Ma vie, mon ex et autres calamités

J’ai découvert Marie Vareille ce printemps, avec son roman « Je peux très bien me passer de toi » que j’ai adoré. Un véritable feel good book au sens noble du terme, une belle comédie romantique qui m’a fait rire et sourire. (Je l’avais d’ailleurs chroniqué dans mon article Quel feel good book pour vos vacances?).

J’ai poursuivi ma découverte avec son dernier roman, « Là où tu iras j’irai » et avec sa nouvelle « Chloé, Constance et Jane Austen » (Rencontres sur fond de Jane Austen), et tout le bien que je pensais de l’auteure n’a fait que se confirmer. Il ne me restait maintenant plus qu’à lire son premier roman, datant de 2014, qui vient justement de sortir en poche. J’étais sûre de passer un très bon moment avec cette lecture et je n’ai absolument pas été déçue! Critique.

L’histoire : Juliette a tout ce dont elle avait toujours rêvé : un amoureux, un appartement à Paris et un job. Mais du jour au lendemain, tout bascule : elle se retrouve célibataire, licenciée, et obligée de squatter chez une amie. Elle passe ses journées à pleurer sur son sort en dévorant des ChocoCookies. Jusqu’au jour où par un concours de circonstances rocambolesques, elle embarque pour les Maldives malgré sa peur de l’avion et ses finances désastreuses, dans le but de pister son ex et sa mystérieuse nouvelle copine. Ce qu’elle n’avait pas prévu non plus, c’est qu’un homme à la fois agaçant et charmant se trouverait sur son chemin….

Mon avis : Encore une comédie romantique coup de coeur! Marie Vareille s’impose comme une des nouvelles maîtresses françaises du genre avec qui il faudra compter.   Elle a le don pour créer des histoires aussi hilarantes qu’addictives, et « Ma vie, mon ex et autres calamités » ne déroge pas à la règle. Les rebondissements s’enchaînent à chaque chapitre et à un rythme fou sans qu’on ait le temps de s’ennuyer. Même les titres des chapitres sont tordants! Je lirai les prochaines parutions de Marie Vareille les yeux fermés, que je considère désormais comme une valeur sûre de la chick-lit. 

Malgré le côté loufoque des péripéties qui s’enchaînent, on s’attache énormément à l’héroïne qui est une fille simple, réaliste et pas caricaturale, qui vit une rupture difficile comme on en a tous déjà traversé. Autour de Juliette gravitent une galerie de personnages secondaires tous plus agréables les uns que les autres : l’amie hystérique, la mère anxieuse, ou encore Mark, cet homme mystérieux qui croise sa route… En plus des déboires hilarants de notre héroïne,  il y a également une belle romance de vacances à savourer… Je verrais bien ce livre adapté au cinéma en une comédie romantique digne de Bridget Jones, tant les situations sont décrites avec une précision cinématographique. On visualise la scène et on a l’impression d’être transportés dans les paysages paradisiaques des Maldives! Ce premier essai était un coup de maître, comme l’a démontré l’auteure dans ses livres suivants qui sont de parfaits romans feel good.  

Ce roman est définitivement un incontournable pour l’été, une lecture fraîche et pétillante comme un cocktail à savourer les doigts de pieds en éventail sur une plage bien calé dans un transat, ou tout simplement dans son jardin au soleil. Dans tous les cas, durant vos vacances, n’oubliez pas de glisser ce livre dans votre valise ou votre sac. Moment de détente et fous rires garantis!

Ma vie, mon ex et autres calamités, par Marie Vareille, éditions City Poche, 2017, 8 euros. 

4 commentaires sur “Ma vie, mon ex et autres calamités

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :