Leur séparation

Je ne lis jamais beaucoup de titres de la rentrée littéraire. Bien souvent, les sujets de ces livres ne m’attirent pas plus que ça, ne me semblent pas assez accessibles ou trop plombants. Pourtant, lorsque j’ai entendu parler de « Leur séparation », j’ai tout de suite eu envie de découvrir ce témoignage à la fois universel et intime. J’ai eu la chance de recevoir ce roman avant sa sortie le 7 septembre en service presse numérique de la part des éditions Allary sur Netgalley, et je vous en livre ma critique.

L’histoire : Sophie Lemp fête ses dix ans, quand ses parents divorcent. Trente ans plus tard, c’est avec le regard d’une petite fille devenue adulte qu’elle revit cette séparation. Pourquoi cette blessure, commune à tant d’enfants, est-elle si difficile à cicatriser ?  

Mon avis : Ce roman est très court  (96 pages) et il est construit de façon décousue et non chronologique, comme autant d‘instantanés de l’enfance de l’auteure. Cela nous donne l’impression qu’elle revit ses souvenirs, en nous entraînant avec elle dans tous ces moments à la fois intimes et universels. En effet, la force de ce roman est que son intrigue peut parler à tout le monde : quel enfant n’a pas été touché par la séparation de ses parents? Quel enfant de parents séparés n’a pas eu des difficultés à s’habituer aux deux appartements, à la nouvelle vie, au changement de la routine et à cette impression que sa famille est brisée pour toujours? 

Ce sont tous ces moments un peu étranges et à la fois terriblement banals que Sophie Lemp évoque avec beaucoup d’émotion contenue dans ce témoignage pudique vu à travers ses yeux d’enfants. On ne se sent pour autant jamais voyeur de l’intimité de cette famille, puisque ce n’est pas l’union de ses parents qu’elle évoque mais leur désunion: l’auteure avoue écrire se livre pour réunir enfin ses parents séparés, et ainsi réparer une blessure vieille de 30 ans.   

Ce roman est une belle découverte pour moi, puisqu’il s’agit d’une histoire qui peut parler à tout le monde, que vous ayez eu à traverser la séparation de vos parents ou pas. En effet, Sophie Lemp évoque ici la fin de l’enfance, la perte de l’insouciance, le premier vrai chagrin qu’un bonbon et un câlin ne suffisent pas à combler. Son roman saura toucher l’enfant qui se trouve en chacun de nous.

En résumé : « Leur Séparation » est une oeuvre délicate, tout en retenue, un très court roman dans lequel Sophie Lemp dévoile sa première fêlure d’enfance, d’une plume pudique et intime. Il ne se passe finalement pas grand chose dans ce roman en forme d’introspection, et si vous êtes à la recherche d’une oeuvre puissante, à l’intrigue complexe, passez votre chemin. Ce n’est pas non plus un roman passionnant et inoubliable. Mais si vous êtes à la recherche d’une lecture courte et universelle, je vous invite à prendre une heure ou deux pour découvrir ce témoignage qui saura parler à l’enfant que vous étiez. 

Leur séparation, par Sophie Lemp, aux éditions Allary, à paraître le 7 septembre 2017, 15 euros. 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :