16 ans, 2 étés

L’été touche à sa fin, le beau temps et les vacances ne sont déjà plus qu’un lointain souvenir… Mais j’ai décidé de jouer la prolongation avec cette lecture! Au début du mois, je suis partie en week-end en Normandie et pour ces mini vacances, j’ai eu envie d’une lecture légère et estivale. Je me suis donc tournée vers ce roman Young Adult qui me tentait beaucoup, et ce fut une belle découverte. Je vous en livre aujourd’hui ma critique.

L’histoire

Alors qu’elle est à l’aéroport, sur le point de quitter l’Amérique pour rejoindre son père en Provence le temps des vacances d’été, Summer reçoit un appel. Répondra ? Répondra pas ?
Et si de cette décision dépendait tout son avenir ?

Mon avis

Dans ce roman pétillant et rafraîchissant, on suit une jeune héroïne le temps d’un été. Summer (qui porte bien son nom) s’apprête à passer un été incroyable dans le Sud de la France auprès de son père qu’elle n’a plus beaucoup revu depuis le divorce de ses parents. Une fois à l’aéroport, elle recevra un appel qui pourrait faire basculer tous ses plans..

A partir de cette situation de base, l’auteure nous emmène dans deux « univers parallèles » et l’on suit tour à tour les deux étés possibles pour Summer, l’un sous le soleil de Provence et l’autre chez elle aux Etats-Unis. Je suis une grande fan de ce genre de temporalité dans les romans, qui apporte souvent beaucoup de peps à l’intrigue. C’est bien le cas ici puisque ce postulat de base est intelligemment exploité : aucune des deux histoires ne prend le pas sur l’autre, Summer est tout aussi attachante et devra affronter les mêmes événements dans les deux cas, même si elle rencontrera d’autres personnes et vivra d’autres choses. L’auteure prend le temps de bien développer chacune des histoires le temps de longs chapitres qui se terminent souvent par des cliffhangers et de cette façon, l’intérêt est maintenu en permanence. 

J’ai beaucoup apprécié Summer, la jeune héroïne qui va fêter ses 16 ans au cours de ces étés bien différents. Elle est très attachante, on peut facilement se reconnaître en elle et dans ses préoccupations. Le récit ne manque pas d’humour, c’est vraiment une lecture légère qui fait du bien ! J’ai trouvé que ce roman Young Adult était de très bonne facture, dans le sens où l’histoire change un peu grâce à ce concept original. On passe de beaux moments face à ces aventures qui nous font sourire jusqu’aux oreilles, et on traverse avec Summer les affres de l’adolescence, du premier amour, du manque de confiance en soi et des problèmes familiaux. Cet été sera celui de tous les possibles pour elle, celui où elle prendra son envol et mûrira dans les deux cas! Et on en ressort enchantés d’avoir vécu cette aventure avec elle. 

J’ai aussi plutôt apprécié la façon dont la Provence et son charme intemporel sont décrits. Cela manque peut-être un peu de réalisme, mais l’on se sent comme dans une carte postale! Pour compléter le tableau, le père de Summer est un peintre reconnu, ce qui fait que l’on a une plongée discrète mais charmante dans le milieu très dépaysant de l’art méridional. Le dénouement ouvert est lui aussi très joli, il donne au lecteur l’occasion d’imaginer lui-même ce qui arrivera à Summer par la suite. Je sais que ce genre de fins déplaît à certains, mais dans ce cas-ci je l’ai trouvée tout à fait approprié.

En résumé

« 16 ans, 2 étés » est une lecture agréablement légère, peut-être plus vraiment de saison mais il est encore temps de jouer les prolongations ! Summer, une héroïne pétillante qui porte bien son nom, vous donnera envie de vous évader dans une Provence de carte postale, peut-être même un peu trop jolie pour être réaliste… Dans ce roman Young Adult au postulat original, on suit deux versions possibles d’un même été et j’ai beaucoup apprécié ce concept de départ, intelligemment développé.

Chacune des deux histoires est de qualité, l’auteure maîtrise l’art des petits cliffhangers qui nous donnent envie de poursuivre la lecture. Les aventures de Summer prêtent à sourire, elle devra affronter certains évènements tristes et autres drames familiaux mais cela lui permettra de grandir. C’est à cela que l’on assistera dans ce joli roman d’adolescence, une lecture feel good toute douce que je recommande pour se détendre et passer un bon moment sans prétention! Pour moi, ce fut en tout cas une jolie découverte, qui sent bon l’été. 

16 ans, 2 étés, par Aimee Friedman, aux éditions Milan, 2017, 16 euros 90. 

5 commentaires sur “16 ans, 2 étés

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :