Just married

En me promenant sur la blogosphère, je suis tombée sur une bonne critique de « Just married », un thriller auto édité (à lire ici sur le blog de Laurie Lucas et ses lectures). Cela m’a donné plutôt envie de le découvrir puisque c’est un genre que j’apprécie toujours beaucoup même si ce n’est pas celui que je le lis le plus. Je suis donc rentrée en contact avec son auteur, qui m’a gentiment envoyé son livre. Malheureusement, pour moi, la sauce n’a pas pris autant que je l’aurais voulu et j’en ressors mitigée…

Merci à Jérôme Dumont et à Simplement Pro pour l’envoi de ce roman!

L’histoire

Thomas et Alice, jeunes mariés, partent en voyage de noces au Québec. Dès le lendemain de leur arrivée, Alice disparaît.
En quelques minutes, ce qui s’annonçait comme le point de départ d’une nouvelle vie tourne au cauchemar.

Sans la moindre certitude sur la raison de cette disparition, perdu dans cette ville inconnue, Thomas n’a plus qu’une seule obsession : retrouver celle qu’il adore.
Il dispose d’un seul indice : sa femme a déjà résidé sur place.
La police, convaincue d’une disparition volontaire, refuse de le prendre au sérieux. Thomas Viguier va alors entamer une enquête minutieuse qui lui fera sillonner le pays sur les traces d’Alice.
Il va tout risquer pour la retrouver : son avenir, sa liberté, sa vie.

Et vous, jusqu’où iriez-vous par amour ?

Mon avis

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce roman, que j’ai trouvé particulièrement lent au démarrage… Dès les premières lignes, on se retrouve pourtant plongé dans le vif du sujet: Thomas, jeune marié sur son petit nuage, déchante. Sa femme Alice a subitement disparu le lendemain de leur nuit de noce et pour lui, le cauchemar commence.. J’aurais  aimé que l’auteur prenne peut-être un peu plus de temps pour planter le décor avant la disparition d’Alice, car aucun moment où le mystère survient, on ne sait encore rien de ce couple, pour qui l’on a donc bien du mal à trembler..

Passé cette scène d’ouverture, on suit les recherches désespérées de Thomas qui, à la manière des héros d’Harlan Coben, va tout faire pour retrouver et sauver celle qu’il aime. Le concept est vu et revu mais toujours intéressant à lire, et Jérôme Dumont réussit à bien le traiter, en distillant ça et là des pointes de romantisme de façon à ce que l’on comprenne tout l’amour que porte Thomas à sa compagne. En tant qu’amatrice de romances, j’ai apprécié ces flash backs qui nous éclairent un peu mieux sur la relation des deux protagonistes et nous les rendent plus attachants.

Seulement voilà, tout cela ne suffit pas à construire l’intrigue d’un thriller haletant et malgré le talent de l’auteur, qui maîtrise parfaitement le genre du récit policier, l’histoire stagne un peu durant une première partie en forme de road movie qui traine en longueur, et où les investigations de Thomas semblent laborieuses, alors que le suspense, lui, est plutôt ténu au vu du peu d’éléments dont nous disposons. J’avoue que j’ai mis plusieurs jours à lire ce roman et que j’en ai même lu un autre en même temps (ce qui ne m’arrive jamais), car rien ne me donnait vraiment envie d’y retourner…

Pourtant, j’ai poursuivi ma lecture et heureusement d’ailleurs, car au bout d’un moment, les rebondissements s’enchaînent enfin et l’auteur, déjà rompu à l’exercice avec une autre saga, révèle enfin tout son potentiel. Malgré quelques indices déjà présents qui m’avaient mis la puce a l’oreille, j’ai été agréablement surprise par un retournement de situation inattendu. A partir de là, tout s’accélère, la narration change et l’on a l’impression de suivre un tout autre roman! J’ai lu la fin assez vite, car il y avait enfin suffisamment d’éléments addictifs pour me donner envie de poursuivre ma lecture. Mais la révélation finale m’a semblé un peu trop abrupte et « évidente », j’aurais aimé un épilogue ou un ultime rebondissement pour conclure l’histoire en beauté…

Mentionnons toutefois que « Just married » a le mérite de nous emmener sur les routes du Québec, un endroit que je connais très mal et qui est assez peu exploité en littérature. Cela nous change agréablement des polars qui se passent dans des bourgades anglo-saxonnes ou en France. Ce thriller, parsemé d’expressions canadiennes, nous plonge en effet dans une culture à la fois différente et semblable à la nôtre, et j’ai pris plaisir à rentrer dans cet univers qui constitue une toile de fond agréable.

En résumé

J’ai entretenu  une relation d’amour-haine avec ce roman tout au long de ma  lecture, qui ne restera pas pour moi dans les annales des meilleurs thrillers. J’ai en effet eu beaucoup de mal à m’intéresser à l’intrigue, particulièrement lente au démarrage, et j’ai été déroutée à plusieurs reprises par le côté un peu naïf du personnage principal ou par un changement brutal dans la narration. Passé ces moments d’ennui qui ont parsemés ma lecture, je retiens une touche de romantisme bienvenue et surtout plusieurs retournements de situations que je n’avais pas vu venir. Jérôme Dumont maîtrise très certainement l’art du roman policier, et réussit à surprendre quand on ne s’y attend pas avec des personnages qui ne sont définitivement pas ce qu’ils semblaient être à première vue…

Malgré la lenteur de ma lecture, je pense que ce roman vaut la peine si vous aimez les enquêtes efficaces et pleines de surprises (quoique tardives), dans l’atmosphère trop rare en littérature du Québec et de ses régions pas si tranquilles… Pour moi, qui suis habituée aux cliffanghers incessants à l’américaine, la sauce n’a pas toujours pris mais je vous invite à vous faire votre propre avis sur cette lecture qui n’est pas dénuée de qualités. Si vous franchissez le pas, « Just Married » vous emmènera dans une lune de miel pas si idyllique, à vous dégoûter du mariage, tabernacle! 

Just Married, par Jérôme Dumont, auto édité, 2017, 10 euros et 3 euros en e-book. 

2 commentaires sur “Just married

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :