Un jour, j’ai changé de parfum

Je suivais le compte Instagram de Lena Walker depuis un moment, et quand l’auteure a annoncé la parution de ce roman aux éditions City, j’ai tout de suite été très intriguée! Il faut dire que je raffole des feel good books et celui-ci, avec sa belle couverture, avait tout pour me plaire. J’étais donc très heureuse quand elle me l’a gentiment fait parvenir en service presse, et je me suis empressée de l’emporter avec moi sous le soleil de Grèce! Une lecture plus tard, voici ma critique de ce roman, idéal pour une lecture détente. 

Merci à Lena Walker et aux éditions City pour cette lecture. 

L’histoire

À 49 ans, la très ambitieuse Élisabeth de La Tour du Roc dirige d’une main de fer la communication de Smart Cosmetics. Manager intraitable et fashionista avertie, elle investit toute son énergie dans son travail. Le jour où elle est brutalement virée, c’est tout son monde qui s’écroule. Dans le même temps, Daphné, son assistante et Amandine, la stagiaire, sont également licenciées. Choquées, déprimées, les trois femmes décident de partir ensemble. Et si elles allaient fêter leur chômage en Crète  ?  

Sous le soleil, Élisabeth réalise que toutes les années passées dans un tourbillon de paillettes et de glamour ne lui ont pas apporté le bonheur, le vrai. Et que, parfois, il suffit d’un peu d’amitié et de quelques catastrophes sur une île paradisiaque pour se rappeler que l’essentiel c’est de se laisser guider par les hasards de la vie…

Trois femmes. Trois générations. Une amitié qui va changer leurs vies.

Mon avis

Ce roman très divertissant nous plonge dans le monde très fermé des cosmétiques de luxe. On suit trois drôles de dames, aux âges et aux caractères différents : Elisabeth, la directrice de la communication, mariée à son travail ; Daphné, la maman débordée qui veut tout concilier et Amandine, la jeune stagiaire qui se demande quoi faire de sa vie. Ces trois femmes n’avaient a priori rien pour se lier d’amitié,  si ce n’est une chose : elles ont été virées au même moment. A partir de là, Lena Walker nous emmène dans un agréable roman d’amitié, une aventure feel good où chacune aura des choses à apprendre de l’autre. Mais elles ne sont pas au bout de leurs surprises…

J’ai beaucoup aimé le ton de ce roman, très dynamique et rythmé! Les phrases sont écrites au présent, la narration est alternée, le vocabulaire est simple, les chapitres sont courts, percutants et portent des titres accrocheurs. Tout est fait pour créer un roman efficace, qui se lit très vite et est accessible à tous. Mais au delà de la légèreté apparente, l’auteure en profite pour aborder des sujets importants, comme la difficulté de concilier vie professionnelle et vie privée. C’est un problème de société, que rencontrent toutes les femmes (et pas que!) et si je ne suis pas encore en âge de connaître la réalité de l’entreprise, je suis tout même consciente de cette réalité, qui était ici intelligemment traitée. L’auteure soulève les bonnes questions et nous montre 3 exemples très différents du même problème. Elle nous encourage à recentrer nos priorités et à nous concentrer sur ce qui est important : ce message très feel good est plus que nécessaire dans notre société actuelle! Nous sommes ici dans un feel good book au plus pur sens du terme, avec une histoire d’amitié insolite peut-être un peu tirée par les cheveux parfois mais où tout est toujours bien qui finit bien. Ce genre de livre ne plait pas à tout le monde, mais pour ma part, j’aime beaucoup les lectures qui font du bien, cela ne m’a donc pas gênée, au contraire!

L’univers dans lequel on évolue est aussi glamour que dépaysant : nous sommes dans les coulisses d’une marque de luxe, et j’ai adoré découvrir les dessous de l’univers impitoyable de la beauté, avec ses scandales et ses petites manigances. Dans ce roman, il y a un côté « Le Diable s’habille en Prada » que la fan de chick-lit que je suis a apprécié! Les rebondissements sont au rendez-vous et ils sont assez nombreux, ce qui fait que l’on ne s’ennuie pas un instant, il se passe toujours quelque chose! 

J’ai simplement regretté que le voyage promis par la quatrième de couverture ne prenne qu’une toute petite partie de l’intrigue : cela m’a un peu déçu car j’avais envie d’en lire plus sur cette belle île qu’est la Crête, mais cela ne change rien à la qualité de ce beau récit féminin, dans tous les sens du terme! En effet, ici, les femmes sont à l’honneur, on dresse le portrait de trois héroïnes différents, mais tout aussi attachantes, qui permettent  d’aborder des thèmes importants entre feel good et divertissement. Une réussite!

Un jour, j’ai changé de parfum, par Lena Walker, aux éditions City, 2017, 16 euros 90.

4 commentaires sur “Un jour, j’ai changé de parfum

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :