16 nuances de premières fois

Lors d’un de mes nombreux passages en librairie, j’ai été attirée par ce petit recueil de nouvelles, trouvé totalement par hasard au détour d’un rayon (pas le bon, d’ailleurs, puisqu’il était classé en sexologie à cause de son titre alors qu’il aurait toute sa place en jeunesse). J’avoue que je ne connaissais que très peu de ses 16 auteurs, dont Clémentine Beauvais qui avait réalisé la traduction de mon coup de coeur Inséparables.

Pourtant, j’ai été séduite par ce thème audacieux qu’est la première fois, et j’étais curieuse de voir de quelle façon il serait traité par ces auteurs spécialistes de la littérature jeunesse. De plus, j’aime beaucoup les recueils de nouvelles. C’est un genre peu prisé, pourtant j’y trouve mon compte. Cela me permet en effet découvrir la plume de nouveaux auteurs et de me régaler avec une histoire complète même quand j’ai peu de temps devant moi. J’ai finalement passé un moment super agréable avec celui-ci !

Lors du salon du livre de Montreuil, où je me suis rendue le week-end dernier, pas moins de 5 des auteurs du recueil étaient présents (6 en vérité, mais j’en ai manqué un). J’ai donc décidé de demander à chacun d’entre eux de me signer mon exemplaire de cet ouvrage que j’avais beaucoup aimé. Cela a donné lieu à de très jolies rencontres, avec des auteurs hyper sympas qui semblaient ravis que je m’intéresse à ce projet qui, apparemment, connaît assez peu de succès en librairie. Maintenant que je l’ai lu et savouré, je peux vous dire à quel point c’est dommage car ce recueil riche gagnerait à être plus connu ! Je vous en livre donc ma critique qui, je l’espère, vous donnera envie de vous diriger vers cette lecture pas comme les autres.

L’histoire

On se dit que la première fois ça va être GÉNIAL.
Et puis en fait c’est juste CHELOU.
Ça fait parfois peur.
Et puis en fait c’est… Flippant, beau,OMG !!!, Hott !!!, Sublime.

Sinon on peut toujours s’y reprendre à plusieurs fois.

Mon avis

Aborder le thème de la première fois en littérature jeunesse était un pari délicat. Dans la plupart des livres jeunesses que j’ai pu lire, ce genre de scènes étaient souvent traitées de façon caricaturale, ou au contraire trop pudique, par des auteurs adultes qui portaient un certain jugement sur les jeunes. Lorsque l’on décrit des scènes de sexe, c’est souvent difficile d’éviter la caricature ou le côté trop cru. Personnellement, je préfère largement quand elles font également la part belle aux émotions et aux sentiments qui sont en effet à la base de tout le processus (c’est mon côté sensible et romantique) !  C’est pourquoi je ne suis pas super fan de tous les livres du genre New Romance. Bref, pour en revenir à « 16 nuances de premières fois », c’était sans conteste un pari casse gueule : arriver à saisir le subtil mélange d’émotions et de découverte des corps qui caractérise la première fois, le retranscrire par écrit sans que cela ne soit trop cucul ou trop sexuel, le tout dans 16 nouvelles qui ne doivent pas être trop répétitives ou sans intrigue… Il fallait le faire. Pourtant, ces 16 auteurs très doués y sont arrivés haut la main !

Ils nous livrent un recueil juste et sincère, dans lequel les ados pourront parfaitement reconnaître les émotions qui les traversent lors de ce moment si particulier. Etant moi-même jeune, je suis directement concernée puisque j’ai environ l’âge de la plupart des personnages. Et je peux attester que le ton employé n’est pas caricatural, mais toujours bienveillant!  Je pense que c’est une vraie merveille de la littérature jeunesse, un texte qui nous démontre toute la qualité que l’on peut trouver dans ce genre! 

J’avais un peu peur que ces nouvelles soient trop répétitives et nous racontent 16 fois la même histoire. C’était sans compter sans l’extraordinaire créativité de nos auteurs,  qui arrivent à nous emmener dans des univers très riches et très différents. A part le thème, ces histoires n’ont rien en commun les unes avec les autres! Parfois drôles, parfois touchantes, parfois interpellantes, ces nouvelles sont en tout cas toujours sincères et particulièrement inventives. J’ai beaucoup aimé notamment l’univers dystopique créé par Séverine Vidal, où tout contact physique est désormais banni et où la première fois relève de l’histoire ancienne. Mentionnons aussi l’humour décapant de Manu Causse, la malicieuse relecture de conte de fées de Rachel Corenblit, le récit d’une première fois homosexuelle par Antoine Dole, ou encore le récit en langage SMS de Clémentine Beauvais. Comment ne pas évoquer enfin le récit glaçant réalisé par Emmanuelle Urien, celui d’une première fois non consentie? Sans doute la plus jolie nouvelle de ce recueil selon moi, mais aussi la plus marquante.

J’espère que ces quelques exemples auront éveillé votre curiosité et vous auront donné envie de découvrir toutes les richesses que renferme ce recueil pas comme les autres! Il en vaut vraiment la peine, et m‘aura permis aussi de faire connaissance avec la plume d’auteurs plutôt méconnus (en tout cas pour moi), mais de grand talent! J’ai d’ailleurs envie d’approfondir ma découverte avec d’autres oeuvres de ces écrivains modernes, qui marquent le renouveau de la littérature jeunesse. Plusieurs sont d’ailleurs aussi les auteurs de romans publiés chez Sarbacane, dans la formidable collection Exprim que je vous invite à découvrir, si vous aimez la littérature adolescente intelligente et sans clichés.

En résumé

On voit peu ce livre, que ce soit en librairie ou sur la blogosphère, à cause justement de son thème qui peut effrayer. C’est vrai que ce n’était pas évident de traiter le thème de la première fois avec justesse et sans tomber dans la caricature! Ce pari délicat est pourtant réussi haut la main, car ces récits n’ont rien de pornographique, ils sont délicats, magnifiques, beaux, empreints de justesse et de tendresse de la part des auteurs vers leurs personnages. Chacune de ces 16 nouvelles est savoureuse, parfois drôle, parfois touchante, parfois un peu érotique mais elles sont toutes follement originales et sincères! Ce merveilleux recueil m’aura permis de découvrir la plume d’auteurs de talents, qui arrivent à créer en très peu de pages de véritables univers très différents les uns des autres. J’ai d’ailleurs envie de poursuivre ma découverte avec d’autres livres de ces écrivains, qui marquent le renouveau de la littérature jeunesse.

Je le conseille absolument pour tous les adolescents comme moi, à qui ces nouvelles authentiques et sans clichés sauront parler, ou même pour les adultes curieux de rentrer dans ces beaux univers. Une grande réussite! 

16 nuances de premières fois, recueil de nouvelles, coordonné par Manu Causse et Séverine Vidal. Avec Gilles Abier, Sandrine Beau, Clémentine Beauvais, Benoît Broyart, Axl Cendres, Cécile Chartre, Rachel Corenblit, Antoine Dole, Chrysostome Gourio, Driss Lange, Taï-Marc Le Thanh, Hélène Rice, Arnaud Tiercelin et Emmanuelle Urien.  Publié aux éditions Eyrolles, 2017, 15 euros. 

Me voici en compagnie de Manu Causse et Séverine Vidal, les deux auteurs à l’origine de ce beau projet ! Sur la deuxième photo, vous pouvez voir les 5 dédicaces que j’ai récoltées de la part des auteurs présents à Montreuil. De jolies rencontres… 

3 commentaires sur “16 nuances de premières fois

Ajouter un commentaire

      1. Elle est en effet adorable ! Je l’avais interviewée à Besançon, on a passé un super moment ! « Traquées » , son roman dernier roman jeunesse (à partir 9 ans …. Et même pour adulte 😉 ) est vraiment bien !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :