Wonder

Lorsque j’ai vu la première bande-annonce du film « Wonder », j’ai tout de suite été séduite. Mais ce film très prometteur n’est autre que l’adaptation d’un livre, un best-seller jeunesse sorti chez PKJ, et je voulais absolument le lire avant de me précipiter au cinéma. C’était donc ma première lecture une fois mes examens finis, et je compte me rendre au cinéma dans la foulée très prochainement ! Je ne regrette pas d’avoir pris le temps de découvrir cette histoire sous forme de livre, car j’ai passé un merveilleux moment grâce à ce roman plein de positivité, qui fait sourire malgré son sujet dur. Critique..

L’histoire

Ne jugez pas un livre sur sa couverture.
Ne jugez pas un garçon sur son apparence.

 » Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire.  »
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?

Mon avis

Quel magnifique roman! L’histoire d’ August a su totalement me charmer et m’émouvoir.  Ce petit garçon défiguré n’a pas été épargné par la vie : sa difformité l’empêche d’avoir un quotidien normal, et il est considéré comme un monstre depuis sa naissance, par tous sauf par sa famille aimante. Avouez que le sujet sent la guimauve et le tire-larmes à plein nez. Pourtant, ici, pas question d’apitoiement, c’est une extraordinaire leçon de courage et de bienveillance qui nous est offerte. Malgré la dureté de son sujet, ce roman  est pour moi un authentique roman feel good.

August se sent tout à fait normal malgré son physique hors normes, et il aimerait que les gens le considèrent comme tel. Le roman est raconté principalement selon son point de vue, ce qui permet au lecteur d’énormément s’attacher à ce petit bout de chou et de mieux le comprendre. Bien sûr, vu le sujet, à certains moments j’ai été émue et j’ai eu de la peine pour lui, mais la force de l’auteure, c’est qu’elle arrive très vite à nous faire oublier sa différence. On se rend compte que finalement, son quotidien est semblable à celui de tous les petits garçons de 10 ans. Ce n’est pas juste un roman sur le handicap, mais une belle invitation à voir la vie autrement, d’un oeil plus positif. De plus, l’auteure réussit le tour de force de se mettre dans la peau d’un enfant, sans jamais infantiliser son lecteur. La plume est très fluide, les chapitres sont courts et les pages se tournent à une vitesse folle. On ne voit pas passer les 500 pages et on en voudrait encore plus!

« Wonder » est un vrai roman feel good qui diffuse plein de beaux messages, à commencer par la tolérance et l’acceptation de la différence. J’aime beaucoup quand la littérature ne se contente pas de divertir, mais nous fait réfléchir à la personne que nous sommes et au monde que nous voulons créer. C’est d’autant plus important qu’il s’agit à la base d’un roman destiné au jeune public, même si la plume est très mature et pourra être appréciée de tous. Je suis ressortie enrichie de cette lecture!

Nous suivons August dans une étape décisive pour lui : sa première entrée à l’école. On se doute que rien ne va être facile pour lui, et évidemment notre petit héros différent n’échappe pas au harcèlement scolaire. Cette problématique est abordée avec une grande justesse de ton. Mais encore une fois, l’auteure ne dramatise rien et ne tombe pas dans le mélo. Au final, nous découvrons qu’August impacte la vie de chaque personne qu’il rencontre dans le milieu scolaire. Cette petite « merveille » fait évoluer leurs mentalités, suscite des remises en question (ou pas chez certains). « Wonder », ce n’est pas seulement l’histoire d’August, mais aussi celle de toutes les personnes qu’il croise sur son chemin et dont il va modifier la trajectoire à la matière d’une météorite. A ce titre, j’ai beaucoup aimé que ce roman soit choral : nous n’avons pas seulement le point de vue d’August, mais aussi celui de certains de ses petits camarades, impactés directement par son arrivée au sein de leurs vies. Cela apporte beaucoup à l’histoire, qui n’en devient que plus riche et belle, même si j’ai regretté que certaines histoires développées lors de ces narrations secondaires soient un peu mises en plan par la suite.

Parmi ces multiples points de vue, nous avons aussi celui de sa soeur aînée, Via, et de ses amis. Cette jeune fille aimante se sent un peu délaissée et peine à trouver sa place au sein d’une famille entièrement dévouée au jeune handicapé. Ce sont sans doute les passages que j’ai le plus aimés, car j’ai trouvé cela très original que l’auteure nous permette de voir toutes les facettes d’une même histoire. Cela nous permet de mieux comprendre les agissements de chacun, et de les aimer encore plus. J’ai eu un coup de coeur pour la famille Pullman, une famille si unie, aimante et à l’écoute comme tout le monde en rêverait. J’ai la chance d’avoir moi aussi un très bon modèle familial, mais il n’empêche que je n’ai pas boudé mon plaisir à suivre cette famille si attachante, qui saura vous toucher en plein coeur.

En conclusion 

« Wonder » est une lecture que j’ai énormément aimé, une petite merveille à l’image de son titre! Ce roman très touchant nous plonge dans le quotidien d’August, un enfant défiguré qui tente désespérément de trouver sa place au sein de son école. Les sujets abordés, comme le handicap ou le harcèlement, ne sont pas des plus joyeux, mais l’auteure ne tombe jamais dans le mélo. D’une plume fluide et avec beaucoup d’humour, RJ Palaccio nous délivre une belle leçon de tolérance qui ne saura laisser indifférent. Il s’agit aussi d’un roman choral, et j’ai adoré découvrir comment la vie de chaque personnage va être impactée d’une certaine façon par l’arrivée de cette petit héros hors normes. Cela apporte vraiment quelque chose en plus à l’histoire, qui n’en est que plus belle et riche. Nos héros sont très attachants, mention spéciale à la famille Pullman dont on voudrait faire partie! Je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur ce roman, dont l’adaptation ciné est en salles. Un magnifique hymne à la positivité, à l’acceptation de la différence et à la gentillesse.  Ce message, un peu guimauve peut-être, est pourtant plus que nécessaire à notre époque et saura convaincre petits et grands de voir la vie autrement.

Wonder, par RJ Palacio, disponible en poche chez PKJ, 2014, 8 euros. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :