Les saisons du bonheur

Je connaissais Belva Plain de nom, mais je n’avais encore jamais rien lu de cette auteure, qui a fait des sagas familiales sa spécialité, durant de nombreuses années jusqu’à sa mort en 2010. C’est maintenant chose faite, grâce à cette réception surprise de la part des éditions Belfond, grâce à laquelle j’ai pu participer au Book Club au sujet de ce livre! Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié cette première expérience de l’auteure et que je ne manquerai pas de découvrir à l’avenir d’autres de ses oeuvres. 

Merci aux éditions Belfond pour cette lecture. 

L’histoire

Avec sa plume incomparable, Belva Plain tisse l’histoire d’une famille et d’un amour qui puise sa force tout au long du XXe siècle, malgré les épreuves et les déceptions. Un roman inoubliable, par la reine de la saga.
Nous sommes en 1900 et l’Amérique est le pays des grandes espérances. Bien décidé à être acteur de son destin, Adam Arnring quitte son père et ses deux frères pour tenter l’aventure vers l’Ouest, ou plus exactement la petite ville texane de Chattahoochee. Imposant son flair et son audace, il grimpe rapidement les marches de la réussite et obtient la consécration en épousant la belle Emma, héritière d’un grand magasin.
Une famille unie, des affaires florissantes, la vie pourrait être parfaite. Mais Adam sent parfois monter en lui des vagues d’amertume : comment protéger les siens des aléas de la vie ? Comment préserver son couple quand la tentation se présente sous les traits de Blanche, sa belle-sœur ? Et que vaut sa réussite sociale quand son propre frère a juré sa perte ?

Mon avis

Avec ce roman, Belva Plain avait l’ambitieux projet de nous faire vivre tout le 20ème siècle à travers l’histoire d’un homme, Adam Arnring, et de sa famille. Je dois dire que c’est un fameux défi en un livre d’à peine 400 pages, mais l’auteure y arrive très bien. Ce que j’ai énormément aimé c’est que la petite histoire s’inscrit dans la grande. En effet, nous sommes immergés dans le contexte socio-historique de l’époque grâce à un subtil jeu de références culturelles et politiques. L’auteure dissémine des faits historiques passionnants à travers son histoire, et l’on peut ainsi mieux saisir l’évolution des mentalités. Tous les grands évènements y passent : les deux guerres mondiales, la crise économique de 29… Pour tous ceux qui s’intéressent à l’Histoire comme moi, cette lecture vaut déjà la peine! Bien évidemment, comme l’on peut s’y attendre dans une telle saga, chaque époque ne peut être décrite en profondeur. Ainsi, dans les derniers chapitres, à partir du moment où les enfants du héros grandissent, le temps passe trop rapidement à mon goût. Beaucoup de personnages surgissent sans que l’on comprenne qui est qui, et l’on a alors l’impression d’une lecture un peu précipitée. Il n’empêche que la dimension historique du roman, qui nous fait traverser à toute vitesse l’histoire de l’Amérique, m’a totalement séduite! 

Passons maintenant à l’intrigue en tant que telle, qui est elle aussi très intéressante. Adam, notre héros, part à la conquête de l’Ouest dans l’espoir d’une vie meilleure. Il ne se sent pas à sa place dans sa famille sur la côte Est, face à ses deux demi-frères qu’il estime plus méritants que lui car plus légitimes, alors qu’il n’est qu’un bâtard sans certificat de naissance. J’ai beaucoup aimé ce personnage courageux, fort et digne. C’est assez rare de suivre un héros masculin dans ce type de romans mais celui-ci est extrêmement bien dépeint. Notre héroïne, Emma, n’est pas en reste. Féministe avant l’heure, cette jeune femme très moderne a un coeur d’or qui nous la rend très attachante. L’histoire d’amour qu’ils vivent fait rêver et comblera votre coeur de midinette, sans pour autant tomber dans les clichés. En tant qu’amatrice de romances, j’ai pris énormément de plaisir à voir ce couple se former malgré les différents obstacles dressé sur leur route par leur statut social. Par la suite, nous les suivrons tout au long de leur vie, à travers les bons moments, mais aussi les coups du sort, ou encore les difficultés de couple qui ne les rendent que plus humains. J’ai aimé voir l’évolution de leur relation sur toutes ces années. C’est très beau, mais aussi intéressant car généralement les romances se terminent par un happy end et l’on ne sait pas ce qui se passe après. 

La plume de Belva Plain est très fluide, mais par contre, j’ai eu quelques problèmes avec la narration qui m’a perturbée. Par moments, on passe sans transition d’une narration à la 3ème personne à des réflexions à la 1ère personne. C’est un peu dommage car le récit en perd de sa fluidité. Mais ce n’est qu’un petit détail. L’essentiel, c’est que l’auteure sait captiver son lecteur, grâce à des mystères subtilement dosés ou encore des passages sous forme de lettres qui ravivent notre intérêt.

Mis à part la romance et l’Histoire, ce roman fait également la part belle à la famille. Adam est extrêmement dévoué à son père et ses frères, sa réussite sociale n’est motivée que par le désir de leur permettre de réaliser leurs rêves. Belva Plain diffuse de belles valeurs, comme la transmission ou encore le sacrifice pour ceux que l’on aime. L‘auteure analyse aussi avec une grande finesse psychologique les relations parfois imparfaites entre un père et ses enfants. Adam, comme son père avant lui, essaie de faire du mieux qu’il peut pour soutenir ses enfants et leur permettre de s’épanouir, mais ne peut s’empêcher par moments de vouloir les modeler à son image. Ce roman est une belle ode à la famille, vue comme un roc contre vents et marées. Néanmoins, tout n’est pas toujours tout rose dans le monde des Arnring, car Adam doit faire face à un conflit avec Léo, frère ennemi qui a juré sa perte. Ce conflit traversera tout le roman comme un fil conducteur, assombrissant le ciel sans nuages du héros. Léo est un personnage difficile à cerner, trouble mais très intéressant, et l’épilogue le concernant m’a beaucoup ému.

Néanmoins, je reproche à se roman son caractère manichéen et un peu trop lisse. Belva Plain nous présente à travers le destin d’Adam une vision idéale de l' »American dream ». Tout réussit à ce héros, il ne rencontre que peu d’obstacles sur sa route, et tout est fait pour que l’on s’y attache. A l’inverse, son frère Léo est « le méchant », la bête noire de la famille. J’aurais aimé que les personnages soient un peu moins caricaturaux et plus contrastés, plus réalistes, car dans la vie, rien n’est tout noir ni tout blanc. 

En résumé

Dans cette fresque d’une grande richesse, Belva Plain nous embarque à travers les époques pour nous plonger dans le destin d’une famille américaine tout au long du 20ème siècle. L’auteure a un formidable talent de conteuse et n’a pas son pareil pour nous rendre ses personnages attachants, en particulier son héros, Adam, un homme courageux et droit. Elle nous immerge dans l’époque grâce à de nombreuses références historiques qui n’en rendent la lecture que plus intéressante! La romance elle aussi est très belle et fait rêver. On suit nos héros durant toute leur vie, dans les bons moments mais aussi les coups durs, et c’est une approche originale que j’ai appréciée. Belva Plain met aussi en avant le thème de la famille et des sacrifices que nous sommes prêts à faire pour ceux qu’on aime. Pourtant, ce roman n’est pas sans défauts : j’ai déploré entre autres une narration irrégulière et l’aspect beaucoup trop manichéen et lisse des personnages, qui manquent de contrastes. Cela n’en reste pas moins une jolie lecture qui me donne envie de poursuivre ma découverte de l’auteure.

 

Les saisons du bonheur, par Belva Plain, aux éditions Belfond, collection Le Cercle, 2003 et 2017 pour la présente édition, 21 euros 50. 

4 commentaires sur “Les saisons du bonheur

Ajouter un commentaire

  1. Je n’avais pas prêté attention au changement de narration.
    Par contre comme toi, j’ai été un peu déçue que les derniers chapitres (et donc les dernières années ) soient si vitre « bâclés ». A la limite, ce roman aurait presque mérité d’être en 2 tomes, histoire de développer davantage le récit concernant les enfants d’Adam.
    Mais ça reste une jolie découverte.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :