Écumes

Lors de ma visite au salon du livre de Montreuil début décembre, j’ai pu me rendre à une dédicace d’Ingrid Chabbert, la scénariste de la jolie BD adaptée du célèbre roman « En attendant Bojangles ». Cet ouvrage se trouve encore aujourd’hui dans ma PAL mais lors de notre échange, l’auteure m’a parlé de son premier roman graphique « Ecumes », dont l’histoire est autobiographique. Elle traite en effet du deuil qu’elle a dû vivre à la suite d’une fausse couche. Le sujet fort, ainsi que la gentillesse de l’auteure, m’ont convaincu de donner sa chance à cette BD. C’est pourquoi je l’ai rajoutée à ma liste de Noël, et une fois la fête passée, elle est le premier des livres reçus sous le sapin que j’ai lus.

L’histoire

Elles s’aiment et après des années d’attente, d’espoir et de désespoir, un bébé est annoncé. Mais la grossesse est compliquée et le pire arrive. Elles vont devoir se reconstruire et lutter contre la douleur

L’amour, l’évasion sur les terres de leur enfant disparu et les carnets qui se remplissent vont les aider à sortir la tête hors de l’eau, loin des Ecumes.

Mon avis

Cette BD se lit très rapidement, car il y a très peu de texte. Cela ne m’a pas gêné, au contraire, car dans cette belle histoire, l’émotion est véhiculée presque exclusivement par les dessins et j’ai trouvé ça très original. En cela, la dessinatrice Carole Maurel a fait un travail magnifique sur les couleurs, qui disparaissent lorsque le drame se produit et qui réapparaissent par petites touches à mesure que la maman reprend goût à la vie. C’était une bonne idée, d’une grande force symbolique, qui contribue à l’intérêt de cette histoire et nous la rend émouvante. 

Nous suivons l’histoire de deux futures mamans, pleines d’espoir que cette grossesse se déroule bien. Plus particulièrement, nous sommes plongés dans les pensées de celle qui porte le bébé. Nous assistons à ses inquiétudes, à ses cauchemars et puis à sa dépression une fois que le drame arrive. Le sujet est fort, mais cette BD le traite avec pudeur sans jamais le prendre à la légère. Le fait que l’auteure ait vraiment vécu ce drame contribue beaucoup à l’authenticité du récit et des sentiments décrits.

En effet, si la dessinatrice a fait un travail magnifique, l’auteure n’est pas non plus en reste. Comme je l’ai dit, le scénario est bien mince, mais ça ne l’empêche pas d’être juste et percutant. Les métaphores utilisées sont très poétiques, à commencer par ces écumes qui ne cesseront d’emporter notre héroïne au fond de l’eau. Au fil de l’histoire, nous la voyons avec pointe d’émotion se débattre contre ce raz de marée et finalement se relever de la noyade. C’est évidemment une image très belle et porteuse de sens, qui donne une grande dimension symbolique à l’histoire. 

En résumé

Si vous aimez les histoires où le scénario est riche et les personnages bien développés, passez votre chemin. L’intérêt de cette jolie BD au ton très contemplatif réside ailleurs. Le sujet du deuil périnatal est ici traité de façon authentique, par une auteure qui a vraiment connu ce drame et nous transmet son ressenti avec ses tripes. Le récit d’Ingrid Chabbert est pudique et les magnifiques illustrations de Carole Maurel le rendent encore plus touchant. Grâce à un subtil jeu sur les métaphores et les couleurs, notre duo nous livre une histoire très (trop?) simple, mais très belle. Nous voyons nos héroïnes toucher le fond, avant de remonter à la surface, loin des écumes qui les rongent. Bref, un récit fort, d’une grande portée symbolique, qui vaut la peine d’être découvert si vous aimez les magnifiques objets livresques ou les témoignages forts.

26943007_1646921065354496_1861191106_n

Voici une photo de ma rencontre avec la charmante auteure lors du Salon du livre de Montreuil! 

Ecumes, par Ingrid Chabbert et Carole Maurel, aux éditions Steinkis, 2017, 17 euros. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :