Mirror, mirror

Je ne suis fan d’aucune célébrité en particulier, donc je suis rarement tentée par les livres écrits par des personnalités bien connues, qui ne font pas partie du monde de l’écriture, et j’ai même souvent tendance à m’en méfier. Pour que je sois attirée par un roman, il faut avant tout que le résumé me plaise, c’est un critère de base qui éclipse tout le reste ! C’est pourquoi je me suis quand même laissée tenter par ce premier roman de l’ancien mannequin Cara Delevingne, dont j’avais vu quelques films en tant qu’actrice. L’histoire de ce thriller YA m’attirait beaucoup, mais j’avais quelques inquiétudes, surtout à cause de la popularité de l’auteure et de quelques critiques bien mitigées que j’avais pu lire! C’est donc pleine d’appréhension que j’ai commencé cette lecture, qui s’est finalement révélée un vrai coup de coeur totalement inattendu. 

Merci aux éditions Hachette et à Netgalley pour cette lecture.

L’histoire

Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.

Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.

C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal  ? Connaissaient-ils vraiment Naomi  ? Se connaissent-ils vraiment  ?

Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil  : nul ne peut réparer un miroir brisé.

Mon avis

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais apporter une petite précision. Ce roman a été rédigé à l’aide d’une co-auteure, Rowan Coleman, dont le nom est écrit en tout petits caractères sur la couverture (ce que je trouve injuste) ! Il s’agit d’une écrivaine confirmée, qui a déjà publié « Avant de t’oublier », chez Milady, qui se trouve dans ma wishlist depuis longtemps. Bref, je ne sais pas comment le travail a été réparti entre elles, je ne saurai donc pas à qui attribuer toutes les remarques qui vont suivre.. Je désirais faire cette précision pour mettre en lumière le travail d’une auteure qui le mérite surement. Je suis quand même satisfaite que son nom soit mentionné sur la couverture, car souvent, les célébrités s’aident de nègres sans jamais les créditer.

Maintenant que cette précision est faite, passons à l’intrigue ! « Mirror, Mirror » est un roman Young Adult plein de suspense, qui a su me captiver dès les toutes premières pages. L’histoire démarre sur les chapeaux de roue, avec la découverte du corps de Naomi, coincée entre la vie et la mort. Que lui est-il arrivé? Ses amis, les membres du groupe Mirror Mirror, aimeraient comprendre ce qui lui est arrivé alors que leur groupe, privé d’un de ses membres, se fait de plus en plus bancal. Red va décider de mener l’enquête, et c’est de son point de vue que nous appréhenderons l’histoire. Je me suis tout de suite attachée à ce personnage, qui cherche désespérément à trouver sa place et pour qui l’amitié est plus importante que tout. Pour moi, ce roman aborde l’adolescence avec une grande justesse de ton et beaucoup de bienveillance. C’est le grand point fort de ce texte qui, derrière le suspense, a un vrai message à faire passer! 

L’adolescence est une période difficile, particulièrement pour nos héros qui n’ont pas des existences faciles. Dans des contextes familiaux souvent chaotiques, leur profonde amitié sera leur planche de salut et j’ai beaucoup aimé cet aspect de l’histoire, ces liens si forts entre nos héros, comme il ne peut y en avoir qu’à l’adolescence. J’ai été très émue par ce petit groupe, soudé envers et contre tout malgré ses différences, et j’ai aimé le message d’espoir délivré par ce texte (que certains trouveront peut-être trop plein de bons sentiments). « Mirror Mirror » est un roman d’apprentissage intelligent qui aborde l’adolescence dans ses aspect les plus sombres. La solitude, la dépression, l’alcoolisme, la perte de repères familiaux, la difficulté d’accepter sa sexualité, la culture du viol, le harcèlement, les mauvaises fréquentations… Aucun de ces sujets n’est mis de côté, et « Mirror Mirror » nous dresse, à la manière de la série « Skins », un panorama sans tabou des plus grands tourments que traversent les jeunes dans notre société d’aujourd’hui… Il m’a d’ailleurs rappelé les romans de Cat Clarke, l’une de mes références absolues en matière de YA intelligent et juste ! Cependant, le roman est beaucoup moins sombre et déprimant que ce que l’on pourrait croire. C’est avant une belle ode à l’acceptation de soi et de sa différence. Le texte est précédé d’une préface touchante signée de la main de Cara Delevingne, qui exprime son intention de diffuser un texte qui permettra aux adolescents d’être fiers de qui ils sont. J’avoue que j’avais quelques préjugés, je ne pensais pas qu’un roman écrit par un ancien mannequin serait si sensible, juste et profond!

Mais au delà de ce beau message, « Mirror Mirror » est avant tout un thriller. Et quel thriller! Bien sûr, on reste sur du Young Adult, c’est donc forcément moins haletant et un peu prévisible, mais il n’empêche que je suis restée scotchée à ce roman addictif, et que j’ai été captivée par ces différents rebondissements, que je n’ai pas tous vus venir. Prévoyez du temps pour le lire, car vous ne pourrez pas le lâcher avant de  connaître le fin mot de l’histoire ! Au milieu du roman, un twist inattendu m’a fait tomber à la renverse. On remet en question tout ce que l’on a pu lire jusque là, et j’ai été bluffée par ce tour de force qui a fait de ce roman un coup de coeur. Quant au dénouement, j’en ai deviné l’un des éléments assez vite, mais je n’ai pas boudé mon plaisir à suivre l’enquête très moderne menée par Red, à l’aide des réseaux sociaux. « Mirror Mirror » est résolument un roman de notre temps, de par les problématiques qu’il traite, la façon de mener l’enquête et surtout le vocabulaire utilisé chez nos héros ! J’ai au départ été un peu agacée par ce roman rédigé en langage très familier, mais  je dois reconnaître que cela apporte une vraie originalité à la narration, même si tout le monde n’accrochera pas..  L’enquête sur la disparition de Naomi nous mènera, sur les pas de Red, dans différents quartiers de Londres, et j’ai vraiment aimé retrouver cette si belle ville et son ambiance particulière en toile de fond de l’histoire. Le thème de la musique, libératrice pour nos jeunes, se trouve aussi au centre de l’histoire et ça m’a beaucoup plu !

 

Mirror, Mirror, par Cara Delevingne et Rowan Coleman, aux éditions Hachette, 2017, 18 euros. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :