Les Reflets changeants

Aujourd’hui, je change un peu de registre puisque je vais vous parler BD ! Je n’ai découvert ce genre littéraire qu’il y a peu, je suis encore novice en la matière avec des tas d’histoires à découvrir, et j’avoue que je ne sais pas toujours où donner de la tête parmi ma très longue wishlist ! Parmi celle-ci se trouvait une BD, « Les reflets changeants », dont j’avais lu une bonne critique dans mon magazine Flair. Quand j’ai appris que son auteure serait présente à la Foire du livre de Bruxelles où je me rends ce week end, je me suis dit que c’était l’occasion d’une découverte. Je me suis donc plongée dans cette BD chorale et j’ai passé un joli moment ! 

L’histoire

Nice, en plein mois de juillet. Elsa, la vingtaine, oscille entre deux hommes. L’un ne lui convient probablement plus, l’autre lui fait encore un peu peur. Jean, 50 ans, voyageur frustré, est conducteur de train. Il est forcé de rester à terre pour s’occuper d’Alda, sa fille, arrivée un peu trop vite dans sa vie, suite à une passade amoureuse. Du haut de ses 80 ans, Emile, devenu sourd pendant la guerre d’Algérie, supporte de moins en moins le silence dans lequel il est enfermé. Trois personnages qui ne se connaissent pas, mais qui vont se croiser cet été-là… Une rencontre qui ne les laissera pas indemnes.

Mon avis

Avant toute chose, j’ai été agréablement surprise par la taille de cette BD, plutôt conséquente ! Ce que je reproche souvent à ce genre d’histoire, c’est qu’elles se lisent un peu trop vite, en quelques minutes à peine parfois, ce qui n’est pas top niveau rapport qualité/prix. Ce problème ne s’est pas posé ici, puisque « Les Reflets changeants » est un ouvrage assez volumineux, dont les illustrations sont au demeurant très jolies.

« Les Reflets changeants », c’est une histoire délicate, avec une touche de poésie. Au niveau scénario, cette BD n’a rien à envier à un roman! C’est en effet une histoire chorale qui nous est racontée, et j’aime beaucoup ce type d’intrigues. Nous partons à la rencontre de 3 personnages que tout oppose, d’âges et de milieux différents, qui vont se croiser sous la chaleur de Nice. J’ai beaucoup aimé la façon dont le paysage provençal nous est dépeint, les illustrations d’Aude Mermilliod sentent bon le soleil et les vacances! Mais cette jeune femme pleine de talent est aussi auteure, et porte à bout de bras sa BD.

Elle nous offre une histoire un brin mélancolique, et on sent qu’elle a plein de choses à dire, grâce à son scénario qui est très bien construit. Le problème, c’est que le scénario m’a un peu semblé trop riche pour les contraintes imposées par le format BD. Il y a finalement peu de textes et si les images sont magnifiques, elles se déploient au détriment de l’intrigue. J’aurais aimé plus d’approfondissement des thèmes qui nous sont exposés… Chaque personnage est enfermé à sa façon dans sa propre solitude. Tous vivent des choses très dures : une relation amoureuse toxique, une angoisse face à la paternité ou encore un handicap. Il y aurait eu beaucoup de choses à dire sur ces sujets. Hélas, l’auteure reste un peu à la surface et je me suis sentie un peu sur ma faim par moments!

Ce manque d’approfondissement des thèmes exposés m’a empêchée d’avoir un coup de coeur, mais pas de passer un joli moment. J’ai beaucoup aimé le ton de cette BD et l’univers singulier, très doux, créé par l’auteure ! Chacun de nos 3 héros est parfaitement attachant et saura vous toucher. J’ai bien sûr été plus émue par Elsa, une jeune femme qui manque de confiance en elle, car des 3 personnages, elle est celle dont le quotidien se rapproche le plus du mien. Cependant, chacun de nos héros vaut le coup. Aude Mermilliod diffuse pas mal d’émotions à travers son histoire et fait vivre des personnages universels, dans lesquels chacun saura se reconnaître.

En résumé

« Les Reflets changeants », c’est comme une petite bulle de douceur, une BD douce, au ton poétique qui saura vous transporter. Dans cette histoire chorale, un rien mélancolique, vous assisterez à la rencontre de 3 personnages de générations différentes, qui n’ont rien en commun si ce n’est leur sentiment de solitude. Ils sont tous attachants, chacun à sa manière. Servie par des illustrations magnifiques, cette BD épaisse possède en outre un scénario qui n’a rien à envier à celui d’un roman. Il est très riche, un peu trop peut-être, car certains thèmes auraient gagnés à être approfondis. L’auteure reste à mon avis un peu trop à la surface pour véhiculer de véritables émotions.

Si j’aurais pu être encore plus touchée, j’ai déjà beaucoup apprécié cette BD apaisante, qui m’a offert une respiration dans mon quotidien et m’a fait voyager dans le sud de la France. Bref, cela marque des débuts prometteurs pour Aude Mermilliod, notre jeune scénariste/illustratice, qui a déjà un joli univers !

Les Reflets changeants, par Aude Mermilliod, aux éditions Le Lombard, 2017, 22 euros 50. 

 

5 commentaires sur “Les Reflets changeants

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :