Entre deux mondes

Je lis principalement des feel good books, mais j’aime toujours sortir de ma zone de confort avec des romans beaucoup plus sombres. C’est le cas de « Entre deux mondes », un roman noir traitant d’un thème d’actualité brûlant : le drame des migrants. À sa sortie en octobre, les nombreuses bonnes critiques lues m’ont donné envie de l’ajouter à ma PAL. Il en est finalement sorti cette semaine, en prévision d’une future rencontre avec l’auteur à la Foire du Livre. Je pressentais que ce serait un roman fort et intense, mais je ne pouvais pas m’imaginer à quel point… Critique d’une oeuvre coup de poing. 

L’histoire

~~Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquences.

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.
Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds.
Un assassin va profiter de cette situation.
Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.
Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

Mon avis

Voici un roman qui ne laissera personne indifférent! Olivier Norek nous emmène dans une réalité si éloignée de la nôtre, mais pourtant si proche : celle des migrants de la Jungle de Calais. Dans ce lieu oublié de tous, même des administrations, des hommes luttent chaque jour pour survivre, et doivent se soumettre à la dure loi de la jungle où celui qui ne devient pas prédateur se révèlera être une proie parfaite pour les autres… On entend souvent parler du drame des migrants aux infos, mais dans ce roman sans concession, Olivier Norek arrive à nous rendre cette réalité concrète et accessible à tous. Qui mieux que l’auteur, ancien humanitaire et flic, peut rendre leur humanité à ces hommes privés de tout? J’ai été bouleversée par ce roman et par les différents destins qui nous sont dépeints. Je ne m’attendais pas à être si vite touchée par l’histoire, mais Olivier Norek n’épargne rien au lecteur, dès les toutes premières pages. Dès le premier chapitre, nous plongeons de plein fouet dans la guerre en Syrie. Le personnage principal, Adam, est un Syrien épris de liberté qui a fui son gouvernement corrompu. Mais à quel prix? Ces évènements me paraissaient souvent complexes et lointains, mais ce roman m’a aidé à mieux les comprendre, et j’ai pu me mettre à la place de ces personnes qui fuient leur pays pour un monde meilleur. Je me suis retrouvée plongée dans cette réalité, hallucinée  par la description de certaines atrocités qui me semblent d’un autre temps. Bref, « Entre deux mondes » est une lecture dure mais nécessaire,  qui n’épargne pas les âmes sensibles et vous ouvre les yeux. 

Mais au delà de toutes les horreurs qui nous sont racontées, Olivier Norek nous livre avant tout une histoire pleine d’humanité, avec une pointe d’espoir, même si évidemment tout n’y est pas rose et le happy end n’est pas forcément au programme. Cette histoire reste très réaliste, aussi brûlante et révoltante que ne l’est la réalité. Heureusement, il reste des hommes bons au milieu de cette Jungle, comme dans la vie.  L’essentiel de l’histoire tourne en effet autour de la Jungle de Calais et aucun aspect de cette réalité ne nous est occulté, puisque les différents points de vue nous sont livrés : celui des migrants, des autorités contraintes de faire l’autruche, et des policiers, qui doivent faire le sale boulot au risque de perdre à leur tour leur humanité. De cette façon, nous avons une vision totale et très complète d’une situation impensable. J’ai aimé suivre les cas de conscience auxquels sont soumis ces personnages imparfaits. Je me suis demandée comment je réagirais à leur place, et j’ai beaucoup réfléchi au cours de ma lecture.  « Entre deux mondes » est un roman important, qui sensibilise et pousse à la réflexion, à l’aide de  personnages inoubliables. J’ai été si touchée par Adam et le petit Kilani, et je pense que ces héros resteront gravés en moi longtemps. Impossible de rester indemne face à leur destin souvent tragique. La fin, quant à elle, a quelque chose de bouleversant, et j’ai trouvé qu’elle apportait une conclusion parfaite à cette oeuvre magistrale.

Mais Olivier Norek est avant tout un auteur de polars, et s’il s’attaque cette fois à un sujet d’actualité, il n’en reste pas moins que les enquêtes sont gravées dans son ADN comme dans celui de personnages principaux, tous deux flics. Il y a donc bien une affaire de meurtres dans ce roman, mais honnêtement, elle ne m’a semblé qu’accessoire aurait aisément pu être supprimée, sans rien enlever ou presque à l’intrigue. Ces évènements parallèles surviennent assez tard dans le récit et ne suscitent que peu de suspense. A aucun moment je ne m’y suis réellement intéressée, j’ai trouvé que ça alourdissait une intrigue qui n’en avait pas besoin, car elle est déjà tellement belle, humaine et sombre. Il faut aussi souligner que ce roman est très complexe et qu’il est assez difficile de rentrer dedans si l’on n’est pas habitué au genre du polar. En effet, Olivier Norek nous décrit le quotidien des différentes brigades criminelles de Calais avec force détails, et je me suis souvent retrouvée perdue parmi toutes ces unités et tous ces personnages. Je ne connais rien à cet univers ! Ainsi, j’ai décroché à certains moments, un peu plus techniques. Je pense que cette histoire aurait par certains côtés pu être simplifiée.  Ce petit bémol n’entache pas la qualité d’un roman magistral, à lire absolument pour sortir de votre zone de confort et prendre conscience d’une réalité révoltante et trop souvent occultée. 

Entre deux mondes, par Olivier Norek, aux éditions Michel Lafon, 2017, 19 euros 95. 

6 commentaires sur “Entre deux mondes

Ajouter un commentaire

Répondre à monjardinlitteraire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :