Fil de fer

J’ai acheté ce roman dès sa sortie début janvier. J‘adore quand la littérature jeunesse traite de thèmes originaux, et ce court ouvrage historique avait tout pour me plaire! J’avoue que j’ai toujours besoin de lectures aussi courtes qu’agréables, pour vider ma PAL en passant un bon moment. Ce tout petit roman m’a accompagné avec bonheur dans les files du salon Livre Paris, où je me suis rendue la semaine dernière. J’ai d’ailleurs pu y rencontrer l’auteure de cette belle histoire. Critique.

L’histoire

C’est la guerre. Gabrielle, surnommée Fil de fer, doit quitter son village pour fuir sur les routes de France avec sa famille. Au cours d’un exode dur et périlleux, Fil de fer rencontre un garçon mystérieux. C’est le coup de foudre. Qui est ce beau jeune homme qui n’a jamais faim ou soif ?

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce roman aussi court qu’original. Il nous plonge dans un contexte historique fascinant. Lorsque la Seconde Guerre Mondiale se déclare, Gabrielle, une jeune paysanne de 15 ans qui rêve d’aventure, est « presque » contente. Il va enfin lui arriver quelque chose ! En effet, sa famille, comme celle de nombreux Français, part pour un long voyage à pied afin de fuir l’envahisseur. J’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur cet exode sur les routes. C’est un aspect de la Seconde Guerre Mondial réel, mais souvent occulté en littérature. Je crois bien que c’est le premier livre sur ce thème que je lis ! L’auteure, Martine Pouchain, retranscrit très bien les mentalités et la vie quotidienne de cette époque. Si vous aimez les histoires qui vous replongent dans le passé, je pense que ce roman jeunesse saurait vous séduire et vous dépayser. Cette lecture fonctionne comme un petit voyage dans le temps et vous fera découvrir une réalité différente de la nôtre. 

Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à une grande fresque historique. L’histoire est extrêmement courte et ne se concentre que sur une portion de temps réduite. Il s’agit d’une petite tranche de vie, bien agréable à lire, mais pas spécialement bourrée d’infos. Ici, la petite histoire rencontre la grande. Il n’empêche que j’ai beaucoup aimé partir à la découverte de Gabrielle et de sa famille. Beaucoup d’amour règne entre eux, et cela m’a fait plaisir à lire. Ces personnages sont très attachants. Ce sont des Français lambdas et j’ai aimé voir la façon dont leur vie quotidienne paisible va être chamboulée pour ce grand évènement. Certains personnages n’hésiteront pas à se montrer courageux. Notre héroïne, quant à elle, va mûrir au cours de son long voyage au cours duquel elle rencontrera aussi l’amour. 

Ce qui m’avait vraiment attiré en lisant le résumé, c’est le petit mystère que représente l’étrange garçon rencontré par Gabrielle au cours de son exode. Effectivement, j’ai beaucoup aimé cet aspect de l’histoire, très intrigant ! Cela maintient l’intérêt jusqu’à un dénouement surprenant, même si je l’avais en partie vu venir étant donné qu’il s’agit d’un roman jeunesse. Je ne peux rien vous en révéler pour ne pas gâcher une surprise majeure, mais ce personnage apporte une touche originale à l’histoire, très inhabituelle dans les récits historiques. En outre, j’ai beaucoup aimé le style de Martine Pouchain ! L‘auteure utilise des mots simples et des touches d’humour, mais en même temps, il y a quelque chose de très poétique dans cette histoire. Cet effet est renforcé par les nombreux extraits de poèmes Rimbaud qui parsèment le roman. Je dirais que j’ai beaucoup aimé l’atmosphère qui se dégage de cette histoire. Elle ne ressemble à aucune autre. Entre mélancolie, humour, surprises et faits historiques, il y a énormément d’éléments dans une si petite histoire. Encore un roman jeunesse plein d’originalité et de très grande qualité ! 

Voici quelques photos de ma dédicace et de ma rencontre avec l’auteure Martine Pouchain lors du salon Livre Paris ! C’était très agréable de discuter avec elle et d’en apprendre plus sur la genèse de « Fil de fer ». Pour info, ce roman est librement inspiré de son histoire familiale. 

Fil de fer, par Martine Pouchain, aux éditions Flammarion Jeunesse, 2018, 12 euros. 

Un commentaire sur “Fil de fer

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :