Échec et love

Il y a quelques temps, j’ai été contactée par l’auteur Andy Pierce, qui me proposait la lecture de son nouveau roman autoédité, décrit comme « le premier roman Young Adult sur l’univers des échecs ». Surprise par ce curieux thème, j’ai décidé d’accepter la lecture de ce court roman (123 pages seulement). Je ne regrette par ce choix, car j’ai passé un moment sympa avec cette histoire originale. Critique.

Merci à l’auteur Andy Pierce et à Simplement Pro pour cette lecture. 

L’histoire

Le jour où il se découvre un don pour les échecs, Maxime, quatorze ans, est loin de se douter que toute son existence va être bouleversée…
Comment ses amis mordus de foot réagiront-ils ? Jusqu’où sa nouvelle passion le mènera-t-elle ? Et surtout : peut-on être à la fois un grand joueur d’échecs et un grand séducteur ?

Mon avis

Je ne connaissais rien du tout au sujet des échecs, mais contre toutes attentes, j’ai été fascinée par ce thème original, qui est le plus grand atout de ce court roman. L’auteur nous raconte l’histoire de Maxime, un jeune ado lambda qui se découvre un jour particulièrement doué pour cette discipline. Nous suivons ce petit prodige dans son parcours hors normes, qu’il devient assez difficile de concilier avec sa vie privée, et notamment avec les moments passés avec la belle Luna, qui fait battre son coeur… Ce problème saura parler à de nombreux jeunes, qui ont une passion ou pratiquent un sport à haut niveau, et la réponse apportée par l’histoire est surprenante et ne manque pas de charme. Je pense que beaucoup d’ados s’identifieront à Maxime, un jeune homme de 14 ans tout à fait ordinaire et plutôt réaliste, car dépeint dans ses qualités et ses défauts.

Il est tout à fait possible de comprendre ce livre sans rien y connaître, car Andy Pierce nous explique les règles d’une façon claire et passionnante. Pour être honnête, cela m’a même donné envie d’y jouer ! J’ai aussi été très surprise de découvrir un univers si codifié et professionnel, fait de stratégies, de compétitions et d’entraînements intensifs, comme un sport de haut niveau. Pourtant, je ne sais pas si ce roman pourra trouver son public en dehors des passionnés, car les jeunes ados s’intéressent peu à ce thème, et risquent d’être moins captivés que moi par les descriptions techniques, qui sont quand même très présentes.

Néanmoins, vous devriez passer au dessus de vos réticences dues au thème, car comme son nom l’indique aussi, « Echec et love », c’est avant tout une histoire d’amour plutôt mignonne. Celle-ci aurait gagné à être un peu plus développée, car les sentiments des personnages manquent un peu de profondeur à mon goût, mais nous sommes sur du jeunesse après tout, et le style simple d’Andy Pierce saura convaincre. L’auteur nous fait découvrir une galerie de personnages assez attachants, qui ne tombent pas nécessairement dans les clichés attendus et se révèlent assez surprenants. Il y a aussi pas mal d’humour dans cette histoire dynamique. Néanmoins, j’avoue avoir eu du mal avec le personnage principal, Maxime, qui est aussi le narrateur. Je l’ai trouvé très imbu de lui-même, égoïste et indécis. Heureusement, notre héros évolue et apprend de ses erreurs, aux échecs comme dans la vie! Le final est inattendu et distille une jolie morale qui entre en résonance avec mes valeurs. Bref, j’ai réalisé une jolie découverte avec ce roman aussi court qu’agréable.

En résumé 

Avec « Échec et love », Andy Pierce réussit son pari de nous livrer le premier roman Young Adult sur l’univers des échecs ! Je m’attendais à être peu captivée par ce thème original et peu traité en littérature jeunesse, mais l’auteur arrive à nous le rendre passionnant grâce à des explications claires et stratégiques. J’ai été très surprise de découvrir un univers si codifié et professionnel. Si, pour ma part, j’ai été fascinée par les descriptions techniques, je ne sais pas si ce sujet saura parler aux jeunes lecteurs, qui en sont le coeur de cible. Pourtant, le thème abordé est universel : comment concilier sa passion et sa vie amoureuse? L’auteur apporte une réponse surprenante à cette question, qui n’a pas manqué de me séduire. « Echec et love », c’est aussi et surtout une petite romance douce et mignonne, même si les sentiments décrits manquent un peu de profondeur. Bref, pas besoin d’être fan d’échec pour vous laisser séduire par cette courte histoire sympathique, servie par des jolies valeurs et des personnages attachants… Enfin, tous sauf le héros, que j’ai trouvé très égoïste et changeant!

Échec et love, par Andy Pierce, autoédité (2018), 3 euros en e-book. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :