Juste un pari

De temps en temps, j’ai envie de lire des romans Young Adult pour me vider la tête et passer un agréable moment, et j’avoue que j’ai un faible pour les romances de lycée! Certes, ces histoires sont souvent bourrées de clichés, mais il s’agit d’un petit plaisir coupable, comme de regarder une bonne série américaine. Cette fois, je me suis tournée vers « Juste un pari », le premier roman d’une jeune auteure issue de Wattpad, qui traînait dans ma PAL numérique depuis un petit moment. Après un début un peu difficile, j’ai été agréablement surprise par cette histoire ! Critique.

Merci aux éditions Hachette et à Netgalley pour cette lecture. 

L’histoire

Tout le monde sait que Dylan et Eli se détestent. Coups bas, remarques acerbes, insultes incessantes : tout est permis entre ces deux meilleurs ennemis ! Mais, quand les amis de Dylan parient qu’il ne réussira pas à sortir avec Eli, lui décide de relever le défi. Et de mettre Eli dans la confidence… pour être encore plus sûr de gagner. En scellant ce pacte, Dylan et Eli deviennent le couple parfait. En apparence seulement, car tous deux cachent bien des choses derrière leurs sourires factices.

Mon avis

J’avoue que mes débuts avec ce roman ont été un peu difficiles : on va dire que l’enthousiasme ne m’a pas tout de suite gagné. L’auteure rentre dans le vif du sujet dès le prologue, et j’aurais aimé une entrée en matière digne de ce nom, qui aurait pu nous introduire les personnages et nous conduire à nous y attacher. De plus, cette histoire de pari m’a tout d’abord semblé assez superficielle et les personnages bien caricaturaux. J’ai aussi tiqué sur le langage un peu trop familier utilisé…

Néanmoins, ces points gênants se sont bien vite envolés et sans même m’en rendre compte, je me suis retrouvée totalement embarquée dans cette histoire Young Adult hautement addictive ! Les chapitres sont courts et accrocheurs, comme dans tous les romans issus de Wattpad que j’ai pu lire jusqu’à présent. On pressent finalement que bien des choses sont cachées derrière l’insouciance des débuts, et effectivement, Marie Mordomo nous emmène à la rencontre de héros bien plus complexes qu’il n’y paraît, qui cachent des blessure assez douloureuses derrière leur petit conflit de gamins. Eli et Dylan sont des êtres à fleur de peau, qui se révèlent de plus en plus intéressants et complexes au fur et à mesure que l’histoire avance et que leur psychologue se développe. Comme souvent dans les romances, nous avons chacun de leurs points de vue, et cela fonctionne très bien, car cela permet l’attachement du lecteur. J’avoue que j’ai craqué sur cette romance, malgré le principe de départ pas franchement original : le pari n’est finalement qu’un prétexte pour voir deux personnages que tout oppose et qui se détestent finir par se rapprocher… L’alchimie entre eux est indéniable et cela m’a bien plu de voir naître progressivement leur histoire d’amour. Cette histoire toute mignonne fonctionne comme un vrai plaisir coupable!

Si je n’ai pas été surprise par la romance, je l’ai en revanche été par les secrets que cachent nos personnages. Nous pressentons que chacun d’entre eux porte un poids trop lourd pour son jeune âge et très vite, nous voulons comprendre ce qui a bien pu les pousser à se cacher derrière une armure de grandes gueules. Moi qui m’attendais à une histoire lycéenne très légère, j’ai été étonnée lorsque j’ai compris que Marie Mordomo allait en profiter pour traiter quelques sujets très durs. Je ne peux rien dévoiler pour ne pas spoiler, mais des moments touchants sont au rendez-vous! L’auteure, elle-même adolescente, décrit avec justesse les relations de nos héros avec leurs parents, assez compliquées. 

En résumé

Alors que je n’en attendais rien et que c’était même plutôt mal parti, « Juste un pari » s’est avéré être une jolie surprise pour moi ! Certes, ce roman Young Adult présente de nombreux clichés classiques dans les romances adolescentes, et nous offre quelques personnages secondaires caricaturaux dignes des séries américaines. Mais ce serait réducteur de s’arrêter là… En prenant pour prétexte la petite guerre qui va opposer Eli et de Dylan, Marie Mordomo en profite pour aborder avec justesse quelques sujets graves et nous conte finalement une romance attachante et bien moins légère qu’il n’y paraît.

Juste un pari, par Marie Mordomo, aux éditions Hachette (2018), 16 euros 90.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :