Confession (Wild Crows #3)

La saga « Wild Crows » avait su, avec ses deux premiers tomes, me séduire en sortant des codes habituels de la romance. Pour cette raison, je suis maintenant convaincue de la qualité de l’univers créé par Blandine P. Martin et j’étais assez confiante au moment de me lancer dans cette troisième aventure ! Sans surprise, j’ai passé un très bon moment, même si j’ai repéré une petite baisse de rythme par rapport aux ouvrages précédents.

Merci à l’auteure Blandine P. Martin pour cette lecture.

L’histoire

Tandis que l’été suit son cours à Monty Valley, Joe tente de continuer sa route en dépit de cette absence qui la ronge. Désormais en poste à San Francisco, elle essaie de renouer avec un semblant de vie normale, en partie grâce à son ami et collègue Adam. Mais un retour inattendu va de nouveau faire basculer son quotidien. Entre rancœur et besoin de vérité, Joe va devoir affronter des sentiments jusque-là mis en veilleuse. Plus que des excuses, elle attend des explications, et compte bien faire payer à ce cher Trevor Laurens les blessures que son départ lui a infligées. Alors que le club doit terminer le travail entrepris concernant le gang russe, Jerry se découvre une faille que rien ne saura combler : une course contre la montre, contre le temps qui passe. Et si l’heure était venue d’envisager l’avenir du club ? De son côté, Ash devra prendre une décision qui pourrait bouleverser sa vie, et mettre en péril l’entente des Wild Crow.

Mon avis 

Je n’ai pas boudé mon plaisir à l’idée de retrouver les membres du gang des Wild Crows, de plus en plus attachants de tome en tome. A force d’insister sur les valeurs familiales qui dominent contre toutes attentes dans ce milieu dangereux de bikers,  Blandine P. Martin a réussi à nous intégrer à cette grande famille ! Au fil des ouvrages, je me sens de plus en plus concernée par le sort des personnages, que j’ai fini par considérer comme de vrais amis. Plus qu’une saga, « Wild Crows » est un véritable univers, un monde aussi cohérent qu’éloigné du nôtre, dans lequel l’auteure arrive très bien à intégrer son lecteur, en évitant toutes les conventions.

« Confession » est un tome plus calme, plus centré sur la romance, dans lequel l’auteure offre une respiration bienvenue à ses personnages après toutes les épreuves qu’ils ont traversés. J’ai beaucoup apprécié l’histoire d’amour qui se concrétise, et que j’attendais avec impatience depuis un moment maintenant. Cette romance n’a rien d’ordinaire, mais elle est profondément douce et authentique. De plus, la narration est désormais complétée par la voix d’Ash, qui intervient à certains moments : cela nous permet de découvrir un peu mieux ce personnage mystérieux, de comprendre enfin sa psychologie. Bref, au niveau des personnages, Blandine P. Martin réalise encore un sans-fautes en nous livrant des personnalités complexes, fouillées et jamais stéréotypées. 

Cependant, je dois vous avouer que ce tome 3 est celui que j’ai le moins aimé dans toute la saga, en raison d’une petite baisse de rythme. Je dois dire que je m’étais bien habituée au rythme pétaradant des deux précédents, où le suspense était omniprésent et où les aventures dangereuses se succédaient ! Même si je comprends très bien pourquoi l’auteure a fait le choix narratif de nous livrer une histoire plus douce, j’avoue que je m’étais habituée à plus d’originalité et pour cette raison, j’ai été un peu déçue de cette histoire, à la tonalité plus classique, même si nos bikers nous réservent encore quelque scènes d’action bien corsées. Pour couronner le tout, le personnage de Jerry passe au second plan et j’ai trouvé ça dommage, car il était l’un de ceux que je préférais, sa voix singulière offrant une toute autre profondeur au récit. J’y ai aussi trouvé des longueurs : ce tome, avec plus de 400 pages à son actif, est le plus grand des 3 et je n’ai pas trouvé cette augmentation du nombre de pages justifiée. Pas de quoi bouder son plaisir pour autant : malgré quelques défauts, la saga est toujours aussi efficace, les personnages attachants, le style addictif, et le rythme entraînant. Bref, la bande des Wild Crows représentent pour moi une valeur sûre, et j’ai hâte de découvrir la conclusion de leurs aventures dans les 2 prochains tomes. 

En résumé 

Malgré ces quelques remarques, j’ai encore une fois passé un très bon moment dans cet univers si différent du mien, grâce à des personnages que j’avais appris à aimer au fil du temps, au style addictif de Blandine P. Martin et à une tonalité qui sert des sentiers battus de la romance. L’histoire d’amour qui nous est livrée, et qui est enfin développée dans ce tome, a su me toucher par son authenticité, bien qu’elle s’éloigne de toutes les conventions du jour. Bref, « Révélation » n’est peut-être pas mon opus préféré, mais la saga « Wild Crows » reste une valeur sûre, une saga dans laquelle je prends plaisir à me plonger comme dans une bonne série TV, d’autant que l’auteure joue avec nos nerfs en nous livrant des cliffhangers dignes des scénaristes hollywoodiens. Vivement le prochain!

Mes chroniques des tomes précédents :

Wild Crows, tome 3 : Révélation, par Blandine P. Martin, autoédité (2018), 15 euros et 5 euros en e-book. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :