Chacun ses raisons

Lors de mes vacances, j’ai toujours envie d’emporter dans mes bagages des lectures légères pour me divertir et relâcher la pression accumulée durant l’année. C’est pour moi l’occasion parfaite pour sortir de ma PAL certains romans Young Adult qui s’y sont empilés durant l’année. Je dois dire que j’ai un faible pour les histoires lycéennes !  « Chacun ses raisons » me semblait correspondre parfaitement à ces petites lectures péchés mignons. Malheureusement, ce fut une petite déception. Critique.

Merci aux éditions Hachette et à Netgalley pour cette lecture.

L’histoire

Scandale à Pinewood  : plusieurs élèves ont été exclus juste avant les examens, à cause d’une photographie compromettante publiée sur les réseaux  !
Parmi eux, Théo, accusé mais bien déterminé à prouver son innocence. Et pas que la sienne  : Sasha, la plus belle fille de sa classe, s’est aussi fait virer du lycée et, pour elle, il est prêt à tout.
Persuadé qu’ils sont victimes d’un complot, Théo se lance à la recherche du coupable. Mais, plus il avance dans sa quête de vérité, plus il découvre que chacun a ses petits secrets et ses raisons d’agir, et va de surprise en surprise…

Mais pour découvrir la vérité, Theo doit mener l’enquête. Les suspects sont nombreux  : le quarter-back, l’as informatique, la fille populaire, le proviseur adjoint ou son propre meilleur ami  ? Quels secrets cachent-ils  ? Et comment Theo peut-il obtenir leurs aveux?

 Mon avis

En commençant ce roman, je partais confiante car il comportait tous les ingrédients pour me plaire et pour être une lecture addictive à la « Pretty Little Liars » : des héros lycéens, des secrets inavouables et une énigme à résoudre à la clé. Il y avait assurément du potentiel! Malheureusement, je dois dire que cette histoire était beaucoup moins accrocheuse que ce à quoi je m’attendais. Le résumé nous promettait du suspense, mais je ne me suis jamais sentie investie dans la recherche du coupable, qui passe un peu au second plan et est prise un peu trop à la légère par nos héros. Je n’avais tout de même pas réussi à le débusquer, et j’ai été positivement surprise par cette révélation, même si celle-ci est un peu noyée dans le flot d’informations que nous délivre le livre, dont l’histoire s’accélère considérablement dans son dernier quart.

Pour autant, je ne peux pas dire que j’ai détesté ce roman, bien au contraire!  Je cherchais un Young Adult fluide à lire en vacances et ce fut exactement le cas de « Chacun ses raisons », un roman avec lequel il est impossible de s’ennuyer une seule seconde, grâce aux chapitres courts et au style accessible. C’est une lecture très sympa, et j’ai aimé la façon dont notre duo d’auteurs joue avec les clichés des histoires lycéennes traditionnelles. Les personnages semblent à première vue très stéréotypés (la jolie fille inaccessible, le quarterback un peu lourdaud), mais ne sont pas du tout ce qu’ils prétendent être à première vue.

L’histoire nous est racontée par Théo,  antihéros improbable au sein de cette bande de jeunes qui n’ont rien en commun si ce n’est leur exclusion. Je dois dire que j’ai su m’attacher sans trop de problèmes à ce loser un peu perdu dans sa vie suite à la mort de son père. Ce personnage de jeune torturé nous raconte son histoire et nous révèle une belle sensibilité, ainsi qu’un humour décalé qui n’était pas pour me déplaire. Malheureusement, je n’ai su m’attacher qu’à lui et j’ai été indifférente au reste de la bande. Je trouve que ce roman manque cruellement de profondeur dans la psychologie des personnages. J’ai également été déçue par le traitement que les deux auteurs réservaient à certains sujets sensibles, qui ne sont qu’esquissés. On sent une volonté de traiter de thèmes difficiles de société, à la manière de « 13 Reasons Why ». Un secret en particulier est particulièrement douloureux et aurait mérité beaucoup plus d’approfondissement, par respect pour les personnes qui doivent subir dans la vraie vie ce type d’évènements fâcheux. Dommage, l’intention était bonne, mais malgré quelques bonnes idées, le résultat est un peu brouillon, même si ce roman se lit sans déplaisir.

Chacun ses raisons, par James Patterson et Emily Raymond, aux éditions Hachette (2018), 15 euros 90. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :