Comment ne pas devenir une fille à chats

J’ai été attirée par ce livre sans même avoir lu le résumé : la couverture me tentait bien et promettait une lecture pleine d’humour. Là dessus je ne me suis pas trompée!  A ma grande surprise, en entamant cette lecture, je me suis rendue compte qu’il ne s’agissait pas d’un roman mais d’une sorte de témoignage/guide pratique bourré d’autodérision, qui m’a fait passer un très bon moment. Critique.

Merci aux éditions Mazarine et à Netgalley pour cette lecture.

L’histoire 

Célibataire exigeante et fière de l’être, Nadia Daam, 39 ans, ambitionne de révolutionner le célibat et d’envoyer valser les kilos de stéréotypes systématiquement accolés aux célib’. Surtout quand ce sont des femmes comme elle qui vivent en colocation avec leur chat Pompom et leur fille Zoé – à moins que ce soit l’inverse. (Les gens appellent leurs gosses n’importe comment aujourd’hui. Mais ça, c’est un autre débat.)
Nadia Daam est convaincue qu’on peut être mère célibataire, tutoyer la quarantaine, avoir son enfant une semaine sur deux et le vivre pas trop mal. On peut aussi être capable de préparer un bol de Miel Pops à 7 heures du matin une semaine et de porter sa culotte sur la tête à la même heure celle d’après…
Grâce à ce véritable guide de survie, vous saurez comment dire du mal de vos ex sans passer pour une désespérée et pourquoi il vaut parfois mieux avoir une jambe de bois qu’un utérus. Vous apprendrez qu’une ride du lion et un enfant à demeure sont très utiles pour faire du shopping. Et qu’il n’y a pas de honte à préférer une assiette de spaghettis sauce Bolo Balls dévorée devant Netflix à un date via Tinder.
Tant que vous faites ça avec panache et sans sentir la croquette !

Mon avis

Nadia Daam est journaliste et chroniqueuse d’un plusieurs émissions de télé, mais personnellement je n’avais jamais entendu parler d’elle. Dans cet ouvrage, elle ambitionne de tordre le cou aux nombreux clichés qui traitent des femmes célibataires. Oui, Nadia Daam vit et élève seule sa fille et tout va bien pour elle, merci. Cette femme moderne nous emmène dans son monde et dans celui de tant d’autres célibataires avec un humour vraiment dévastateur. J’ai beaucoup aimé son livre, qui déconstruit avec intelligence les clichés véhiculés par notre culture populaire comme quoi la célibataire est forcément une grande sorteuse à la Sex and the City ou au contraire une femme qui passe son temps à pleurer en pyjama comme Bridget Jones. Pour nous faire part de son indignation face à ces stéréotypes, Nadia Daam utilise sa propre expérience, qu’elle n’hésite pas à nous faire partager avec beaucoup d’autodérision, mais se base aussi sur des chiffres et des enquêtes plus sérieuses, assez interpellantes. Il s’agit presque d’une enquête sociologique, l’humour en plus!

Dans cet ouvrage, qui est une sorte d’essai, Nadia Daam traite de nombreux sujets, pour la plupart d’actualité, sur lesquels elle nous donne son avis dans des billets d’humeur intelligemment préparés et souvent solidement argumentés : elle part souvent d’un article ou sondage qui l’a indignée, qu’elle commente avec beaucoup de répondant. Elle parle de sites de rencontres, de la récente mode des MILF, des amis tous en couple ou encore de son ttrait pour les soirées Netflix au calme. Même sans être la même situation qu’elle, on se reconnaît forcément en elle à un moment ou un autre et bien que ma vie ne puisse pas être plus éloignée de la sienne, cet ouvrage, sorte d’anti-« chick-lit », a su m’arracher plus d’un sourire. Ce petit livre est construit comme une sorte d’article, chacun portant sur un thème bien précis, qui peuvent se picorer à n’importe quel moment. Le seul problème avec ce type de construction littéraire, que l’on retrouve aussi ici, c’est qu’il n’y a pas de véritable fin et que j’ai été surprise quand l’ouvrage s’est achevé, assez abruptement selon moi.

Comment ne pas devenir une fille à chat, par Nadia Daam, aux éditions Mazarine (2018), 17 euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :