Happiness Palace

Vous le savez peut-être : j’ai un partenariat avec l’auteure Blandine P. Martin, qui m’a permis de découvrir la saga de romances pétaradantes « Wild Crows », que j’apprécie beaucoup. Dans ce cadre, c’est donc avec confiance que je me suis plongée dans « Happiness Palace », l’un de ses titres plus anciens qui vient d’être réédité avec une très jolie couverture. Et je n’ai pas été déçue ! Critique.

Merci à l’auteure Blandine P. Martin pour cette lecture.

L’histoire

Happiness Palace. Deux mots bien étranges, comme tombés du ciel. Amy, 26 ans, n’est plus que l’ombre d’elle même, victime d’un mari violent et spectatrice d’une vie déjà tracée. Alors qu’elle n’aspire plus qu’à quitter ce monde infâme, le destin semble lui tendre la main. Une seconde chance où l’entraide et la solidarité seraient maîtres mots. Un endroit pour les gens « comme elle », ceux dont la société se fiche, ceux qui n’ont plus rien, ni personne. Peut-elle encore faire confiance à qui que ce soit ? Partagée entre une peur viscérale de tomber et l’envie dévorante d’espérer, Amy devra trouver le chemin de la guérison. Le Happiness Palace lui ouvre ses portes. 

Mon avis

En démarrant cette lecture, j’étais sûre d’y retrouver une romance qui sort des sentiers battus comme l’auteure sait si bien nous en livrer, et je n’ai pas été déçue ! Mais bien plus qu’une simple romance, « Happiness Palace » est aussi un roman feel good très touchant et plein de justesse. Cette fois, Blandine P. Martin nous emmène dans un univers bien différent de celui des Wild Crows, mais où l’on retrouve cette même douce sensation d’être en famille aux côtés de personnages différents des héros traditionnels mais tout aussi attachants.

Notre héroïne, Amy, possède un douloureux passé : battue par son mari, c’est au seuil de la mort qu’elle est recueillie par un mystérieux ange gardien nommé Zach, qui lui propose une place dans une résidence nommée « Happiness Palace », lieu de cohabitation d’une bande d’attachants amis cabossés par la vie. Vous l’aurez compris, les thèmes abordés sont des plus sérieux et Blandine P. Martin trouve le ton juste pour en parler. Dans cette histoire parfois émouvante, la violence conjugale est traitée avec beaucoup de pudeur et de sensibilité.

Cependant, si le calvaire d’Amy n’est absolument pas pris à la légère, il n’est pas pour autant au cœur du roman : l’auteure se centre plutôt sur le processus de reconstruction de la jeune femme, sur l’après. J’ai beaucoup aimé ce postulat optimiste, qui fait du roman un très bon feel good book, nous donnant une belle leçon de résilience ! J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre le retour à la vie de notre héroïne qui n’a rien d’une femme faible. Sa force nous sera révélée tout au long du roman, faisant d’Amy un très bel exemple de courage.

Dans ce long processus, notre héroïne est aidée par une bande d’amis qui agiront pour elle comme une véritable lueur d’espoir dans l’obscurité, rendant pour nous aussi ce roman lumineux. J’ai beaucoup aimé chacun des membres de ce Happiness Palace où l’on se sent comme chez soi et où règne une belle camaraderie que même le lecteur aura le sentiment de partager. Ces personnages sont secondaires, mais ne font pas pour autant de la figuration tant leur psychologie est bien travaillée. Chacun d’entre eux apporte quelque chose à l’intrigue, et tous enrichissent ce roman aux sujets durs d’une touche d’humour salvatrice.

Dans cette œuvre, comme dans toutes celles de l’auteure, nous retrouvons aussi une histoire d’amour, ici particulièrement douce, et j’ai beaucoup aimé la façon dont celle-ci était amenée. L’accent est vraiment mis sur le processus de reconstruction d’Amy, et l’auteure ne tente jamais de précipiter les choses pour ces personnages. Cela ne rend cette romance naissante qu’encore plus appréciable pour nous lecteurs !

Happiness Palace, par Blandine P. Martin, autoédité (2018), 14 euros et 4 euros en e-book.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :