Le journal d’une âme rêveuse

Sans me retourner dessus, j’avais déjà pu croiser en librairie « Blue », le premier roman de la toute jeune auteure Camille Pujol, et j’avoue avoir été impressionnée lorsque j’ai appris que celle-ci n’avait que 17 ans, c’est-à-dire mon âge actuel, au moment de la parution! Je ne m’étais cependant pas intéressée plus que ça à sa carrière avant que son dernier paru, « Le journal d’une âme rêveuse », me tape dans l’oeil par son résumé énigmatique qui n’est pas sans rappeler « 13 reasons why ». Je suis finalement partie à sa découverte, et j’ai été très satisfaite par cette histoire émouvante! Critique.

Merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture.

L’histoire 

Alors que l’été touche à sa fin, Adélaïde annonce à son meilleur ami Noah qu’elle part et ne souhaite pas le revoir. Tout ce qui reste d’elle désormais, c’est la clé d’une boîte postale qui accompagne sa lettre.
Dans cette boîte, Noah trouve une enveloppe contenant le journal d’Adélaïde. Celle-ci y décrit ses rêves, ses espoirs, mais aussi le drame secret que cache ce départ précipité. Mais Noah n’a pas dit son dernier mot, et si Adélaïde pense que tout est perdu, le garçon est déterminé à lui montrer qu’ensemble ils peuvent réaliser un nouveau rêve. Même s’il s’agit peut-être du dernier.

Mon avis

« Le journal d’une âme rêveuse » est un roman court mais efficace : en un peu plus de 200 pages seulement, Camille Pujol arrive à nous immerger totalement dans l’action et réussit à nous faire passer par de multiples émotions. L’histoire est pleine de mystère et j’avoue avoir eu une irrépressible envie de poursuivre ma lecture jusqu’au moment où nous découvrons la clé de la disparition d’Adélaïde. Ce n’est cependant pas un thriller, alors ne vous attendez pas à des retournements de situations incroyables : la raison de ce départ se devine aisément, mais cela ne m’a pas gênée car l’accent est surtout mis sur l’émotion, et ce d’une façon très réussie. La scène finale en particulier, loin d’être le dénouement attendu, m’a positivement surprise et m’a convaincue que l’auteure avait du potentiel et qu’un avenir prometteur s’offrait à elle.

On sent que l’auteure est elle-même une lectrice de Young Adult et réutilise certains codes du genre, en les adaptant à un univers français : les 13 rêves sont un clin d’oeil évident à 13 reasons why et la raison de la disparition d’Adélaïde a déjà été exploitée par de nombreux auteurs parmi les plus reconnus. Mais Camille Pujol ne pâlit pas face à ses modèles : elle nous en livre sa propre variation de manière intelligente et sans jamais tomber dans les clichés. « Le journal d’une âme rêveuse » n’est pas qu’une histoire lycéenne comme les autres, c’est un roman véritablement dramatique qui plaira aux fans de « Nos étoiles contraires » ou d' »Everything Everything ». J’avoue avoir été surprise par la maturité qui se dégageait déjà de ce texte, surtout du point de vue émotionnel.

Avant de commencer ma lecture, je dois avouer que je ne m’attendais à rien de transcendant après avoir lu deux critiques mitigées de la part de blogueuses que j’aime beaucoup lire. Chacune d’entre elles pointait le manque de maturité des héros et le côté irrationnel de leurs réactions. Je ne suis pas trop d’accord..Adélaïde, Noah ou encore leur meilleur ami Elias sont au centre de cette histoire, et tous m’ont semblé aussi attachants que réalistes. Certes, leurs réactions ne sont parfois pas des plus subtiles, mais n’oublions pas qu’ils n’ont que 18 ans à peine, âge qui est aussi celui de l’auteure et le mien, et je trouve au contraire que Camille Pujol a parfaitement su retranscrire le schéma de pensée et les préoccupations de cet âge. Tout me semble juste et authentique, notamment le stress de l’entrée à l’université. Si je veux vraiment chipoter, je dois admettre que les personnages les plus secondaires ne sont qu’esquissés et que la construction psychologique de nos héros reste assez sommaire : l’auteure ne rentre pas vraiment dans leur peau avec la narration, plutôt lointaine. Adélaïde, par exemple, ne s’exprime qu’à travers son journal et nous n’avons pas accès à tous ses ressentis. Mais ce ne sont que de petits détails sans importance, qui n’enlèvent selon moi rien à la qualité de l’ensemble.

En résumé

« Le journal d’une âme rêveuse » est une histoire dramatique plus mature qu’il n’y paraît, qui traite d’un sujet vu et revu en littérature Young Adult sous un angle personnel, qui s’avère original et émouvant. C’est aussi une belle histoire d’amour et d’amitié, peuplée de personnages ados attachants que je trouve plutôt réalistes, et écrite avec sincérité par une très jeune auteure prometteuse. Alors je vous conseillerais de plonger dans ce « Journal » plein de poésie, de vous laisser surprendre par l’histoire et de découvrir comment l’univers de Camille Pujol sans bouder votre plaisir.

Le journal d’une âme rêveuse, par Camille Pujol, aux éditions Michel Lafon (2018), 15 euros 95.

3 commentaires sur “Le journal d’une âme rêveuse

Ajouter un commentaire

  1. Je n’avais pas trop accroché, mais tu mets le doigt sur quelque Chose de très juste : la différence d’âge. Je pense en Effet que le public ciblé est celui de très jeunes adultes, 16-20 ans en gros. A 25 ans, je me sentais déjà trop en décallage. Du coup, on se rend compte que mine de rien, ces Petites années sont importantes dans une vie, et la Transition assez rapide. Bon, je ne me sens pas vieille pour autant xD Mais je n’ai plus trop les même questionnements en fait, ni le même raisonnement qu’il y a 5-10 ans.

    J'aime

    1. C’était justement de ta chronique et de celle de BettieRose Books dont je parlais lorsque je disais avoir lu des avis mitigés ! Effectivement chaque âge a ses préoccupations et je trouve que ce livre rend bien celles des jeunes de 17-18 ans, mais d’autres livres sont centrés sur celles des gens de ton âge et font ça très bien (j’avais beaucoup aimé « Les stagiaires » par exemple).

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :