L’anniversaire

Il y a quelque années, j’ai découvert le roman « Le secret du mari » de Liane Moriarty, qui explorait les petits secrets scandaleux d’une communauté bourgeoise semblant bien sous tous rapports. Depuis le succès de cette auteure, d’autres se sont engouffrés dans la brèche avec plus ou moins de succès et on a vu fleurir en librairie ce type de roman psychologique plein de tensions, souvent classé en thriller sans en être vraiment un. Pour ma part, je prends toujours plaisir à découvrir ce qui se cache derrière les pelouses si vertes de ces banlieues américaines (ça doit être dû à mon amour pour la série « Desperate Housewives »). C’est pourquoi j’ai eu très envie de lire « L’anniversaire » de Robyn Harding, et je dois dire que j’ai passé un très bon moment, sans que cette lecture soit inoubliable pour autant.

Merci aux éditions Cherche-Midi et à Netgalley pour cette lecture.

L’histoire 

Kim et Jeff Sanders habitent une jolie banlieue de San Francisco, où tout le monde connaît tout le monde. Leur fille, Hannah, est scolarisée dans un lycée huppé de la ville. Pour ses seize ans, elle décide de faire une fête à la maison. Un anniversaire avec ses amis, où tout ne peut que bien se passer.
Et où tout se passe très mal.
Quelques jours plus tard, le couple exemplaire de Kim et Jeff part à vau-l’eau, des secrets et des mensonges sont révélés, les meilleurs amis deviennent les pires ennemis.
Comment une simple fête d’anniversaire peut soudain faire dérailler des vies aussi bien rangées ?

Mon avis 

La fête d’anniversaire d’Hannah devait être un évènement comme un autre dans la parfaite petit quotidien des membres de la famille Sanders. Pourtant, le drame qui s’y est joué va faire basculer leur vie à tous, ados comme adultes. Mais que s’est-il vraiment passé ce soir-là? Ce pitch vraiment alléchant m’a donné envie de me jeter sur ce roman, qui me semblait plein de suspense, mais je dois dire que sur ce point-là j’ai été assez déçue. Le classement dans la collection « thrillers » du Cherche Midi n’est à mon avis pas justifié, car dans cette histoire, il n’y a quasi aucune tension du tout : nous connaissons le drame depuis le début, nous devons seulement en constater les conséquences désastreuses. C’est là le gros point faible de Robyn Harding par rapport à Liane Moriarty dont son style se rapproche beaucoup : alors que cette dernière arrive toujours à  tenir ses lecteurs en haleine en glissant dans ses romans des mystères, Robyn Harding, elle, nous refuse ce privilège en nous livrant toutes les infos noir sur blanc, ou presque. Dommage…

Mais cette absence regrettable de suspense est pour moi le seul défaut de « L’Anniversaire », un roman très efficace qui a su me captiver malgré ce sérieux désavantage. C’est sûrement grâce à ses personnages très fouillés, que l’on prend plaisir à voir chuter de leur piédestal, et à cette curiosité malsaine qui s’empare de nous à l’idée de plonger dans l’intimité de cette famille. Ce roman est pour vous si vous avez toujours voulu savoir ce qui se cache derrière les grandes villas à la « Desperate Housewives »! Face aux problèmes des pauvres petites filles riches, « L’Anniversaire » est un vrai roman psychologique, puisque nous plongeons dans la tête de nos héros,  très bien construits et particulièrement ambivalents. Nous avons le point de vue de chacun des 4 personnages principaux : face à ces adultes qui s’entredéchirent et à cette adolescente perturbée,  notre coeur balance sans cesse entre empathie et répulsion. La plume acérée de Robyn Harding n’épargne pas vraiment nos héros, qui semblent caricaturaux et remplis de défauts à première vue. Pourtant, l’auteure est plus maligne que ça et loin de nous livrer de simples personnages types, elle nous fait voir plus loin que nos préjugés. Nous sommes en réalité face à des personnages contrastés qui ne sont ni tout noirs ni tout blancs, et que pour ma part, j’ai appris à apprécier malgré leurs évidents défauts.

Cette chronique est assez difficile à écrire pour moi dans le sens où le résumé fourni par l’éditeur ne nous révélant pas l’élément principal de l’intrigue, je suis obligée de rester vague pour ne pas vous spoiler… Mais je peux vous dire qu’il sera question de deux familles que tout oppose qui entreront en guerre à la suite d’un évènement dramatique. Celui-ci n’est pas insignifiant, une vie sera brisée et cela donnera lieu à des dilemmes, des cas de consciences impossibles et à des moments plus émouvants. « L’Anniversaire » est un roman beaucoup moins léger que ce que son résumé laisse présager, il met le doigt sur de vrais problèmes liés aux excès de la jeunesse dorée et malgré le manque cruel de suspense ou tension, il nous procure des sentiments forts qui nous donnent une folle envie de continuer jusqu’au dénouement. Cette lecture est efficace et addictive, elle doit beaucoup à ses personnages qui restent attachants malgré leurs actions parfois un peu dérangeantes ou immorales. « L’Anniversaire » est un roman qui repose beaucoup sur le principe d’identification : les personnages ne sont pas éloignés de nous, le drame qu’ils vivent pourrait nous tomber dessus à tout instant, et cela nous pousse à nous poser la question : et nous, qu’aurions-nous fait à leur place?

Bref, cette lecture addictive et intéressante devrait vous plaire si vous aimez les satires sociales dans lesquelles les apparences volent en éclat. J’aurais  été plus enthousiaste si je n’avais pas lu très récemment le même genre d’histoire chez Liane Moriarty ou Céleste Ng, les variations autour de ce thème étant très à la mode. Malgré ce manque d’originalité, « L’Anniversaire » reste un bon roman, qui m’a charmée mais qui ne me marquera sans doute pas.

L’anniversaire, par Robyn Harding, aux éditions Le Cherche-midi (2018), 21 euros. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :