Le Supplément d’âme

Je ne connaissais pas l’auteur Matthieu Biasotto, venu de l’autoédition, mais quand je suis tombée sur le résumé de son nouveau roman, qui vient de paraître en librairie, j’ai tout de suite eu très envie de le lire! J’ai un faible pour toutes ces histoires de rédemption où un élément fantastique (voyage dans le temps, visite d’un ange gardien) est au service de l’intrigue pour aider un personnage à s’améliorer. Exactement comme dans les téléfilms de Noël, sauf que dans ce roman, l’ambiance est bien plus sombre… Critique.

Merci aux éditions Bragelonne et à Netgalley pour cette lecture. 

L’histoire 

Victime d’un accident de moto, Thomas Garnier est à l’hôpital sous assistance respiratoire, dans un coma si profond que les médecins envisagent de le débrancher. En réalité, il est coincé entre la vie et la mort dans le « supplément d’âme », en compagnie d’un étrange gamin. Il a une chance de revenir du côté des vivants, à condition de comprendre ses erreurs.
De révélation en électrochoc, Thomas recompose la trajectoire de son existence avant qu’il ne soit trop tard. Entre déni et prise de conscience, une seule question le hante : saura-t-il encaisser la vérité?

Mon avis 

J’ai beaucoup aimé ce roman malgré un côté assez prévisible dans l’intrigue ! Ce livre est défini par son auteur comme un..

« thriller feel good », un genre où le suspense, la tension et le mystère lui permettent d’interroger, par petites touches, nos émotions, nos choix et nos peurs.

J’étais très curieuse de découvrir ce nouveau genre, qui synthétise deux de mes genres littéraires de prédilection, et j’ai beaucoup aimé la façon dont Matthieu Biasotto les mélangeait avec aisance. Il est à l’aise dans l’un et l’autre registre : les moments d’émotion, digne d’un roman feel good, sonnent vrais et justes. Mais si certains passages  ont su me toucher, d’autres m’ont scotchée comme dans un bon thriller. En effet, l’auteur a un don pour installer une certaine ambiance, sombre et pesante. Il ne mâche pas ses mots et a un style bien à lui : il y a un côté très noir et cru dans ce roman, qui n’a décidément rien à voir avec les charmants contes de Noël auquel le résumé me faisait penser. Ce roman s’avère haletant et il se lit d’ailleurs très rapidement, grâce à une narration dynamique, entre flash-backs et présent.

Le personnage principal, Thomas, un homme exécrable, va devoir se remettre en question s’il veut avoir une chance de survivre à son accident. Cela donne lieu à de beaux moments d’émotion, et le côté feel good est assurément au programme, notamment dans la relation père-fils qui nous est décrite. Nous sommes assez touchés par la destinée de cet homme, qui n’a pourtant rien d’un personnage attachant. Antipathique au possible, Thomas court après l’argent, les femmes et la réussite en délaissant sa famille. J’ai trouvé que l’auteur forçait un peu le trait pour nous décrire les nombreux défauts de ce personnage principal, qui m’a semblé très caricatural. C’est mon principal reproche : si j’ai aimé ce roman, l’histoire reste toujours là où on l’attend et a un côté fort manichéen, jusque dans son dénouement, que j’avais deviné dès le premier chapitre. J’aurais aimé une plus grande prise de risques et peut-être plus de surprises pour que ce roman me charme et s’installe durablement en moi! Cette lecture reste néanmoins tout à fait sympathique et m’a ravie de bout en bout.

L’enquête qui va être menée par notre héros est par contre efficace : on sent que l’auteur est bon dans le genre thriller et sait comment installer le suspense à l’aide de quelques fausses pistes trompeuses. Thomas va devoir enquêter pour comprendre l’origine de son accident de moto : est-ce un meurtre? Et si oui, qui est coupable? Notre antihéros se retrouvera face à plusieurs suspects, qui eux aussi sont presque des personnages types: l’associé jaloux, la femme, la maîtresse.. Comme je l’ai dit, ce n’est pas l’originalité qui règne en maître ici, même si je n’avais pas vu venir le « coupable » final. Le « supplément d’âme », cette zone de l’au-delà dans laquelle l’auteur place son personnage, était par contre une vraie bonne idée, même si j’aurais aimé plus de descriptions de ce monde qui m’a semblé un peu flou. Thomas y retrouve son enfant intérieur, Tomato Ketchup, et la confrontation animée entre eux donnera lieu à des scènes tantôt drôles tantôt poétiques.

En résumé 

Avec ce roman, Matthieu Biasotto nous livre une histoire de rédemption pas comme les autres, qui s’inscrit dans un nouveau genre créé par l’auteur : le « thriller feel good ». Si le pari de mélanger ces deux genres opposés était risqué, l’auteur y arrive haut la main et est aussi à l’aise pour faire monter la tension et multiplier les fausses pistes que pour susciter en nous des émotions lorsque son héros accro au travail se remet en question et se recentre sur sa famille et ce qui compte vraiment. Cette histoire, servie par une pincée de fantastique, nous plonge dans le « supplément d’âme », cet entre-deux qui sépare la vie de la mort dans lequel Thomas, devra expier ses fautes et enquêter sur son mystérieux accident au côté de son alter ego Tomato, l’enfant qui était en lui. Matthieu Biasotto a beaucoup de bonnes idées et les met en application dans cette histoire haletante à l’aide d’une plume efficace et d’un style singulier parfois assez noir. J’aurais aimé une plus grande prise de risques et peut-être plus de surprises pour que ce roman me charme et s’installe durablement en moi! Les personnages sont trop manichéens et caricaturaux. Cette lecture reste néanmoins tout à fait sympathique et m’a ravie de bout en bout.

Le Supplément d’âme, par Matthieu Biasotto, aux éditions Bragelonne Poche (2018), 7 euros 90.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :