La fille du maître de chai

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un beau roman historique, qui m’a tenue occupée pendant presque une semaine, la faute à un emploi du temps chargé ne me laissant que peu de temps pour lire. La qualité de l’histoire n’est pourtant pas en cause : « La fille du maître de chai » est pourtant un roman très agréable et instructif, une saga comme j’en aime lire. Critique.

Merci aux éditions L’Archipel et à Babelio pour cette lecture reçue dans le cadre de l’opération Masse Critique.

L’histoire

1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.
À la suite du décès de son époux, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné épouse Lydie.
Mais une nouvelle tragédie oblige les deux sœurs à quitter la France. Sarah, qui n’a pas abandonné son rêve de devenir viticultrice, gagne la Napa Valley, en Californie.
Sur place, elle fait la connaissance d’un certain… Philippe Lemieux, qui s’est lui aussi lancé dans l’aventure viticole.
Les deux Français décident d’associer leurs talents. Mais les affaires et l’amour peuvent-elles faire bon ménage ? D’autant que Sarah cache un indicible secret…

Mon avis

« La fille du maître de chai » est un beau roman d’évasion qui m’a fait voyager sur deux continents. Dans cette histoire tout à fait dépaysante, nous suivons Sarah, jeune française contrainte de s’exiler aux Etats-Unis mais sans jamais renoncer à son rêve de devenir viticultrice. Cette jeune fille rencontrera de nombreux obstacles sur sa route, vivra des évènements tragiques, mais ne renoncera jamais. L’auteure Kristen Harnisch, dont c’est le premier roman, nous conte un très beau destin de femme déterminée, courageuse et en avance sur son temps. C’est exactement ce que j’aime dans les romans historiques et celui-ci est de très bonne facture! Le personnage principal est fort et attachant, mais ceux qu’elle croisera sur son chemin ne seront pas en reste. J’ai beaucoup aimé le soin accordé aux personnages secondaires, qui jouent un rôle à part entière dans cette histoire et sont tous très bien travaillés. L’histoire d’amour impossible, quant à elle, est très touchante et marquée par les secrets: cette romance ne prend pas le pas sur l’intrigue principale, mais a pourtant tout son intérêt. J’avoue avoir été captivée, j’étais pressée d’en connaître l’issue!

Si j’aime lire des romans historiques, c’est avant tout pour apprendre des choses sur des périodes qui me sont inconnues et je dois dire qu’ici, j’ai été servie.  J’ai été passionnée par le contexte historique de cette très chouette lecture : dans les Etats-Unis de fin de siècle, tout semblait possible pour des millions d’immigrés en quête d’une vie meilleure. Je retrouve que l’auteure retranscrit très bien cette atmosphère pleine d’espoir et de promesses. Je me suis sentie dépaysée, voguant du Val de Loire, dans une ambiance vieille France, à Napa Valley, étonnamment moderne pour l’époque, en passant par New York, dont l’auteure nous montre aussi les mauvais quartiers et la pauvreté. Ces cartes postales des temps passés sont du plus bel effet, j’ai beaucoup aimé avoir un aperçu de ces trois régions bien différentes il y a un siècle, et encore plus que l’auteure place en toile de fond quelques éléments d’actualité de la fin du 19ème aux USA, comme le droit de vote des femmes ou encore la prohibition. Ce roman m’a offert un splendide voyage dans le temps et l’espace ! On sent que l’auteure s’est bien documentée, car on s’y croirait.

Le seul petit bémol pour moi vient des passages plus techniques liés à la culture du vin. Là aussi, on sent que l’auteure s’y connaît, mais ce n’est pas forcément le cas de ses lecteurs et j’aurais aimé que certaines procédures, comme la récolte, soient mieux expliquées et avec des mots plus accessibles au novice. Ce roman se passant dans l’univers viticole, il demande une certaine maîtrise du lexique adapté et si ce n’est pas le cas, vous pourriez vite être largués et décrocher ! C’était d’autant plus vrai dans les premiers chapitres, qui n’arrivaient pas à capter mon attention et ont failli m’empêcher de découvrir les richesses que cette histoire avait à m’offrir si j’entrais en son sein. Je suis finalement très contente d’avoir persévéré, car j’ai acquis quelques connaissances sur le milieu si particulier de la production de vin, mais j’ai surtout vibré pour cette héroïne incroyable ! Bref, ce roman est à lire absolument si vous aimez les grandes sagas au souffle puissant, les héroïnes fortes et indépendantes, les ouvrages historique avec un soupçon de romance ou si vous vous intéressez au monde des vignobles.

La fille du maître de chai, par Kristen Harnisch, aux éditions L’Archipel (2018), 22 euros.

5 commentaires sur “La fille du maître de chai

Ajouter un commentaire

  1. En tant que passionnée de romans historiques, cette chronique me donne vraiement très envie de découvrir ce livre ! Je le rajoute immédiatement à ma wishlist, en espérant le dénicher à la bibliothèque 😉
    Comme cela, le résumé me fait un peu penser à la saga Le pays du nuage blanc de Sarah Lark, une très belle saga historique très (trop?) axée sur la romance mais qui m’a tout de même procuré de magnifiques moments de lecture !

    J'aime

  2. Je l’ai lu ce mois-ci aussi. Et j’ai vraiment aimé aussi. Les passages sur la viticulture ne sont pas dérangés, n’étant pas pourtant une grande professionnelle 🤣 mais je vis dans la région du vin alors cela ne m’est pas étranger 😉 J’ai adorer l’invitation au voyage. C’est un beau roman 😊

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :