Ce lien qui nous unit

J’ai lu très récemment Tout recommencer à zéro, une romance de Ninon Amey qui m’avait beaucoup touchée. Forte de cette expérience positive, j’ai poursuivi ma découverte de l’auteure autoéditée avec « Ce lien qui nous unit ». Cette fois, il s’agit d’une histoire de secrets de famille. Le registre change, mais ce roman sonne tout aussi juste. Un vrai coup de coeur ! Critique.

Merci à l’auteure Ninon Amey et à Simplement Pro pour cette lecture.

L’histoire

Comment une mauvaise décision peut-elle briser la vie de tant de personnes?

1984. Marie, dix-sept ans, se retrouve enceinte et est contrainte de l’annoncer à sa mère, qui est bien plus préoccupée par le qu’en dira-t-on que par le bonheur de sa fille…
2001. Hannah, dix-sept ans également, mais pas la même génération, va vivre un profond bouleversement, lors de son année de terminale, en rencontrant Matthieu, un beau jeune homme brun et ténébreux, qu’elle aimera dès le premier regard, mais de qui elle ne sera jamais amoureuse…
Nathalie, sa mère, en plein tourments, s’inquiète des changements qui se produisent dans la vie de sa fille, mais également de ceux qui ne se présentent pas dans la sienne…
2003. Marguerite, une vieille femme, se retrouve seule au monde après le suicide de sa fille. Rongée par les remords et le chagrin, elle n’attend plus qu’une chose : mourir à son tour.

Quatre femmes. Quatre destins.

Et si soudain un secret de famille, vieux de plus de vingt ans, était découvert par inadvertance, et venait bouleverser leurs existences ?

Mon avis

J’ai eu un coup de coeur pour cette très jolie histoire, émouvante ! Quatre destins sont liés, mais au début, nous ne comprenons évidemment pas le lien entre toutes ces femmes, à des époques différentes, qui semblent n’avoir rien en commun. Et pourtant… Une chose est sûre, j’avais envie de poursuivre ma lecture, pour comprendre de quelle façon ces destins allaient se croiser. En fait, je n’ai pas juste lu ce roman, je l’ai dévoré! Il m’était impossible de le lâcher, en partie grâce aux chapitres courts et accrocheurs et en partie aussi grâce à la plume fluide de Ninon Amey, qui sait comment installer une histoire et cultiver le suspense juste quand il le faut.

Ce roman commence comme une banale romance Young Adult, quand une fille de 17 ans, Hannah, qui est au centre de l’histoire, tombe sous le charme de Matthieu, le beau gosse mystérieux nouveau au lycée. Mais oubliez tout ce que vous pensez savoir, l’auteure part dans une toute autre direction et nous livre une histoire des plus surprenantes! Un lien spécial unit ces deux adolescents, et pour en comprendre la nature, nous allons les suivre sur plusieurs années. J’ai pris plaisir à le faire tant ils m’ont semblé réels et attachants. Nous les voyons grandir, mûrir, devenir adultes…et nous espérons comprendre, enfin, quel est « ce lien qui les unit ». Je dois dire que le titre est parfaitement choisi! Je ne peux évidemment  rien vous dire sur la réponse finale, si ce n’est que le thème que l’auteure choisit d’aborder m’a toujours fascinée, et Ninon Amey l’explore très bien ici. Je peux vous dire aussi que j’ai été très très intriguée par le mystère qui plane dans ce roman et le dénouement m’a surprise positivement : tout prend sens!

Mais même si le mystère qui plane dans ce roman est une raison bien réelle de s’y intéresser, ce n’est évidemment pas la seule qualité de « Ce lien qui nous unit », qui est une histoire exceptionnelle pour d’autres raisons. J’avais déjà pu découvrir la sensibilité de Ninon Amey dans son précédent roman, « Tout recommencer à zéro », une belle histoire de résilience, et je retrouve avec plaisir ici la plume tout en délicatesse de l’auteure, qui nous offre cette fois quatre beaux portraits de femmes creusés en profondeur. Nous nous attachons à ces quatre héroïnes qui n’ont rien en commun, à part le fait que leur destin a été chamboulé au même moment. Chacune est à un âge différent, ou presque :  il y a Marie, enceinte à 17 ans, Hannah, 17 ans aussi, Nathalie, en pleine crise de la quarantaine, et Marguerite, une très vieille dame qui ne trouve plus de sens à sa vie. Pourtant, les problèmes qu’elle traversent sont si bien dépeints qu’il nous semblent universels. La voix de ces héroïnes sonne incroyablement juste, elles sont toutes très attachantes et leur personnalité est fouillée, même pour celles que l’on croise moins.

Ces tranches de vie liées entre elles me font un peu penser à la série « This is us », car ce roman possède lui aussi un grand potentiel d’émotion et se révèle au final  touchant à souhait. Ninon Amey aborde des thèmes comme la maternité, la filiation, l’identité : impossible de ne pas être ressentir quelque chose devant la beauté de cette histoire, qui parle de la famille sous toutes ses formes. « Ce lien qui nous unit » est aussi un vrai roman feel good, qui se finit sur une note très positive et nous laisse remplis d’espoir! A lire de toute urgence.

Ce lien qui nous unit, par Ninon Amey, autoédité (2018), 13 euros et 3 euros en e-book.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :