Quand le vent caresse mes cheveux

Les éditions Déliées sont une nouvelle maison d’édition spécialisée dans le feel good. Même si j’avais trouvé quelques petits défauts à Au bout de mes rêves, le roman avec lequel je les ai découverts, j’étais curieuse de lire d’autres de leurs parutions. Et j’ai bien fait, car « Quand le vent caresse mes cheveux » est un très bon roman feel good.

Merci aux éditions Déliées pour cette lecture.

L’histoire

Charlie a tout pour être heureuse : un appartement en plein coeur des beaux quartiers de Paris, un job bien payé, des copains avec qui faire la fête… Pour rien au monde, elle ne voudrait changer de vie. Mais quand elle reçoit la lettre d’un notaire, tout bascule : elle est la seule héritière de la propriété de sa tante. Alors que Charlie pensait avoir tiré un trait sur son passé, elle est contrainte de retourner sur les lieux de son enfance. Bouleversée par des souvenirs qu’elle avait soigneusement enfouis, la jeune femme ne compte pas rester longtemps. Et pourtant… Le calme et la beauté de l’endroit, l’amitié des gens du coin, la main tendue d’une petite fille au coeur solitaire et le regard intense de celui qu elle n’attendait pas vont changer sa vie à tout jamais… Et si Charlie avait enfin compris le sens du mot bonheur ?

Mon avis

« Quand le vent caresse mes cheveux » est un roman feel good délicieux, à savourer comme un plaisir coupable. Il s’agit d’une histoire 100% positive, qui devrait sans aucun doute séduire les fans du genre. En tout cas, pour moi, ça a marché à fond ! Ce roman est l’une de ces histoires presque trop belles pour être vraies, que l’on dévore sans toujours y croire, mais sans bouder son plaisir pour autant car elles nous font un peu rêver. Un peu comme les téléfilms de Noël, dont on devine la fin dès le début mais devant lesquels on adore se blottir au coin du feu. Le déroulement de cette histoire respecte le cahier des charges des romans feel good, avec une héroïne au départ détestable qui s’adoucit et que l’on apprend à aimer en découvrant son lourd passé, des personnages secondaires avec un petit grain de folie (mention spéciale à Olga, joliment déjantée ), une jolie romance entre deux personnes brisées par la vie qui se noue progressivement..  Même si on ne peut pas dire que cette histoire brille par son originalité, je l’ai sentie sincère et écrite avec bienveillance et authenticité, alors ça m’a convaincue. « Quand le vent caresse mes cheveux » est une petite bulle de bien-être dans laquelle j’ai adoré plonger!

J’ai beaucoup aimé la touche d’autodérision insérée par l’auteure Sophie Auger dans son histoire : elle souligne elle-même le côté très « comédie romantique » de certaines situations, et cela m’a bien fait sourire! Malgré tout, elle possède son propre univers et j’ai adoré m’y plonger. J’ai notamment beaucoup aimé les messages écologiques qui parsèment cette jolie fable en forme de conte de fées des temps modernes. Charlie, citadine parisienne un brin tête à claques, hérite d’un magnifique clos en plein milieu de la campagne et se transforme peu à peu au contact de la nature. Ce roman est une déclaration d’amour au grand air et à l’authenticité des choses simples ! En tant qu’amoureuse des animaux, j’ai aussi beaucoup aimé les adorables petits compagnons à quatre pattes qui apportent une touche de tendresse bienvenue à l’histoire. L’auteure tente de nous faire partager son amour de la nature et de nous sensibiliser à la respecter, et c’est un message qui m’a beaucoup parlé!

Les personnages sont tous attachants et assez bien construits : Charlie, notre héroïne pas si futile que ça, la petite Rose et Alexandre, le gentil vétérinaire qui a vécu un drame.. J’ai beaucoup aimé suivre leur quotidien et les voir se rapprocher les uns des autres. Ça réchauffe le coeur ! Je dois dire que même si sa grande taille peut faire peur, ce roman se dévore très très rapidement. Le style, essentiellement dialogué, est fluide et non dénué d’une certaine poésie très appréciable. En résumé, « Quand le vent caresse mes cheveux » est une historie 100% feel good et cocooning qui sera parfaite pour se réchauffer durant les longues soirées d’hiver.

Quand le vent caresse mes cheveux, par Sophie Auger, aux éditions Déliées (2018), 15 euros. 

 

2 commentaires sur “Quand le vent caresse mes cheveux

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :