Brille tant que tu vis !

J’ai entendu parler de ce roman un peu par hasard, en lisant une chronique rédigée par l’auteure autoéditée Ninon Amey sur sa page Facebook Les Lectures de Ninon et Nanou, que j’aime consulter de temps en temps car elle me permet de découvrir les dernières nouveautés des auteurs indés, qui nous réservent bien souvent des pépites n’ayant rien à envier aux romans passant par le circuit d’édition traditionnelle. Cette fois encore, je n’ai pas été déçue par cette histoire douce-amère, qui m’aura permis de découvrir la plume d’Alice Quinn, une auteure de talent.

Merci à l’auteure Alice Quinn et à Simplement Pro pour cette lecture. 

L’histoire

«Je m’appelle Anita Moreau, je vis dans un deux pièces à Jersey, au-dessus d’un restaurant Thaï et aujourd’hui c’est mon anniversaire. Je ne vous dirai pas mon âge car il est convenu que les dames le taisent. Tout est prêt.Le champagne, la robe. Je me suis offert un parfum. Fortement vanillé. Je vais en asperger mon lit. C’est un rendez-vous exceptionnel. Je ne veux pas le manquer. Je veux réussir mon grand saut. Je suis perfectionniste. Même quand il s’agit de me donner la mort.»

Anita est en colère. Elle se sent flouée. Elle en veut au monde entier. Quand elle apprend sa maladie, elle refuse d’être le jouet du destin et décide de devancer la mort pour en garder le contrôle. Pourtant, la voilà obligée de différer son suicide, car son fils a besoin d’elle à Noirmoutier. Mais la vie, pleine de surprises, joue des tours aux plus méthodiques et se ligue contre elle pour la faire changer d’avis. Et quand un beau ténébreux croise sa route, elle découvre qu’elle n’y est pas insensible. Pourtant elle refuse ce bouleversement de toutes ses forces. Anita va devoir se battre pour atteindre son objectif : mourir tranquille. Et si l’existence n’était pas toujours aussi bien calibrée qu’un haïku? Pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur…

Mon avis

Les thèmes abordés par l’auteure Alice Quinn dans ce roman sont loin d’être tout roses : le cancer, la solitude, la dépression… Pas de quoi rire aux éclats à première vue. Et pourtant… « Brille tant que tu vis » est une histoire présentée comme feel good, et c’est vrai que ce roman fait sourire et donne goût en la vie. Alice Quinn réussit, malgré la gravité du sujet initial, à construire par son roman une petite bulle de positivité, qui fait du bien. « Brille tant que tu vis! » n’est pas un roman démesurément optimiste, c’est simplement une histoire réaliste qui nous incite à tirer parti des petits moments de bonheur, instants parfois aussi brefs que les haïkus si chers à notre héroïne…

L’histoire, c’est celle d’Anita, une femme isolée, en révolte contre l’existence depuis qu’elle a été diagnostiquée d’un cancer. Plutôt que de se laisser affaiblir par le crabe, elle préfère tirer sa révérence et partir dignement, par le suicide. J’ai été touchée par sa détresse, qui est bien réelle. Lorsque l’histoire commence, Anita fait assez peine à voir, bien que l’on comprenne d’emblée qu’il s’agit d’une femme forte avec énormément de dignité. Un voyage improvisé sur la jolie île de Noirmoutier pourrait peut-être changer son point de vue sur la vie… J’ai beaucoup apprécié le décor enchanteur offert par cette île, que je n’ai pas eu de mal à me représenter puisque j’y ai passé une journée de vacances cet été. Noirmoutier est ici le cadre parfait, qui permettra à Anita de panser ses blessures et de trouver des alliés inattendus. Si ce roman nous raconte la reconstruction de cette héroïne, il reste tout de même crédible : tous les problèmes d’Anita ne s’arrangent pas en un coup de baguette magique, c’est simplement sa motivation à les affronter qui change…

Avec « Brille tant que tu vis », l’auteure nous livre un beau portrait de femme. Nous faisons la connaissance d’une femme courageuse, dont l’humour noir fait mouche, qui se révèlera une héroïne très attachante. J’ai beaucoup aimé que l’auteure prenne pour héroïne une femme mûre, qui a tout de même le droit à vivre une belle histoire d’amour, même si elle ne respecte a priori pas les codes des héroïnes de romance. Ce roman tord le cou à certaines convenances, comme le fait que l’homme qui fait battre le coeur d’Anita soit plus jeune qu’elle. Cependant, et j’insiste sur ce point, si l’histoire d’amour vécue par Anita est belle, elle ne fait pas tout et ce roman est bien plus qu’une romance. Ne croyez pas que la reconstruction d’Anita passe uniquement par sa rencontre avec un homme, le mystérieux René : cette nouvelle passion sera l’étincelle qui déclenchera chez Anita l’envie de ranimer la flamme dans sa vie, mais comme je l’ai dit, notre héroïne n’est plus une jeune première et a du plomb dans la tête. Elle n’a pas besoin de cela pour se réaliser, et Alice Quinn nous le démontre très bien. L’histoire d’amour est simplement une jolie petite cerise sur le gâteau ! De même que la passion d’Anita pour les haïkus, petits poèmes japonais qui agrémentent joliment l’histoire et que j’ai pris plaisir à découvrir au fil des pages.

Brille tant que tu vis!, par Alice Quinn, autoédité (2018), 10 euros et 4 euros en e-book.

Un commentaire sur “Brille tant que tu vis !

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :