Bilan : Mes lectures de février 2019.

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien mon bilan lecture de février que je vous présente aujourd’hui, alors même qu’on est fin mars ! Je suis affreusement en retard dans mes articles de blog, j’ai de nouveau pas mal de choses à faire pour l’école ces temps-ci et bien que je lise toujours autant, c’est l’écriture de chroniques qui est un peu passée à la trappe. Désormais, j’ai décidé de m’y remettre à un rythme plus soutenu et c’est tout naturellement que je commence par ce bilan lectures de février, un rendez-vous que j’affectionne, car il me permet de revenir avec vous sur certains livres (lus il y a moment maintenant).

Février a été un excellent mois livresque (beaucoup plus  que mars, ça, je peux déjà vous le dire!). J’ai lu pas moins de 21 livres en février. Ce nombre peut paraître impressionnant, mais dans le lot, il y a 5 BDs (et 16 romans, donc). Vous pouvez apercevoir 18 d’entre eux sur la photo, au sein d’une pile de livres débordante !  3 autres ont été lus en numérique, mais ne vous en faites pas, je vais vous en parler.

Je suis très satisfaite de mon mois de février, durant lequel j’ai pu faire beaucoup de belles lectures, dans des genres très variés, avec presque pas de déception! J’étais en vacances les quelques premiers jours de moi, cela m’a permis de commencer sur des chapeaux de roue. Ensuite, l’école a repris et avec elle, les obligations (notamment les très nombreux livres imposés), mais je ne m’en suis pas sortie si mal durant le reste du mois. J’ai continué à beaucoup lire, au départ principalement des livres dont les auteurs étaient présents à la Foire du Livre de Bruxelles à laquelle je me suis rendue, puis j’ai découvert ma toute première sélection reçue dans le cadre du jury du Prix des Lecteurs du Livre de Poche, catégorie Littérature, une belle aventure à laquelle je suis enchantée de prendre part en 2019. Je vous laisse découvrir tout ça…

LES ROMANS GRAPHIQUES

  1. Gros coup de coeur pour « Nymphéas noirs », une BD pleine de suspense qui m’a tenue en haleine une partie de la nuit ! Je n’avais encore jamais lu le roman de Michel Bussi qui a donné lieu à cette adaptation BD : je n’avais donc aucune idée de son twist final renversant dont je me suis toujours pas remise. J’ai tout simplement été captivée par cette enquête sous haute tension, dans un petit village où les générations se mêlent.. Les illustrations apportent un vrai plus: elles nous donnent l’impression d’être plongés dans un tableau impressionniste! À lire absolument si vous aimez les polars.
  2. « Vagin tonic » est un petit guide militant et surtout très instructif ! Sous forme de BD, l’autrice Lili Sohn nous apprend tout ce qu’il y a à savoir sur le corps féminin, y compris ce que nous, les femmes, nous ignorons de nous-mêmes. Il y a un petit côté cours de science, très didactique, mais l’auteure utilise beaucoup d’humour et surtout du franc-parler pour s’attaquer aux tabous. Un ouvrage féministe qui m’a appris beaucoup.
  3. Grâce à « Noire », je me suis passionnée pour le destin d’une femme oubliée de tous! Rosa Parks, vous connaissez, n’est-ce pas? Pourtant, tous ignorent que la première Noire à avoir osé refuser de se lever de son siège durant la ségrégation n’est autre que Claudette Colvin, une jeune ado de 13 ans dont plus personne ne parlera ensuite. Cette fascinante BD nous explique pourquoi, nous émeut et nous plonge en plein coeur de cette époque trouble.
  4. « Yasmina et les mangeurs de patate » est une BD pleine de fantaisie, aux couleurs pop, qui cache un vrai message engagé puisqu’elle dénonce l’industrie agro-alimentaire! Cet ouvrage, qui convient à tous les âges ou presque, nous raconte le combat d’une petite héroïne contre des patates génétiquement transformées qui rendent les gens fous…Cela prête à sourire bien sûr, mais cela fait surtout réfléchir : savons-nous vraiment ce qui se trouve dans notre assiette?
  5. Déception pour « Frida Kahlo », une BD biographique dont on aurait pu se passer… Je m’attendais à apprendre beaucoup sur cette femme artiste que j’apprécie énormément, découvrir d’où lui venait sa sensibilité si particulière. Hélas, cette BD se concentre surtout sur la vie des hommes qu’elle a fréquentés. Un comble pour une icône du féminisme! Alors, certes, maintenant, je connais des choses sur Trotski et le parti communiste, mais il me manque l’essentiel. À fuir, donc, surtout que j’ai trouvé cette BD très vulgaire (beaucoup de coucheries sans intérêt).

LES ROMANS DE NINON AMEY

En février, j’ai continué mon exploration des livres de Ninon Amey, une auteure autoéditée dont j’affectionne la plume.

  1. Tout reprendre au début est un livre très original, puisqu’il s’agit d’une suite de Tout recommencer à zéro écrite en mode « et si ». Les personnages se seraient-ils rencontrés et aimés si..? En changeant à 3 reprises un gros point de l’intrigue du roman de base, l’auteure nous livre un roman original et émouvant, qui donne envie de croire au destin et aux âmes soeurs, qui se retrouvent toujours.
  2.  Plus de légèreté dans Dis-moi pourquoi, une sympathique romance hivernale. J’ai trouvé ce roman beaucoup moins marquant, mais il reste plaisant, grâce à la jolie romance qui se tisse entre les héros, toute en douceur et en respect.

 

LES LIVRES DE LA SÉLECTION DE FÉVRIER DU PRIX DES LECTEURS POCHE 

Ce mois-ci, j’ai eu la joie de recevoir ma toute première sélection du Prix des Lecteurs Littérature, composée de 3 livres très différents, qui m’ont tous énormément plu. C’est prometteur pour la suite…(Je n’ai pas encore eu le temps de tous les chroniquer, mais c’est prévu, car j’aimerais beaucoup revenir dessus avec vous!).

  1. Mon vote est allé à « La Fin de la solitude », un vrai de coup de coeur, une magnifique fresque familiale qui m’a profondément touchée! Nous suivons le destin de 3 frères et soeurs, devenus orphelins à la mort brutale de leurs parents, qui vont errer des années durant, chacun s’enfermant dans sa propre solitude. C’est un livre beau, poignant, magnifiquement écrit, qui explore avec justesse les relations familiales souvent complexes. Cet ouvrage a été le titre gagnant pour le mois de février, et je suis très heureuse de le voir poursuivre sa course au sein du prix.
  2. « Gabriële » est un ouvrage passionnant, qui m’a fait voyager dans le Paris avant-gardiste du début du 20ème siècle. Joli portrait d’une femme en avance sur son temps, écrit par ses propres arrière-petite-filles qui ont cherché à comprendre cette femme assez froide avec sa descendance, cet ouvrage est un bel hommage à Gabriële Picabia et en même temps un livre au charme fou, où l’on croise les plus grands noms de l’histoire de l’art le temps d’une danse effrénée. Malgré des airs de documentaire, et un côté parfois un peu trop technique, j’ai adoré cet ouvrage d’une grande richesse.
  3. Summer est un livre étonnant, à l’ambiance sombre et mystérieuse! Une jeune fille parfaite en tous points disparaît. Cela pourrait être le début d’un thriller, mais c’est un livre étonnant en forme d’introspection au coeur des secrets d’une riche famille qui débute. Servi par une plume très poétique, cet ouvrage envoûtant su me prendre dans ses filets.

LA LITTÉRATURE JEUNESSE

  1. Girling Up est un ouvrage des plus inspirants, un guide sans langue de bois adressé aux jeunes adolescentes, qui leur dira tout ce qu’elles ont besoin de savoir sur cette période difficile. L’auteure Mayim Bialik (qui est aussi actrice et scientifique, rien que ça!) adopte un ton de grande soeur dans cet ouvrage audacieux et bienveillant, qui aborde des tas de sujets sans jamais se faire moralisateur. Un livre qui fait la part belle à la féminité et aide les jeunes filles à prendre conscience en elles.
  2. Un macaron pour deux (Coeur grenadine #1) est une douce romance, à destination des plus jeunes (12-14 ans je dirais). J’ai fondu pour cette histoire de premier amour aussi tendre qu’un macaron, qui m’a fait passer une agréable soirée !
  3. Avis plus mitigé pour « Summer kids », roman Young Adult au ton mélancolique qui a l’avantage de se passer dans ma Belgique. L’auteur Mathieu Pierloot nous raconte les tribulations d’une bande de jeune désoeuvrés, dont l’un subit une rupture douloureuse. Un livre assez déprimant, mais authentique, qui n’idéalise pas l’adolescence.

LES ROMANS COUP DE POING

Dans des genres différents (littérature générale et thriller), j’ai lu 2 romans chocs, qui dénoncent le traitement que la société réserve à nos enfants. Des livres glaçants mais nécessaires.

  1. Dans Mon père, Grégoire Delacourt change de registre et abandonne les histoires d’amour qui ont fait son succès. Cette fois, l’auteur nous livre un ouvrage qui dénonce la pédophilie au sein de l’Église, à travers l’histoire poignante de la confrontation entre un père impuissant et le prêtre qui a abusé son fils.. Cet ouvrage sous haute tension peut prendre aux tripes et retourner le coeur, mais ce livre dur m’a semblé de grande utilité, pour cesser de fermes les yeux sur ce scandale qui dure depuis trop longtemps maintenant.
  2. Dans un autre registre, « Inexorable » est un thriller psychologique qui dénonce la façon dont la société broie les enfants différents. À travers l’histoire de la descente aux enfers de Milo, fils de criminel et catalogué comme tel dès l’enfance, Claire Favan critique les cases dans lesquelles les enfants sont enfermés, détruisant parfois leur avenir. Il y a du suspense et des crimes dans ce thriller qui vous tiendra en haleine, mais c’est surtout un livre à lire pour le message fort et la dénonciation du système scolaire qu’il contient.

 

LE COUP DE COEUR DU MOIS

414+3N+lm5L._SX312_BO1,204,203,200_

J’ai retrouvé avec grand plaisir Alia Cardyn, auteure qui est pour moi une valeur sûre, avec son nouveau roman L’envol, qui m’a semblé encore meilleur que les 2 premiers. Ce roman choral, servi par une plume d’une rare beauté, explore sur plusieurs années les blessures intimes d’une série de personnages, parfaits en apparence, mais que nous apprenons à aimer pour leurs failles. Un livre d’une grande humanité, qui explore les ravages du manque d’amour, et incite les êtres à créer des liens pour se consoler.

LE ROMAN HISTORIQUE

51yZSmnlmhL._SX309_BO1,204,203,200_

Audrey et Anne est une biographie croisée de 2 grandes icônes du 20ème siècle, qui semblent n’avoir rien en commun, mais partagent beaucoup, comme nous le démontre avec adresse l’auteur Jolien Janzing. Celle-ci onstruit un portrait passionnant de 2 jeunes filles du même âge, aux vies très différentes, que la guerre va briser d’une façon ou d’une autre (l’une, Anne Frank, connaîtra la fin tragique que l’on sait). Un livre très instructif et très humain aussi. Passionnant !

LES ROMANCES

  1. Gros coup de coeur pour Calder et Eden #1, une New Romance qui ne ressemble à aucune autre ! J’ai été touchée comme rarement par une histoire d’amour. Calder et Eden grandissent dans une secte qui les empêche de s’aimer, et ce contexte m’a interpelée, car j’ai pu apprendre plus sur ces communautés glaçantes qui se développent aux Etats-Unis en toute liberté, ou presque..Mais ce que j’ai préféré est la romance tragique entre nos héros, des âmes soeurs contraints de traverser de grandes atrocités pour pouvoir s’aimer. Et le twist final..n’en parlons pas! Il m’a laissé avec le coeur brisé et l’envie furieuse de plonger dans le tome 2.
  2. Plus légère, Le doux parfum de l’avenir n’en reste pas moins une romance touchante, à la construction originale alternant entre passé et présent, nous permettant d’entrer dans la vie d’une attachante héroïne à différents moments clés de son histoire. Cette histoire de premier amour, retrouvé des années plus tard, a su me charmer, y compris par la qualité de ses personnages secondaires, très bien travaillés.

LES ROMANS FEEL GOOD/ DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

Je termine avec mon genre de prédilection, que j’ai pu explorer via 2 chouettes lectures!

  1. Avec Je te promets la liberté, j’ai enfin découvert Laurent Gounelle, un des maîtres du genre, et j’ai été charmée ! Dans cette histoire originale, en forme de conte initiatique, un mystérieux gourou permet à une héroïne mal dans sa peau de revêtir différentes personnalités, afin de choisir celle qui lui convient le mieux. C’est parti pour de nombreux rebondissement savoureux, mais surtout pour une analyse fine des différents types de caractères et de ce qui les empêche d’atteindre le bonheur. Vous ne pourrez qu’y reconnaître le vôtre et y piocher des conseils inspirants adoptés à votre cas !
  2. N’attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie est un premier roman très inspirant, dans lequel l’auteure, Véronique Maciejak, nous raconte le parcours d’Emma, une héroïne touchante bien décidée à changer de vie ! J’ai pris beaucoup de plaisir à la suivre dans son cheminement, et j’ai retenu de ce livres beaucoup de conseils pour voir la vie sous un jour plus positif.

Et voilà, c’est fini pour cet interminable bilan ! Je ne sais pas si vous aurez  le courage de tout lire, mais je suis en tout cas heureuse d’avoir pu revenir pour vous sur ces très chouettes lectures. N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez envie d’échanger plus longuement sur l’un de ces livres !

2 commentaires sur “Bilan : Mes lectures de février 2019.

Ajouter un commentaire

  1. Impressionnant quand même pour tes 16 romans lus ! J’ai eu le même vote pour le prix des lecteurs.
    Mon père ne m’attirait pas spécialement quand il est sorti mais les qq avis que j’ai vus m’ont donné envie, je le lirai certainement.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :