La fin de la solitude

Comme je l’ai déjà annoncé, cette année, j’ai eu la grande chance d’être choisie pour faire partie du jury du Prix des Lecteurs du Livre de Poche. Concrètement, je reçois chaque mois 3 livres parus dans leur maison d’édition et je dois voter pour mon préféré afin qu’il se qualifie au tour suivant. L’aventure a commencé en février avec une première sélection très alléchante. Je vous ai déjà parlé de Summer, roman surprenant, qui en faisait partie, mais je n’avais pas encore pris le temps de vous livrer mon avis au sujet des 2 autres. Il fallait pourtant que je vous parle de « La fin de la solitude », roman qui a reçu mon vote à la fin du mois! En effet, cette belle histoire a été un coup de coeur, une lecture marquante sur laquelle je désire revenir aujourd’hui. Car, comme on dit, mieux vaut tard que jamais… Critique.

Merci au Livre de Poche pour cette lecture reçue dans le cadre de la sélection de février du Prix des Lecteurs Littérature.

L’histoire 

Liz, Marty et Jules sont inséparables. Jusqu’au jour où ils perdent leurs parents dans un tragique accident de voiture dans le sud de la France. Placés dans le même pensionnat, ils deviennent vite des étrangers les uns pour les autres, s’enfermant chacun dans une forme de solitude. Jules est le plus solitaire des trois lorsqu’il rencontre Alva, qui devient sa seule amie. Son obsession. Vingt ans plus tard, Jules se réveille d’un coma de quelques jours. À la lisière de l’inconscient, il se souvient.

Mon avis 

En commençant ce roman, je n’avais aucune idée d’à quel point j’allais l’aimer. Le résumé, bref, ne révèle pas grand chose sur le contenu de ce véritable petit bijou. C’est donc à l’aveugle que je me suis plongée dans ce roman, qui s’était fait remarquer lors de la Rentrée Littéraire de 2017, et j’ai été plus qu’agréablement surprise de la qualité de cet histoire, qui m’a bouleversée.

Nous devons « La fin de la solitude » à Benedict Wells, jeune prodige allemand qui possède une plume d’une maturité et d’une poésie surprenantes. Cet auteur est particulièrement doué pour saisir le quotidien, pour décrire ces sentiments et ces tourments intérieurs qui nous hantent sans que nous ne puissions mettre des mots dessus..J’ai aimé la justesse avec laquelle l’auteur décrit chacun des membres de cette famille complexe, et met en évidence tout l’amour qui existe entre eux, malgré les non-dits et les épreuves. J’ai aimé la grande humanité qui se dégage de son histoire, l’espoir que véhicule ce roman nous donnent envie de croire en la vie.

Pour vous parler brièvement de l’histoire, on suit 3 frères et soeurs dont la vie bascule suite à l’accident tragique dans lequel leurs parents perdent la vie, alors qu’ils sont préadolescents. Nos héros, qui avaient jusque là eu une enfance heureuse, vont peu à peu s’enfermer dans leur propre solitude. Chacun va tenter à sa façon d’apaiser sa peine: Liz par l’autodestruction, Marty en s’enfermant dans des TOCs et enfin, Jules, notre narrateur, par son amour pour Alva, qui sera sa planche de salut. Nous suivrons cette fratrie pendant une trentaine d’année, de leurs 10 à leurs 40 ans à peu près. Ce procédé narratif nous permet forcément de nous attacher à eux, chaque jour un peu plus. J’ai pris plaisir à accompagner nos héros sur le lent chemin de la reconstruction. Au fur et à mesure qu’ils grandissent, ils font des erreurs, se trompent parfois, s’enferment dans leurs névroses avant de finalement se retrouver.

« La fin de la solitude » est une ode à la fratrie et à l’amour qui existe en toutes circonstances entre ceux qui sont unis par les liens du sang. J’ai presque regretté d’être fille unique tant le lien qui unit nos 3 frères et soeurs paraît profond ! Leur relation connaît des hauts et des bas, surtout des bas d’ailleurs, mais malgré tous les non-dits et les rancoeurs, l’amour qui existe entre eux reste intact, tout comme le soutien qu’ils s’apportent l’un à l’autre. J’ai un peu pensé à la série « This is us », qui nous décrit aussi les relations entre une soeur et ses deux frères de l’enfance à l’âge adulte, et si cette référence vous parle, vous ne pourrez qu’aimer « La fin de la solitude », une merveille littéraire qui nous également fait passer par toutes les émotions. C’est un ouvrage qui parle avec finesse de dépression, de deuil, de désoeuvrement et finalement de résilience.

Cette histoire pourrait sembler tragique, mais il n’est en rien, grâce au talent de Benedict Wells, qui arrive à nous livrer un roman à l’image de la vie : parfois dur, parfois tendre, mais toujours sincère. Cette grande fresque familiale m’a émue aux larmes, grâce au talent de conteur de l’auteur. Celui-ci nous livre des personnages fouillés, aux caractères développés. La plupart d’entre eux sont brisées, malmenées par la vie, mais ce côté cabossé m’a séduit par sa justesse et son authenticité. J’avais sans cesse envie de les prendre dans mes bras!  J’ai particulièrement aimé Jules, le héros et petit dernier de la fratrie. Un jeune homme un peu rêveur, qui peine à trouver sa place dans le monde et se consume d’amour pour la mystérieuse Alva…L’histoire qui naît entre eux est à la fois belle et compliquée. Je me suis attachée à ce jeune couple, à ces âmes soeurs contrariées qui traversent de nombreuses épreuves avant d’enfin pouvoir être ensemble. Le dénouement qui leur est offert est tout simplement bouleversant…J’ai eu du mal à m’en remettre et je le garderai longtemps en mémoire. Tout comme cette lecture, qui fut tout simplement inoubliable ! Cette histoire familiale, à la fois simple et universelle, a aussi été plébiscitée par les autres membres du jury, puisque finalement, ce livre fut le lauréat du mois de février. J’en suis très heureuse, c’est amplement mérité!

La fin de la solitude, par Benedict Wells, aux éditions Le Livre de Poche (2018), 7 euros 70.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :