Am, stram, gram… ce sera toi qui me plairas!

« Am, stram, gram… ce sera toi qui me plairas! » est un roman que j’avais reçu de la part des éditions Eyrolles au moment de sa sortie, il y a quelques mois maintenant. J’aime beaucoup me tourner vers cette maison d’édition quand je cherche des lectures légères et feel good, et à ce titre, cette comédie romantique m’avait semblé particulièrement prometteuse lorsque je l’ai repérée dans leur catalogue. Désireuse de me détendre un peu entre deux lectures pour les cours, je me suis donc décidée à sortir ce roman de ma PAL, peu de temps avant le salon Livre Paris où je prévoyais de rencontrer l’auteure. Et ce fut un moment de lecture très sympa ! Critique.

Merci aux éditions Eyrolles pour cette lecture.

L’histoire

Camille bosse dans une grosse boîte. Elle n’a pas d’attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d’ailleurs, si ce n’est pour son amie Anna et son voisin de palier septuagénaire, Monsieur Lambert. Dans son appartement, chaque soir, elle s’évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l’immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux moeurs mystérieuses et certainement dissolues. Et puis un jour, au travail, elle trouve un courrier inattendu dans sa boîte mail… Inattendu et anonyme. Commence alors un jeu de piste improbable pour en démasquer l’auteur, qui va forcer Camille à ne plus seulement croiser les gens sans les voir, mais à prendre le temps de les regarder et parfois même de les apprécier. Entre situations burlesques et malentendus, la jeune femme apprendra à dépasser ses préjugés pour enfin décider de la suite de sa vie, réparer ses erreurs et peut- être même tomber amoureuse… ?

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette petite comédie romantique à la français, mais digne des films américains ! J’ai en effet trouvé cette histoire craquante à souhait : c’est le genre de roman doudou parfait pour se plonger dans un cocon livresque et dans une bulle de douceur. L’histoire qui nous est racontée est aussi simple qu’efficace : c’est celle de Camille, jeune femme plutôt renfermée, dont la vie bascule lorsqu’elle commence à recevoir sur sa boîte professionnel des mails d’un mystérieux admirateur secret. Notre héroïne va décider de partir à sa recherche, bouleversant du même coup sa petite existence un rien plan-plan.

Cette romance, qui semble banale à première vue, traite en fait du thème très actuel de la solitude. Lorsque l’histoire commence, Camille fuit le contact humain. À la suite d’une lourde déception amoureuse dans son passé, elle n’a plus confiance ni en elle ni en les autres et s’isole sans arrêt. Sa volonté d’identifier le « corbeau » qui lui envoie des messages va la pousser à examiner plus attentivement son entourage, et à prendre le temps de découvrir ceux qu’elle croisait chaque jour sans les voir. Bien que l’histoire d’amour soit importante dans cette histoire, elle n’est pas tout. Ce n’est pas qu’aux hommes que Camille fait chaque jour un peu plus attention, mais à l’ensemble de ceux qui l’entourent et dont elle croyait tout connaître. Elle apprendra à ne pas trop souvent juger un livre sur sa couverture et surtout, à regarder sincèrement tous les autres êtres humains. Ce message, assez profond, m’a surpris. Je dois dire que je ne m’attendais pas à ça dans une comédie en apparence si légère.

Bien plus qu’une histoire d’amour, « Am, stram, gram…ce sera toi qui me plairas! » est une histoire qui valorise le contact humain et qui nous incite à prêter attention à ceux qui nous entourent. Ce roman, empreint de bienveillance, insiste avec humour sur l’importance des liens entre les êtres, un message qui compte à une époque des plus individualistes où chacun s’enferme dans sa propre solitude. J’ai été très touchée par le personnage de Camille et par sa fragilité. Cette héroïne apprend peu à peu à prendre confiance en elle et à ouvrir les portes qu’elle s’était elle-mêmes fermées, par peur sans doute. Comme tous ceux parus chez Eyrolles, ce roman qui nous fait voir la vie autrement m’a semblé très inspirant.

Mais au delà de la beauté du message délivré par l’auteure, « Am, stram, gram.. ce sera toi qui me plairas! » remplit aussi sa mission d’histoire romantique et divertissante. J’avoue m’être prise au jeu de la recherche de l’admirateur secret de Camille : j’ai aimé me laisser prendre par les fausses pistes et j’ai espéré jusqu’au dénouement qu’un certain personnage soit celui dont le coeur battait en secret pour elle… Cette histoire d’amour, lente et progressive, est vraiment mignonne et possède un certain côté ludique, dû aux rebondissements et quiproquos qui s’enchaînent ! Camille est gentiment gaffeuse et un peu maladroite comme toute héroïne de comédie romantique qui se respecte, et les autres personnages ne sont pas en reste. Chacun d’entre eux amène son grain de folie et sa personnalité singulière. J’ai adoré les joutes verbales de Camille avec Colm, son mystérieux voisin irlandais. L’ensemble permet à Catherine-Rose Barbieri de nous livrer un roman sans prétention, où il fait bon vivre. Une comédie romantique à découvrir!

Voici deux photos de ma rencontre avec l’auteure Catherine-Rose Barbieri sur le stand Eyrolles à Livre Paris. La deuxième est d’ailleurs une capture d’écran d’un post Instagram de l’auteure, qui semblait avoir apprécié notre échange. Pour ma part, ce fut un vrai plaisir de papoter avec elle. Elle était très avenante et on sentait qu’elle était heureuse de rencontrer des lecteurs. J’ai pu partager avec elle mon interprétation de son livre et ce fut un moment enrichissant ! 

Am, stram, gram… ce sera toi qui me plairas!, par Catherine-Rose Barbieri, aux éditions Eyrolles (2018), 16 euros. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :