Descartes pour les jours de doute

Je suis encore novice en la matière, mais j’aime beaucoup la philo. Durant mon parcours scolaire, je n’ai eu que trop peu de cours consacrés à cette matière, mais ceux-ci m’ont toujours passionnée. J’aimerais approfondir les bases que j’ai reçues. C’est pourquoi je suis très intéressée par les ouvrages de vulgarisation nous proposant de découvrir simplement les théories des grands philosophes. Celui-ci avait donc tout pour me plaire ! On le doit à Marie Robert, professeure de philosophie, qui s’était déjà fait remarquer l’année dernière avec son premier livre « Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philo », que je n’ai pas encore lu. Ce deuxième opus se situe dans la continuité du premier, et j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour le recevoir lors de la dernière Masse Critique Non fiction de Babelio.

Merci à Babelio et aux éditions Flammarion/Versilio pour cette lecture reçue dans le cadre de l’opération Masse Critique.

L’histoire

Comment gérer un patron tyrannique ? Peut-on survivre à la honte ? Comment garder son calme face à des enfants surexcités ? Peut-on triompher de sa timidité ? Faut-il ralentir pour vivre à son rythme ? Ce livre a pour ambition d’apporter du confort à l’inconfort, et de construire une passerelle entre des philosophes renommés et notre intimité. Douze situations inspirantes, qui nous plongent au coeur de nos émotions, pour nous aider à affronter nos doutes et nos questionnements. Et apprendre à les surmonter.

Mon avis

J’ai vraiment été captivée par cet ouvrage brillant, qui est une grande réussite ! Marie Robert a réussi son pari : elle nous propose un livre à la fois simple, instructif et enrichissant. J’ai appris beaucoup de choses avec cet ouvrage, mais presque sans m’en rendre compte, tant l’approche choisie par l’auteure est ludique et pédagogique. Au départ de son projet, une très bonne idée : nous montrer comment l’on peut appliquer les théories des plus grands philosophes à notre propre vie, dans une logique de développement personnel. Trop souvent, la philo est considérée comme une discipline obscure et très abstraite, voire même un peu inutile, alors même qu’elle est avant tout conçue pour aider l’humain à atteindre le bonheur. Avec malice, Marie Robert nous propose d’en faire une ressource qui nous aide à affronter les petits et grands drames de la vie.. En d’autres termes, qui nous livre Descartes pour les jours de doute.

Le jeu de mot du titre annonce la couleur : cet ouvrage ne se prend pas au sérieux, et est loin d’être ennuyeux. Si vous aviez l’habitude de dormir pendant les cours de philo, oubliez cette vieille habitude et préparez vous à apprendre en vous amusant ! Marie Robert insère beaucoup d’humour dans son livre, notamment dans les titres des 12 chapitres, dont chacun porte sur un philosophe en particulier (mon préferé : « Simone Weil toute la nuit »). L’auteure porte également un regard plein de lucidité et de sagesse sur le quotidien, et les situations qu’elle choisit sont particulièrement pertinentes et se prêtent à merveille à l’exercice.

Car voici comment s’organise l’ouvrage : chaque chapitre commence par une situation du quotidien, dans laquelle vous vous reconnaîtrez sans doute. Au hasard, passer une journée à Disneyland avec des enfants infernaux, ou bien être trop timide pour inviter la personne qui nous plaît à un rendez-vous. Après la description de ce problème vient la solution proposée par un philosophe. Dans les cas qui nous occupent, Marie Robert vous expliquera donc les théories de Rousseau sur l’éducation ou l’analyse faite par Valéry de la timidité. Ces raisonnements philosophiques sont présentés de manière limpide, avec des mots bien choisis, qui vous éclaireront rapidement, quelle que soit votre connaissance initiale du sujet. Pour ma part, j’ai enfin compris certaines théories qui me semblaient très complexes lorsque j’en avais entendu parler en classe. Le chapitre se poursuit avec une rapide biographie, qui vous éclairera sur les destins parfois incroyables de ces grands penseurs du passé, et enfin, s’achève avec une synthèse rapide sous forme de bullet points, qui vous rappelle les points les plus importants de la théorie que vous venez de lire.

L’organisation de l’ouvrage, très bien pensée, m’a amplement satisfaite: nous ne sommes pas assommés sous les informations, mais nous en recevons tout de même suffisamment pour sortir enrichis de cette lecture, le cerveau rempli de nouvelles connaissances. Vous l’aurez compris, ces 12 chapitres ont su me séduire et me captiver ! Je vous conseille toutefois de les picorer soir après soir et de ne pas tout lire en une fois, sous peine de faire une overdose. Car il s’agit bien d’un essai, de vulgarisation certes, mais tout de même: ça ne se lit pas aussi facilement qu’un roman.

En bref

Que vous soyez passionnés de philo, en quête de clés pour mener une vie plus zen ou tout simplement curieux, je vous conseille fortement de découvrir ce livre passionnant, qui vous fera voir cette discipline sous un autre oeil !

Descartes pour les jours de doute, par Marie Robert, aux édition Flammarion/Versilio (2019), 16 euros 90.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :