Un été givré

Au milieu d’une période sans trop de temps à consacrer à la lecture, j’ai eu envie de me tourner vers une lecture légère, douce et tendre comme un petit bonbon, pour me divertir. Quoi de mieux pour cela qu’un bon roman Young Adult, comme je les aime? Heureusement, j’avais le livre idéal sous la main : le dernier Siobhan Vivian. J’ai lu tous les romans traduits en français de cette auteure, et je les ai chaque fois dévorés avec le même plaisir. Après avoir beaucoup aimé « La liste » et « Le pacte » (une trilogie coécrite avec Jenny Han, mieux connue pour « À tous les garçons que j’ai aimés »), je me suis à nouveau régalée avec « Un été givré ». Et bonne nouvelle! Ce roman sort dès aujourd’hui en librairie, vous pourrez donc à votre tour vous y plonger.

Merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture.

L’histoire

Amelia et Cate travaillent tous les étés au stand de glaces le plus incontournable de la région. Créé il y a 70 ans par Molly Meade, il est autant réputé pour ses parfums parfaits que pour son équipe exclusivement féminine. Et cette année a une saveur particulière, car Amelia va porter pour la première fois la casquette de manager. Une saveur qui se fait douce-amère lorsque Molly les quitte brusquement, laissant l’avenir de la boutique en suspens.  Grady, son petit-neveu, reprend les choses en mains. Mais Amelia est bien décidée à ne pas se laisser sauver par un garçon : elle est prête à se retrousser les manches pour réaliser ses rêves… et trouver la recette d’un été givré!

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce roman pétillant, doux comme une crème glacée. « Un été givré » est, comme son nom l’indique, une lecture qui sent bon l’été, parfaite pour la période à venir.  Comme dans tous les romans Young Adult que j’affectionne, nous suivons ici une héroïne à une période charnière de sa vie, où nous la verrons mûrir, évoluer, prendre de l’assurance.. Bref, passer à l’âge adulte tout simplement !

Ce roman nous conte en effet l’histoire d’Amelia, sur le point de partir à l’université et très fière de retrouver une dernière fois pour l’été le stand de glace Meade Creamery, endroit emblématique qui est pour elle bien plus qu’un lieu de travail: presque une famille. De génération en génération, les filles Meade Cremery servent des crèmes glacées à la recette maintenue secrète dans une ambiance de sororité et de franche camaraderie. Je me suis immédiatement sentie bien dans ce stand fictif, dont Siobhan Vivian retranscrit à la perfection l’ambiance chaleureuse. Nos papilles gustatives sont également mises à rude épreuve : il se peut qu’en lisant ce roman gourmand, vous ayez une envie irrépressible de goûter aux glaces du stand, mais dans ce cas, je ne pourrai rien pour vous.. Mais évidemment, tout ne sera pas si facile pour Amelia et notre héroïne verra tout se déliter autour d’elle.. Suite au décès de Molly, la vieille dame à l’origine de ce lieu mythique, le stand se retrouve en danger et Amelia devra se retrousser les manches pour sauver cet endroit qu’elle affectionne tant ! Elle sera aidée pour cela de Grady, descendant de la propriétaire, et de Cate, sa meilleure amie de plus en plus insaisissable.

Dans ce roman, qui sait se faire  doux-amer quand il le faut, nous suivons donc les tribulations d’Amelia, qui vivra un été charnière susceptible de bouleverser sa vie. Sa quête pour sauver le stand de glaces où elle travaille ne peut que nous toucher ! J’ai beaucoup aimé cette jeune héroïne qui, bien qu’elle manque un peu de confiance en elle, se révèlera une leader née. Amelia doute beaucoup tout au long de son entreprise, elle perd parfois ses priorités de vue, mais ne baisse jamais les bras. C’est une héroïne des plus modernes, très attachante et très humaine, dont le destin semble faire écho à celui de Molly, la fondatrice des lieux dont nous découvrons des extraits du journal intime daté de 1945. Toutes deux nous donnent des exemples inspirants de jeunes femmes qui savent ce qu’elles veulent et qui sont prêtes à tout pour réaliser leurs rêves ! Le message véhiculé par l’auteure est très positif : elle nous invite à oser, à concrétiser nos projets et à nous battre pour ce en quoi nous croyons, sans nous laisser freiner par les autres.

En nous présentant une héroïne courageuse qui deviendra maîtresse de son destin, Siobhan Vivian nous livre donc un message féministe, qui se trouve renforcé par la belle éloge de l’amitié et de la sororité qui est faite tout au long du roman. Les filles Meade Creamery se serrent les coudes, elles sont bien plus que de simples collègues, et j’ai aimé l’ambiance familiale qui règne entre elles, bien loin des rivalités adolescentes puériles auxquelles certains romans YA nous avaient habitué. Ce roman réalise un éloge appréciable de l’amitié, parfois complexe, mais décrite comme précieuse et même plus importante encore que l’amour, chose peu banale dans un livre du genre. Ainsi, le bonheur de notre héroïne ne passera pas par sa rencontre avec un garçon. Son histoire avec le charmant Grady, aussi plaisante soit-elle, est volontairement laissée au second plan et j’ai trouvé ça.. rafraichissant !

Un été givré, par Siobhan Vivian, aux éditions Michel Lafon (2019), 16 euros 95.

Un commentaire sur “Un été givré

Ajouter un commentaire

  1. Je suis vraiment d’accord avec toi 😀 J’ai beaucoup aimé que sa relation avec Grady passe au second plan. Cela fait du bien. C’est une petite romance mignonne ( qui nous aurait surement manqué si elle n’était pas là :p ) mais qui n’empêche pas Amélia de tracer sa route et de réaliser ce qu’elle veut!

    Jolie chronique qui décrit parfaitement l’atmosphère du roman ❤

    Si cela ne te dérange pas, je te cite à la fin de ma chronique, parce que je trouve que ton avis est vraiment bien détaillé et donne surtout envie de relire cette histoire très chouette 😀

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :