Après la pluie (Le bonheur d’Anna #1)

Il y a quelques temps, j’ai été contactée par l’auteur William Alcyon qui me proposait de découvrir son premier roman paru en autoédition. J’ai accepté avec plaisir, parce que le résumé semblait correspondre en tous points à mes goûts littéraires, mais aussi parce que je suis convaincue que l’autoédition fourmille de petites pépites méconnues, qui valent la peine d’être découvertes. Et ce roman de grande qualité semble en faire partie! Critique.

Merci à l’auteur William Alcyon et à Simplement Pro pour cette lecture.

L’histoire

Anna a toujours su que des tragédies pouvaient arriver… mais aux autres !
Le 14 juillet 2016, sur la promenade des Anglais, elle assiste au feu d’artifice avec l’homme de sa vie.
Un camion de 19 tonnes surgit soudain…
Elle survivra, pas son compagnon.
S’ensuivront, de longs mois de deuil, de douleur, de déni.
Comment faire pour s’en sortir, rebondir et reprendre sa vie en main ?
Les drames ont cette particularité de révéler en chacun des ressources insoupçonnées.
C’est ce qu’elle découvrira, aidée par ses rencontres, en partant à la découverte des autres, mais aussi d’elle-même.

Mon avis

J’ai commencé ce roman sans attentes particulières, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise par cette lecture, qui s’est avérée plaisante et agréable à suivre. Ce roman s’inscrit dans la veine très à la mode du développement personnel, mais est intelligemment mené et repose sur une construction originale. L’histoire est celle d’Anna, une jeune femme heurtée par la vie qui, pour tenter d’aller mieux après un drame, va décider de se lancer dans une sorte de quête et partir à la rencontre de ceux et celles qui ont réussi à se relever après un coup dur. La démarche menée par Anna, basée sur le partage d’expérience, m’a semblé particulièrement enrichissante, puisque notre héroïne va gagner en sagesse au fur et à mesure de ses découvertes, et va pouvoir bénéficier d’enseignements plein de sens, dont elle fera du même coup profiter le lecteur, qui accumulera de nouvelles connaissances en matière de psychologie et de philosophie de vie. J’ai particulièrement été charmée par le personnage de Jacques, vieux monsieur qui possède une vision singulière de l’existence. J’ai adoré suivre les échanges passionnants entre cet homme  bienveillant et l’héroïne Anna, qui a beaucoup à apprendre à son contact. Les dialogues entre nos deux protagonistes m’ont semblé particulièrement intéressants à découvrir, puisqu’ils donnent lieu à de nombreuses réflexions existentielles, qui parsèment le roman pour mon plus grand plaisir.

« Après la pluie » est le premier tome d’une saga intitulée « Le bonheur d’Anna », qui a pour ambition de se centrer sur le long processus de résilience d’Anna, héroïne attachante qui va devoir se remettre de la mort tragique de son amoureux. Par ce roman, qui en appelle d’autres, l’auteur William Alcyon nous démontre à quel point le processus de deuil est long et douloureux, et nous propose intelligemment d’accompagner pas à pas son héroïne dans son parcours vers le mieux-être. Cette approche progressive m’a semblé particulièrement réaliste : dans ce roman comme dans la vie, tout n’est pas tout rose. Il faudra du temps à Anna pour réapprendre à savourer les petits bonheurs de la vie, mais j’ai aimé l’accompagner dans son cheminement, me réjouir de ses petites victoires qui lui permettront à terme d’entrevoir de la lumière au milieu des ténèbres.

Si, comme moi, vous aimez les romans de développement personnel, vous ne pourrez qu’être séduits par celui-ci, qui m’a semblé sincère et rempli de réflexions intelligentes. Premier tome d’une saga oblige, il y a un côté introductif dans ce roman, qui en appelle d’autres. Ainsi, « Après la pluie » nous permet de nous familiariser avec une galerie de personnages que nous suivrons, j’imagine, durant plusieurs livres. Il y a Anna, l’héroïne, mais aussi ceux qui gravitent autour d’elle de près ou de loin et qui ont tous voix au chapitre à un moment ou un autre. J’ai aimé le style déjà abouti de l’auteur William Alcyon, dont c’est le premier roman. Il nous fait plonger dans la tête de plusieurs de ses personnages, même les plus secondaires d’entre eux, ce qui nous permet d’avoir un autre éclairage sur l’histoire d’Anna.

Comme je l’ai dit, il s’agit d’un premier tome, alors certaines choses restent en suspens. Nous assistons par exemple aux prémices d’un coup de foudre, mais il n’y a pas d’histoire d’amour concrète dans ce livre. Certains personnages, quant à eux, ne sont que mentionnés et nous ne comprenons pas encore le rôle qu’ils vont jouer dans la vie d’Anna. Pourtant, ce premier tome a su me charmer et m’a semblé de bon augure pour la suite. Je l’ai lu sans voir le temps passer, ce qui est bon signe, et j’ai ressenti un goût de trop-peu une fois le roman terminé. « Après la pluie » m’a suffisamment intrigué pour me rendre curieuse de découvrir le second quand celui-ci sera publié. Dès lors, je ne peux que vous conseiller cette saga, qui me semble prometteuse, si vous aussi vous aimez les romans développement personnel qui nous donnent des pistes d’épanouissement sans en avoir l’air, à travers une intrigue fictionnelle.

Le bonheur d’Anna, tome 1 : Après la pluie, par William Alcyon, autoédité (2018), 14 euros 50 et 3 euros en e-book.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :