Bilan : Mes lectures de juin 2019.

Je vous retrouve aujourd’hui (pour une fois sans trop de retard!) pour dresser avec vous le bilan de mes lectures de juin. Juin a été un petit mois niveau lectures, je n’ai lu que 7 livres, qui ne m’ont d’ailleurs pas tous convaincue. Vous pouvez en retrouver 6 sur la photo ci-jointe, puisque j’ai aussi fait une lecture numérique.

En juin, j’ai lu très peu, tout simplement parce que, durant la majeure partie du mois (du 1er au 20), j’étais en pleine session d’examens. Inutile de préciser que la lecture n’était alors pas ma priorité ! Durant ces 20 jours, je n’ai en réalité lu que 2 livres… Heureusement, je me suis rattrapée par la suite, et étant désormais en vacances, je peux enfin me consacrer pleinement à ma passion qu’est la lecture.

LES LIVRES DE LA SÉLECTION DU PRIX DES LECTEURS POCHE

La sélection de ce mois-ci ne m’a pas trop plu. A vrai dire, je n’ai été séduite que par un seul livre : le réjouissant « Le bonheur n’a pas de rides« , qui a donc reçu mon vote du mois. Ce roman feel good intergénérationnel avait tout pour me plaire, et je ne m’y suis pas trompée ! J’ai adoré passer un moment dans l’auberge de Monsieur Yvon en compagnie d’une bande de personnages hauts en couleurs et attachants. Un livre idéal pour se détendre et se vider la tête, tout ce dont j’avais besoin à cette période. En revanche, cela ne l’a pas fait du tout pour moi avec « Le serpent de l’Essex », qui est mon  premier abandon depuis le début de ce blog ! Je n’ai pas su dépasser la page cent, malgré tous mes efforts. Ce livre, par son intrigue lente, son vocabulaire complexe, ses descriptions longues et pesantes, ne m’a que trop rappelé les nombreux classiques que je dois lire pour mes cours. Je ne remets pas en cause la qualité littéraire de ce roman, qui est assurément très bien écrit, mais je suis arrivée à saturation après une année scolaire à lire des livres de ce style. Quant à Les rêveurspremier roman d’Isabelle Carré, il m’a procuré des sentiments très mitigés. Si j’ai aimé la plume délicate de l’auteure, qui nous livre son histoire familiale avec beaucoup de pudeur, j’ai en revanche été perdue en cours de route par la narration non linéaire, qui donne à cet ouvrage un côté décousu.

LA BD

51DIHR9X+KL._SX360_BO1,204,203,200_

J’ai bien ri avec cette BD intergénérationnelle, remplie de gags qui devraient plaire tant aux petits qu’aux grands ! La famille à dames (Mamma Mia! #1) est une histoire drôle et joyeuse, aux personnages attachants, qui aborde le thème du choc des générations avec beaucoup de tendresse.

LA ROMANCE

51lrxYjMUgL._SY346_

Ce mois-ci, j’ai retrouvé avec grand plaisir la plume de Ninon Amey, auteure autoéditée pleine de talent, pour une nouvelle romance des plus touchantes ! Les lettres à Juliette est une jolie histoire, qui aborde avec justesse des thèmes graves. L’auteure nous parle une fois de plus de résilience. Cela m’a réchauffé le coeur d’assister à la rencontre de deux êtres brisés par la vie qui, ensemble, vont avoir droit à une seconde chance.

LE ROMAN HISTORIQUE

51v5AG2pkQL

J’ai dévoré ce roman historique, nouvelle pépite de la collection Le Cercle Belfond ! « Les filles d’Ennismore » nous offre une passionnante plongée dans l’histoire de l’Irlande, dont je ne connaissais rien. Sur fond d’inégalités entre les classes sociales et de lutte pour l’indépendance du pays, cet ouvrage nous dresse le portrait de deux femmes fortes et courageuses qui, chacune à leur manière, vont lutter pour ce en quoi elles croient. Entre histoires d’amours compliquées, critique de l’aristocratie et portrait d’une époque de bouleversements, ce roman aux faux airs de « Dowtown Abbey » m’a séduite de bout en bout.

LE ROMAN FEEL GOOD COUP DE COEUR

51HFs8qnfrL._SX315_BO1,204,203,200_

Je garde le meilleur pour la fin avec D’ici là, porte-toi bien, qui n’est autre que mon coup de coeur du mois ! Dans ce roman feel good au ton doux-amer, l’auteure Carène Ponte nous dresse avec brio le portrait de 6 femmes que tout oppose, et qui se trouvent toutes, d’une façon ou d’une autre, à un croisement dans leurs vies. L’auteure mélange subtilement humour et émotion, pour nous faire passer du rire aux larmes et nous livrer une histoire impossible à oublier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :