L’autre femme de ta vie

Les thrillers ne sont pas mon genre de prédilection, mais malgré tout, j’aime en lire un de temps en temps pour changer d’univers entre deux lectures plus légères ! J’aime particulièrement les domestic suspense, ces thrillers tout en psychologie où il ne se passe finalement pas grand chose, mais où la tension monte progressivement. J’en ai déjà trouvé de très bons par le passé dans la collection Milady Suspense, qui devient pour moi une valeur sûre en la matière. Je suis donc particulièrement attentive à leurs nouvelles parutions et j’ai craqué pour l’une d’entre elles, « L’autre femme de ta vie ».

Merci aux éditions Milady pour cette lecture.

L’histoire

La vie d’Emily est bouleversée le jour où son chemin croise celui d’Adam. Après plusieurs déceptions amoureuses, elle a la certitude d’avoir rencontré l’homme qu’elle attendait depuis longtemps. Il est beau, intelligent, prévenant, et surtout, il l’aime plus que tout au monde. Lorsqu’il la demande en mariage et lui présente sa famille, l’idylle vire au cauchemar. La jeune fiancée découvre avec horreur qu’elle a une rivale  : la mère d’Adam, qui affiche une hostilité marquée à son égard. Cette belle-mère envahissante, manipulatrice et sans scrupules est prête à tout pour empêcher le mariage. Dès lors, une menace pèse sur Emily  : jusqu’à quelles extrémités sa belle-mère ira-t-elle pour la rayer de la carte  ?

Mon avis

La rencontre avec la belle-famille est une source d’appréhensions pour tout le monde. La belle-mère en particulier fait frémir. Personnellement, la mienne est très gentille, mais je sais que la relation entre une femme et la mère de son petit ami est souvent conflictuelle. Si cette angoisse partagée est généralement utilisée par les auteurs comme un ressort de comédie, ce n’est pas le cas chez Sandie Jones, qui en fait le point d’un départ d’un inventif thriller des plus machiavéliques et à l’ambiance particulièrement glaçante.

Les péripéties vécues par Emily, notre héroïne, représentent le cauchemar de n’importe quelle fille ! La vie de cette jeune Londonienne ordinaire va progressivement basculer dans l’horreur suite à sa rencontre avec Adam. S’il est parfait en tous points, ce n’est pas le cas de sa mère, la sournoise Pammie, qui va s’efforcer insidieusement de détruire la vie d’Emily, en commençant par sa relation avec son fils chéri. Le personnage de Pammie est particulièrement insaisissable et difficile à cerner, et je pense que c’est l’un des points forts du livre. Nous ne connaissons jamais son point de vue, nous n’avons que celui d’Emily, ce qui laisse la porte ouverte à toutes les suppositions : la jeune femme est-elle parano ou la menace est-elle réelle? J’ai aimé me torturer l’esprit avec ce thriller, qui est un parfait exemple d’excellent domestic suspense. En effet, il ne se passe au final rien dans ce roman, ou presque : il n’y a pas de meurtre ou d’enquête, aucun fait majeur, juste une succession de petites coïncidences sournoises qui suffisent à rendre ce livre impossible à lâcher et à en faire un vrai page-turner qui se dévore à toute vitesse (malgré quelques longueurs un peu inutiles en cours de route).

L’histoire commence en douceur, presque comme dans une comédie romantique, et puis tout se complique. La vie paradisiaque d’Emily vire très progressivement à l’enfer. J’ai été suspendue à ce livre qui, certes, use de temps en temps de grosses ficelles, mais n’en reste pas moins captivant. Je mourais d’envie de savoir jusqu’où Pammie serait capable d’aller, et je n’ai pas été déçue ! L’auteure, Sandie Jones, excelle dans la création d’une ambiance sombre et anxiogène, une atmosphère pesante qui nous donne l’impression que n’importe quel drame peut se produire. Il règne dans ce roman un climat de malaise, de plus en plus prégnant à mesure que l’histoire avance. Les personnages, qu’ils soient tête à claques comme Pammie (et Adam, vous vous ferez votre propre avis, mais cet homme parfait ne m’a pas fait rêver du tout!) ou attachants comme Emily, ne m’ont en tout cas pas laissée indifférente : j’étais si impliquée dans l’histoire que j’ai eu en permanence envie de les aider, de leur parler voire de leur mettre des claques pour certains ! C’est là selon moi le signe qu’un roman est totalement réussi.

Pour résumer

« L’autre femme de ta vie » est à mes yeux un thriller de très bonne facture. Il ne révolutionnera peut-être pas le genre, mais il part d’une bonne idée, qui se retrouve ici parfaitement mise en application. L’auteure, Sandie Jones, excelle dans la création d’un climat anxiogène, d’une atmosphère lourde et pesante, et nous surprend par un excellent twist final, qui renverse totalement tout ce que nous croyions savoir jusque là ! Bref, je vous recommande chaudement ce page-turner parfait pour les vacances. Mais attention : vous risquez de ne plus voir votre agaçante belle-mère du même oeil après ça…

L’autre femme de ta vie, par Sandie Jones, aux éditions Milady, collection Suspense (2019), 19 euros 50.

3 commentaires sur “L’autre femme de ta vie

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :