Si tu m’oublies

Lorsque j’ai appris que Tonie Behar serait en dédicace aux Sables-d’Olonne pile durant mes vacances dans la région, j’en étais très contente. Je n’avais pas encore lu l’auteure, mais je connaissais son travail avec le collectif Team RomCom, et j’avais déjà été charmée par leur recueil de nouvelles « Y aura-t-il trop de neige à Noël? » paru aux éditions Charleston. Je ne doutais donc pas que j’apprécierais son roman « Si tu m’oublies », qui me tentait beaucoup et qui se trouvait dans ma PAL depuis quelques mois. Ce fut effectivement le cas, j’ai dévoré ce livre addictif et parfait pour l’été, et j’ai été très heureuse de rencontrer l’auteure sur mon lieu de vacances pour en discuter avec elle après ma lecture.

Merci aux éditions Charleston pour cette lecture. 

L’histoire

Il suffit parfois d’un simple coup de sonnette pour que tout s’emballe.

Violette mène une vie calme et rangée entre son métier d’ophtalmologue et ses jumeaux. Elle a soigneusement posé un couvercle hermétique sur son passé, les blessures, la passion. Jusqu’au jour où Joachim Calderon sonne à sa porte, après de longues années d’absence, pour lui demander de cacher cinq millions d’euros en petites coupures. D’où vient cet argent ? Dans quel jeu dangereux son grand amour d’adolescence est-il impliqué ? Contre toute raison, Violette accepte de l’aider. Et les ennuis commencent.

Quand elle comprend, quelques jours plus tard, que Joachim a de nouveau disparu sans laisser d’adresse, Violette décide de partir à sa recherche. Car si Joachim cache un secret… elle aussi !

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette comédie romantique pas comme les autres, que j’ai tout simplement dévorée ! Tonie Behar est parvenue à révolutionner le genre, avec cette histoire qui ne ressemble à aucune autre, et qui se dévore grâce à son grand nombre de rebondissements. Ce roman un peu particulier se situe à la croisée des chemins, entre suspense et histoire d’amour, et j’ai adoré ce mélange de genres, certes étonnant, mais qui fonctionne parfaitement bien. J’aime beaucoup lire des romances, mais il faut reconnaître que ces livres reposent souvent sur le même schéma, qui peut parfois s’avérer un peu répétitif. Ce n’est certainement pas le cas ici ! Vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer avec cette histoire aussi surprenante qu’addictive.

L’histoire est celle de Violette, une femme qui a renoncé à l’amour et se consacre à ses jumeaux de 15 ans et à son métier qu’elle adore. Tout bascule lorsque Joachim, son amour de jeunesse, celui qu’elle n’a jamais vraiment oublié, vient sonner à sa porte et lui demande la permission de cacher chez elle des cartons des plus louches, remplis de billets.. À quel trafic étrange et dangereux est-il mêlé? Et surtout, que s’est-il passé entre lui et Violette, il y a si longtemps? Ce roman nous donne lentement la réponse, grâce à une narration maîtrisée qui repose sur une alternance passé présent. Ce procédé souvent utilisé est ici des plus appropriés, car il permet de renforcer le suspense. En effet, le mystère s’épaissit lorsque le présent, marqué par l’enquête de Violette sur les traces de son passé, se confond avec son passé via son journal intime d’étudiante, rédigé dans les années 90 ((j’ai adoré les nombreuses références à la pop culture de cette époque qui créent une ambiance old school et nostalgique). Et surtout, on s’attache plus que jamais à ces deux héros, dont l’on revit la jeunesse insouciante. Et l’histoire d’amour, aussi belle que compliquée, faite de rendez-vous manqués et de malentendus malheureux.

« Si tu m’oublies » est une formidable histoire d’amour, de seconde chance et de fantômes du passé, qui provoquera chez vous un curieux mélange d’émotions ! Ce roman est tour à tour émouvant (l’amour profond qui lie Violette et Joachim et qui reste intact à travers les années m’a beaucoup touchée), stressant (certains rebondissements inattendus vous feront trembler pour Violette), surprenant (l’auteure a plus d’un tour dans son sac, vous n’êtes pas au bout de vos surprises!), sincère et et drôle, en partie grâce à des personnages secondaires truculents et pourtant criants de vérité. L’héroïne, Violette, est terriblement touchante. Je me suis beaucoup attachée à cette femme, fragilisée par la vie depuis son adolescence, qui a fait une croix sur l’amour et tente de protéger ses enfants, qu’elle aime plus que tout, à n’importe quel prix. J’ai pris beaucoup de plaisir à la suivre dans ses aventures rocambolesques et hautes en couleur ! Je vous conseillerais en tout cas ce livre les yeux fermés. Je le recommande en particulier à tous les allergiques à la romance, qui changeront à coup sûr d’avis sur le genre grâce à cette petite pépite des plus originales qui constitue le livre parfait pour votre été.

Voici une petite photo souvenir de ma rencontre avec l’auteure il y a quelques jours, lors de la Régate des auteurs et des skippers qui se tenait ce week-end aux Sables d’Olonne. Je me suis rendue à ce petit salon du livre dans le but de la rencontrer, et je n’ai pas été déçue ! L’auteure était des plus agréables, souriante et pétillante. J’ai passé un très bon moment et j’ai été ravie de cette rencontre ! 

67352500_482283432589781_500596077779484672_n

Si tu m’oublies, par Tonie Behar, aux éditions Charleston (2019), 18 euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :