Malédiction (Harper Jones #1)

Je ne suis d’habitude pas une grande amatrice de bit-lit. C’est un genre que j’ai beaucoup lu quand j’étais plus jeune, en pleine folie « Twilight », mais depuis, j’y ai perdu goût. Je n’ai en général que très peu d’intérêt pour la littérature de l’imaginaire. Pourtant, pour Blandine P. Martin, j’ai décidé de faire une exception. J’ai en effet pleine confiance dans le talent de l’auteure, qui m’a déjà emmenée par le passé avec délice dans des univers que je n’aurais jamais cru apprécier – le monde des bikers en tête avec sa saga « Wild crows ». Je me suis donc laissée guider à l’aveugle et sans aucun a priori à la découverte de cette nouvelle héroïne, Harper, qui, comme les autres, n’a pas sa langue dans sa poche. Et une fois encore, le charme a opéré ! Critique.

Merci à l’auteure Blandine P. Martin pour cette lecture. 

L’histoire

Que savez-vous du désir de vengeance ? De l’impact qu’il peut avoir sur notre existence ?

Il rythme ma vie depuis l’enfance.Il a scellé mon destin, tracé ma voie, et fait de moi ce que je suis aujourd’hui : le Docteur Harper Jones, spécialiste en sciences occultes, féroce prédatrice des créatures de la nuit. Je vais nettoyer Londres de ses monstres sanguinaires, avec ou sans l’aide de l’inspecteur Cooper. L’arrivée en ville d’un tueur en série ne fait que justifier ma vendetta.Pour parvenir à mon but et venger les miens, je ne reculerai devant rien, quitte à collaborer avec mes pires ennemis : les vampires. Bienvenue dans mon monde !

Mon avis

J’ai beaucoup aimé le premier tome de cette nouvelle saga, diablement réussi ! Je suis totalement sortie de ma zone de confort avec cette lecture, qui nous emmène dans les bas-fonds de Londres, sur les traces d’une héroïne, Harper Jones, qui exerce l’étrange profession de docteure en sciences occultes. Les vampires et autres créatures n’ont aucun secret pour celle qui s’est jurée de les éliminer un à un, afin de préserver la sécurité des habitants de la ville. Mais voilà qu’une nouvelle mission, plus périlleuse que les autres, pourrait bien tout faire basculer…

Avec ce roman, Blandine P. Martin nous introduit à un tout nouvel univers, qu’elle arrive à maîtriser de bout en bout et à rendre crédible, comme elle l’avait fait pour le petit monde  des bikers qui était au coeur de sa saga « Wild Crows ». J’ai moi-même été surprise d’être si passionnée par le milieu des vampires, un univers ô combien éloigné de mes lectures habituelles. À travers l’histoire d’Harper, qui cherche à s’infiltrer parmi ses ennemis de toujours pour les besoins d’une enquête en cours, nous découvrons ces étranges personnages, les codes qui régissent leur société, leurs rivalités internes. Harper, l’héroïne, sera partagée entre ses convictions profondes, qui la poussent à les haïr, et son instinct, qui lui souffle que certains d’entre eux ne sont peut-être pas si malveillants, le beau Lysandre en particulier. J’ai beaucoup aimé ce personnage, mystérieux et ambigu au départ, mais que l’on cerne de mieux en mieux grâce aux quelques chapitres rédigés de son point de vue qui sont disséminés tout au long de l’ouvrage.

Une fois encore, Blandine P. Martin manie à merveille les changements de narrateurs, et les utilise à bon escient pour insuffler un certain suspense dans son histoire, qui ne manque par ailleurs pas de rebondissements. Les péripéties surviennent à chaque page et lorsque le rythme s’accélère et devient trépidant, vers le milieu du roman, il devient tout simplement impossible de lâcher l’ouvrage avant le dénouement final ! Si vous connaissez l’auteure, vous ne serez pas surpris de trouver à la dernière page un cliffhanger redoutable, qui donne envie d’enchaîner aussitôt avec la suite (hélas pas encore parue)… « Harper Jones » est à mes yeux un véritable page turner, qui happera même le lecteur le plus réticent. On y retrouve la plume parfaitement affutée de Blandine, qui nous embarque de la première à la dernière page pour un voyage des plus addictifs.

Je viens de mentionner l’univers, le rythme et les rebondissements, qui sont déjà de sacrés atouts pour faire de cet ouvrage un immanquable, mais j’ai gardé le meilleur pour la fin : le personnage d’Harper, tout simplement savoureux ! J’ai adoré cette héroïne badass, qui n’a pas froid aux yeux et est prête à tout pour mener à bien sa mission. Son  franc-parler et son sens de la répartie sont inégalables, ses petites piques assassines sont un vrai régal pour nos zygomatiques. Notre héroïne ne mâche pas ses mots, et a un sacré caractère, pour notre plus grand plaisir. Blandine P. Martin nous avait déjà habitué à des personnages de femmes fortes, qui  n’ont aucun compte à rendre aux hommes, bien au contraire, mais j’ai trouvé que la dimension féministe était encore plus présente dans ce nouvel opus. L’auteure n’hésite pas à renverser les codes de l’univers vampirique, plutôt machiste, et c’est un point que j’ai énormément apprécié. Il s’agit pour moi de la cerise sur le gâteau, du petit plus qui ajoute un charme unique à un livre qui ne manquait déjà pas d’atouts. Alors, n’attendez plus pour le découvrir !

De la même auteure :

Harper Jones, tome 1 : Malédiction, par Blandine P. Martin, auto-édité (2019), 14 euros et 4 euros en e-book.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :