Bilan : Mes lectures d’août 2019.

Avec du retard (mais vous commencez à avoir l’habitude maintenant!), je reviens pour vous aujourd’hui sur mes lectures du mois d’août.

Août avait un mois très productif, car c’était mes vacances d’été, et j’avais forcément plus de temps à consacrer à la lecture! Alors, bien sûr, j’avais également d’autres occupations, je n’ai donc pas lu un livre par jour, mais j’ai quand même pu me consacrer à de nombreuses et belles lectures, dont certains gros pavés qui m’ont suivie durant plusieurs jours. Le total s’élève à 13 livres, ce qui me satisfait. Vous pouvez presque tous les retrouver sur la photo, sauf un que j’avais lu en version numérique. Par contre, ils ne sont pas encore tous chroniqués sur mon blog, car j’ai aussi pas mal de retard sur ce plan-là, mais promis, je m’en occupe au plus vite !

Je vais maintenant vous présenter ces livres un par un. Ils sont comme toujours classés par genre. Vous verrez que, vacances d’été oblige, j’ai ce mois-ci privilégié des livres légers et faciles à lire, avec une majorité de romances et de Young Adult.

LE YOUNG ADULT

  1. « Mes meilleures vacances râtées » est un roman Young Adult exactement comme je les aime, qui se déroule le temps d’un été dans une petite ville américaine. J’ai beaucoup aimé cette lecture doudou, pleine de bons sentiments, d’amour et d’humour (notamment grâce aux chiens qui sont présents dans l’intrigue!). C’est le genre de livre qui met de bonne humeur, idéal à dévorer en été, même si l’auteure, Morgan Matson, n’hésite pas non plus à insérer dans son histoire des scènes plus touchantes. J’ai surtout aimé voir mûrir et progresser l’attachant personnage d’Andie au fur et à mesure de ce roman, que l’on peut qualifier d’initiatique.
  2. « Five feet apart » est une romance qui fait beaucoup parler d’elle, puisque son adaptation en film est sortie récemment. J’ai eu envie de commencer par découvrir le roman, qui m’a totalement séduite ! Il s’agit d’une histoire d’amour dramatique entre deux adolescents malades, dans la lignée de « Nos étoiles contraires » et autres Everything everything. Je me suis beaucoup attachée aux personnages et j’ai laissé  couler quelques larmes face à cette histoire d’amour impossible, qui m’a semblé aussi belle que bouleversante. Le livre idéal si vous voulez faire le plein d’émotions!
  3. Un jour plus que parfait est un curieux OVNI littéraire, un roman pas comme les autres aux personnages résolument excentriques ! Mais sous la légèreté apparente, ce roman nous parle de sujets très sérieux, tels que les maladies mentales ou l’anxiété. J’ai beaucoup aimé ce livre, qui possède de multiples niveaux lectures, et dans lequel le procédé du réalisme magique est très bien employé.
  4. J’ai moins accroché en revanche à Comment mon été est parti en fumée, un livre YA qui ne me restera pas longtemps en tête. J’ai trouvé cette histoire caricaturale et l’héroïne très agaçante, une vraie tête à claques ! Ce roman est léger, peut-être même trop..

LES LIVRES DE LA SÉLECTION D’AOÛT DU PRIX DES LECTEURS

Août a marqué la fin de mon aventure du Prix des Lecteurs Littérature du Livre de Poche. Durant ce mois, j’ai pu découvrir la toute dernière sélection, qui m’a semblé être la meilleure, et de loin ! Cette fois, chaque roman m’a plu, ce qui était loin d’être gagné les mois précédents…

  1. Immense coup de coeur pour « Changer l’eau des fleurs », qui a été mon roman préféré de la sélection, mais aussi de l’ensemble du prix et même de toute l’année 2019! J’ai été très marquée par ce roman, que je garderai très longtemps en tête. Vous n’êtes d’ailleurs pas sans savoir que c’est lui qui a finalement remporté le Prix des Lecteurs, et je trouve ça amplement mérité! Je ne l’ai pas encore chroniqué, car je cherche encore comment vous en parler au mieux et vous communiquer tous mes ressentis au sujet de cet ouvrage merveilleux. Mais une chose est sûre, Valérie Perrin possède une véritable grâce dans l’écriture, elle n’a pas son pareil pour mettre de la poésie dans le quotidien. Ce livre est pour moi une véritable révélation, un livre tellement doux et surprenant à la fois, un vrai hymne à la vie !
  2. « Les dieux du tango » est un roman historique passionnant et troublant, que j’ai beaucoup aimé. Il nous raconte l’histoire de Leda, jeune immigrée italienne qui, pour se faire une place dans le Buenos Aires des années 20, décide de se travestir et de se faire passer pour un homme. Ce roman à l’ambiance virevoltante ne ressemble à rien de tout ce que j’ai pu lire, c’est un livre plein de sensualité, qui constitue une véritable déclaration d’amour au tango, mais c’est avant tout un très beau destin de femme. J’ai aussi trouvé cette histoire très instructive sur le plan historique, car elle arrive à parfaitement retranscrire l’ambiance de l’époque.
  3. Moins orignal, « Un été invincible » n’en reste pas moins un très chouette roman générationnel, dans lequel on suit une bande d’amis sur 20 ans, de la fin des années 90 jusqu’à maintenant. Chronique impitoyable du monde du travail, ce roman nous raconte en même temps de belles histoires d’amour et d’amitié, à travers des héros imparfaits mais attachants, dont les destins sonnent justes.

LES ROMANCES

  1. J’ai adoré « Toi plus que tout », qui m’a permis de retrouver la plume enchanteresse de Mia Sheridan, qui s’impose comme l’une de mes auteures préférées en New Romance. Même si je n’ai pas eu le même coup de coeur que pour la saga Calder et Eden, j’ai été très émue par ce roman, dans lequel l’auteure se centre une fois encore sur des âmes blessées par la vie, qui, ensemble, vont panser leurs plaies. Le tout donne une histoire d’amour belle, touchante et pleine d’espoir.
  2. Plus légère, Et si je rêve… tant mieux ! n’en reste pas moins une romance douce et plaisante, qui nous embarque en plein coeur du Pays Basque, à Saint-Jean de Luz. J’ai aimé l’ambiance maritime qui se dégage de ce roman, mais j’ai surtout adhéré aux personnages, dont la psychologie est très bien travaillée. J’ai surtout été séduite par l’héroïne, Gaëlle, une femme à la croisée des chemins qui m’a semblé très attachante.

LES TÉMOIGNAGES

  1. Prendre son envol est un ouvrage très inspirant dans lequel Melinda Gates, épouse du célèbre Bill, se livre sur son activité de philanthrope et sur les différentes initiatives qu’elle entreprend avec sa fondation pour améliorer la condition des femmes un peu partout dans le monde. Rassurez-vous, cet ouvrage ne se centre pas du tout sur sa célèbre auteure milliardaire, mais plutôt sur les nombreux héros du quotidien qu’elle a rencontrés au cours de ses voyages humanitaires. Avec beaucoup d’humilité et sur base de nombreuses recherches, Melinda Gates nous dresse un état des lieux du sort des femmes partout dans le monde. Tout cela donne un ouvrage très complet, parfois complexe à lire en raison de passages plus théoriques, mais également très inspirant et porteur d’espoir, puisqu’il nous donne envie de changer les choses et de nous battre nous aussi pour l’égalité.
  2. En revanche, je n’ai pas du tout accroché à Sous une douce apparence, un témoignage dans lequel l’auteure revient sur son combat contre le burn-out. N’étant pas concernée par cette thématique, je suis un peu restée de marbre face à ce livre souvent répétitif, aux nombreuses longueurs. Même si l’écriture de ce livre a probablement été thérapeutique pour son auteure, sa lecture me semble dispensable, à moins d’être concerné par le problème.

LE THRILLER

51MRzC6tWXL._SX330_BO1,204,203,200_

Rien qu’à moi est un très bon thriller psychologique ! Dans cet ouvrage scandinave ayant pour thème l’amour maternel, les narratrices, toutes autant qu’elles sont, ne sont pas dignes de confiance, si bien qu’il est particulièrement difficile de démêler le vrai du faux. Folie ou réalité? J’ai lu cette histoire  complexe avec intérêt, et j’ai aimé me perdre en suspicions et me laisser prendre au jeu des fausses pistes.

LE LIVRE DE LITTÉRATURE BLANCHE

41a8scrMVbL._SX313_BO1,204,203,200_.jpg

J’ai lu ce court roman lors d’un trajet en voiture et honnêtement, 2 mois plus tard, je n’en ai pratiquement aucun souvenir. Dans cette autofiction introspective, l’écrivaine Colombe Schneck revient sur sa récente histoire d’amour avec un certain Gabriel. L’écriture est très belle et poétique, mais je suis restée de marbre face à cette plongée dans l’intime qui n’a, à mes yeux, que peu d’intérêt. De l’auteure, j’avais préféré Dix-sept ans, un témoignage touchant et engagé dans lequel elle revenait sur son avortement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :