Bilan : Mes lectures de septembre 2019.

Avec quelques mois de décalage, je vous propose aujourd’hui de revenir sur mes lectures de septembre dans un petit bilan ! Mieux vaut tard que jamais, comme on dit, et puis j’affectionne les articles de ce genre, car ils me permettent de garder une trace de toutes mes lectures de l’année, et me donnent l’occasion de vous présenter certains livres dont je n’aurais pas parlé autrement.

Bref, en septembre, j’avais lu 9 livres : 7 romans et 2 BDs. Vous pouvez tous les retrouver sur la photo, mis à part un livre que j’ai lu en numérique. 9 livres, c’est relativement peu comparé à mon rythme d’avant, mais ma vitesse de lecture a beaucoup diminué ces derniers temps, c’est un fait. Et il n’empêche que mes lectures de septembre étaient, pour la plupart, de très chouettes découvertes ! Je vais maintenant vous les présenter, en les classant par genre, comme toujours.

LES BDs

En septembre, j’ai découvert 2 BDs très sympas, dans des genres différents, qui ont cependant la même scénariste, Carbone. Je les ai lues pour me préparer à ma rencontre avec l’auteure, que j’ai eu la chance d’interviewer en partenariat avec les éditions Dupuis, lors du Festival de la BD courant septembre. Si cela vous intéresse, le compte-rendu de cet échange est à lire ici : Dans les coulisses des éditions Dupuis #2 : Interview de Carbone, autrice de « La boîte à musique » et « Dans les yeux de Lya ».

  1. En septembre, j’ai dévoré le premier tome de la saga « Dans les yeux de Lya », aux airs de thriller. Dans ces BDs à suspense, nous découvrons Lya, une jeune héroïne devenue paraplégique suite à un accident, qui est prête à tout pour découvrir l’identité de celui qui l’a renversée avant de prendre la fuite. Cette histoire très addictive est servie par une héroïne attachante et enrichie par de superbes illustrations. Et ce tome se termine par un cliffhanger, nous donnant envie d’immédiatement découvrir la suite !
  2. J’en ai pris plein la vue avec « La boîte à musique », une magnifique BD jeunesse qui nous emmène dans un monde enchanté et parallèle au nôtre, Pandorient. Dépaysement garanti ! Les illustrations de Gijé sont tout simplement sublimes, l’atmosphère est féérique, et l’univers fantasmagorique créé par la scénariste Carbone tient parfaitement la route.

LE YOUNG ADULT

512q7hT5ocL

En septembre, j’ai prolongé l’été avec cette délicieuse romance YA ! The rest of the story est une histoire douce, mignonne et pétillante, qui n’en oublie pas pour autant d’aborder des thèmes forts. Un régal de lecture doudou.

LA BIT-LIT

41LX8Y-0rEL._SX322_BO1,204,203,200_

En septembre, je suis sortie de mes habitudes livresques et j’ai lu un roman de bit-lit, un genre qui m’est très peu familier. Il faut dire que celui-ci était écrit par Blandine P. Martin, une auteure qui est pour moi une valeur sûre, et effectivement, je n’ai pas regretté la prise de risques ! Malédiction (Harper Jones #1)  est le premier tome d’une très belle duologie mettant en scène Harper Jones, chasseuse de vampires au franc-parler réjouissant. Tous les ingrédients sont réunis pour une lecture addictive : des rebondissements à gogo, un univers riche et bien construit, des personnages attachants, un brin de romance, et un cliffhanger redoutable. À recommander ! Et le tome 2, Renaissance (Harper Jones #2), que je viens de chroniquer, est tout aussi bon.

LE TÉMOIGNAGE FORT

413csO3YrVL._SX319_BO1,204,203,200_

En septembre, je me suis pris une véritable claque littéraire et humaine en lisant le témoignage de Ginette Kolinka, une grande dame de 95 ans, qui a vécu l’horreur de la déportation à Birkenau. Aujourd’hui, cette survivante de la Shoah témoigne dans un magnifique ouvrage empli de pudeur, afin que de telles atrocités ne tombent pas dans l’oubli. Cet ouvrage est parfois dur mais ô combien nécessaire, c’est un livre marquant, à lire absolument. J’ai eu la chance de rencontrer l’auteure dans la foulée lors d’une conférence organisée à la librairie Filigranes, et c’est un moment fort que je ne suis pas prête d’oublier. Malgré tout ce qu’elle a vécu, Ginette Kolinka respire la bienveillance, l’humanité, et nous transmet une magnifique leçon de vie et de résilience à travers son témoignage.

LES ROMANS FEEL GOOD 

  1. Énorme coup de coeur pour « Comment être aussi cool que Nina Hill », l’un des meilleurs romans feel good que j’aie lus depuis longtemps. J’ai adoré l’atmosphère unique de ce roman, qui devrait parler à tous les bibliophiles. L’auteure, Abbi Waxman, adopte dans cet ouvrage un style d’écriture assez particulier, proche du conte, que j’ai adoré. Elle nous raconte l’histoire de Nina, une libraire introvertie, passionnée de littérature et de culture générale, qui s’ouvre peu à peu au monde suite à de nouvelles rencontres. Je me suis énormément reconnue dans Nina, j’ai adoré les références littéraires qui parsèment cet ouvrage, j’aurais aimé pouvoir visiter la librairie où travaille Nina, à l’ambiance chaleureuse, et je me suis prise d’affection pour chacun des personnages (en particulier la grande et attachante famille de Nina). Ce roman est une véritable petite pépite, un livre dans lequel il fait si bon vivre qu’on aimerait ne jamais le refermer !
  2. Dans un autre style, « La malédiction de la zone de confort » est une comédie romantique à la française qui nous plonge dans le petit monde des séries TV. L’auteure, Marianne Lévy, a un style bien à elle, un véritable univers déjanté, plutôt appréciable pour un moment de détente sans prétention.

LE PORTRAIT DE FEMMES

41MEERXvwrL

Sans être exceptionnel ou inoubliable, ce court roman a su me séduire, pour la richesse des portraits de femme qu’il propose. Dans ce roman en forme de tranche de vie, l’auteure, Valérie Van Oost, raconte dans Hurler sans bruit l’histoire de trois femmes à la croisée des chemins, et en profite pour explorer, avec une assez jolie plume, différentes thématiques liées à la féminité.

LE ROMAN D’ÉVASION

9782714482242ORI

Je termine en beauté avec La reine des pluies,  magnifique roman historique, qui nous emmène en Tanzanie sur les traces d’Annah, une missionnaire au destin incroyable, dont l’existence sera bouleversée lorsqu’elle apprend à connaître les peuples africains qu’elle aide. Véritable invitation au voyage, ce roman prenant du début à la fin nous introduit à des traditions anciennes, un peu mystiques, et nous permet de découvrir toute la richesse culturelle d’un continent sur lequel j’avais peu lu. Une lecture envoûtante, exotique et dépaysante!

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :