Les indomptables

« Les indomptables » est une nouveauté Charleston qui pourrait bien faire parler d’elle ! Ce roman inclassable, assez différent de ce que la maison d’édition a l’habitude de publier, n’a d’ailleurs pas fait l’unanimité auprès de nous, Lectrices Charleston. Si certaines n’ont pas du tout accroché, d’autres, dont je fais partie, ont succombé au charme de cette lecture pas comme les autres, qui aborde la question du féminisme sous un angle un peu provocateur. Une chose est sûre : cette lecture ne laisse pas indifférent ! Dans cet article, je vais tâcher de vous convaincre de plonger dans ce roman pas comme les autres, qui, selon moi, vaut la peine d’être découvert, pour son humour et pour les réflexions qu’il suscite. Vous laisserez-vous tenter?

L’histoire 

Tara, Cam et Stella ne se connaissent pas. Pourtant, dans notre société qui définit des attentes précises pour les femmes, des liens invisibles se créent. L’ambitieuse Tara veut briser le plafond de verre dans un milieu professionnel dominé par les hommes ; la blogueuse féministe Cam assume complètement son choix de ne pas vouloir d’enfants ; la délicate Stella doit choisir entre avoir des enfants ou continuer à vivre.

Quand un événement extraordinaire projette Tara à la une des journaux à scandale, leurs trois mondes se heurtent. Au fil des pages, elles apprennent à trouver leur propre voix. Parce qu’il est parfois important de ne pas suivre le troupeau…

Mon avis

« Les indomptables » est un roman engagé, un peu provocateur sur les bords, qui questionne la place de la femme dans notre société moderne. En croisant les destins de trois héroïnes anticonformistes, qui ne font pas ce que l’on attend d’elles, l’Anglaise Dawn O’Porter, aborde avec intelligence des thèmes contemporains comme le désir d’enfant, la sexualité féminine, la difficulté de s’imposer dans le monde du travail, le harcèlement…Je dois dire que l’auteure s’y prend assez bien : elle arrive à faire passer des messages forts sous couvert d’humour. Car, malgré l’importance de certains des sujets abordés, elle ne se prend pas au sérieux et nous régale de situations cocasses et de petites piques bien senties. J’ai beaucoup aimé la légèreté de ton de ce roman réjouissant, dont l’humour anglais m’a un peu rappelé certains des romans de « chick-lit » que j’affectionne tant. Et pourtant…Ce roman, aussi divertissant et addictif soit-il (car oui, les pages se tournent très vite!), ouvre de vraies pistes de réflexion. L’auteure nous démontre, par l’intermédiaire de ses trois héroïnes très différentes les unes des autres, qu’il n’y a pas un féminisme, mais DES féminismes. Stella, Tara et Camilla incarnent chacune un aspect différent de la femme moderne, notamment du point de vue de la maternité. La première est obsédée par son désir d’enfant, la seconde est une mère imparfaite qui fait du mieux qu’elle peut, tandis que la dernière est une blogueuse militante qui revendique son statut de non-mère. « Les indomptables » est un roman qui fait la part belle à la solidarité féminine, et à la tolérance envers ceux qui ont une façon de mener leur vie différente de la nôtre. La morale de l’histoire pourrait être la suivante : pour une femme, il y a plusieurs façons d’être heureuse, et toutes sont aussi valables les unes que les autres.

Nous rencontrons tour à tour chacune des trois héroïnes, selon un procédé de narration en alternance. Impossible de rester indifférent face aux personnalités singulières de ces femmes.Vous les adorerez ou les détesterez, mais une chose est sûre, elles vont vous marquer ! Si Tara m’a semblé très attachante, Camilla m’a parfois agacée et Stella.. n’en parlons pas ! Cette femme aurait bien besoin d’une thérapie. J’étais d’ailleurs mal à l’aise à la lecture de certains passages la concernant. Et pourtant, l’auteure, à force de bienveillance, nous invite à ne jamais juger ses personnages. Je me suis ainsi surprise, au bout d’un certain moment, à ressentir de l’empathie pour Stella, malgré ses actes discutables. L’auteure creuse assez bien la psychologie de ses héroïnes, nous donne accès à leurs blessures et fêlures, jusqu’à ce que nous parvenions enfin à les comprendre.

Au début de l’histoire, ces femmes ne se connaissent pas, mais à la suite d’un incident impliquant Tara, leurs destins vont se lier. Selon moi, cette péripétie, qui déclenche toute l’histoire, est très peu crédible. C’est à mes yeux le gros point faible de ce roman : j’ai eu l’impression que dans la vie réelle, cet évènement n’aurait pas pu se produire, et constituait donc un point de départ un peu faible. Ce n’est pas la seule incohérence de ce roman, dans lequel se produisent un certain nombre de coïncidences un peu faciles. Impossible d’ailleurs de s’identifier aux héroïnes, qui ne représentent pas à proprement parler la femme lambda. On sent assez vite qu’il s’agit de personnages de romans tant ce qui leur arrive est parfois improbable. Cependant, pour être honnête, ce manque de crédibilité ne m’a pas trop gênée, tant j’étais prise dans l’histoire. Et Dawn O’ Porter a plus d’un tour dans son sac ! Les romans de ce genre ont généralement une intrigue assez prévisible, mais ici, ce n’était pas le cas. Vers la fin, un revirement inattendu survient, et à partir de là, je n’ai plus lâcher ce livre jusqu’au dénouement. Je ne m’attendais pas du tout à ça ! Le dernier chapitre a également été une agréable surprise. J’ai aimé cette conclusion, aussi peu crédible soit-elle. Si vous lisez ce livre, je vous conseille de ne pas être trop pointilleux avec la vraisemblance. Vous risqueriez de passer à côté d’un beau roman, à mi-chemin entre chick-lit et ouvrage féministe engagé, qui fait la part belle à la sororité et à l’entraide entre les femmes. À lire pour rire et réfléchir en même temps !

Les Indomptables, par Dawn O’Porter, aux éditions Charleston (2020), 22 euros 50.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :