Hunger

Cela fait plusieurs années maintenant que j’entends parler de Roxane Gay, l’une des nouvelles icônes du féminisme aux USA, connue notamment pour avoir publié le best-seller « Bad feminist ». Étant très intéressée par cette thématique, j’étais plutôt curieuse de découvrir ses écrits sur le sujet. C’est finalement avec son dernier essai en date, « Hunger », que je l’ai découverte. Celui-ci ne traite pas du féminisme (même si l’engagement de l’auteure transparaît à chaque page), mais plutôt du rapport au corps et de l’acception de soi. Il s’agit d’un ouvrage fascinant, à la fois instructif et émouvant, qui ma beaucoup plu. Critique.

Merci à Babelio et aux éditions Points pour ce livre reçu dans le cadre de l’opération Masse Critique !

L’histoire

À l’âge de douze ans, j’ai été violée. Alors, je me suis mise à manger pour m’enlaidir et repousser les hommes. Peu à peu, je me suis enfoncée dans une interminable routine : manger pour me protéger, me sentir seule, manger pour me réconforter, me détester, manger encore. J’ai longtemps lutté pour exister dans un monde conçu pour les minces. Jusqu’au jour où j’ai décidé de me réconcilier avec mon corps.

Mon avis

J’ai été très touchée par ce témoignage, d’une sincérité bouleversante, dans lequel Roxane Gay, l’auteure, personnalité bien connue dans le milieu du féminisme, se livre à coeur ouvert. Elle nous dévoile la relation d’amour/haine qu’elle entretient avec son corps, depuis un viol subi à l’âge de 12 ans. Suite à ce traumatisme, l’auteure s’est réfugiée dans la nourriture. Elle a fait grossir son corps encore et encore, jusqu’au point de non-retour, pour se protéger, pour se rendre invisible aussi. Aujourd’hui, dans un livre en forme de thérapie, elle tente de faire la paix avec ce corps qu’elle a malmené des années durant. « Hunger » est donc un livre profondément intime, un témoignage dans lequel l’auteure livre une part d’elle-même à ses lecteurs en dévoilant ses fragilités et ses complexes, mais pour autant, je ne me suis jamais sentie voyeuse. Roxane Gay nous raconte des choses très personnelles, mais son objectif est plus vaste : à travers son histoire, elle veut inciter tout un chacun à réfléchir à la façon dont l’obésité est perçue dans notre société. Elle milite pour plus de tolérance envers ceux dont les corps ne rentrent pas dans la norme. Elle-même a encore un long chemin à parcourir, elle est d’ailleurs loin d’être tendre avec elle-même, et c’est ce cheminement vers l’acceptation de soi qu’elle nous fait partager dans un ouvrage profondément honnête et empreint d’humanité.

À l’heure où le mouvement « body positive » prend de plus en plus d’ampleur, son témoignage est le bienvenu. « Hunger » est un livre intime et pourtant universel. À mes yeux, il s’agit en effet d’un ouvrage important, pour les messages qu’il transmet. L’auteure, qui s’est documentée, nous offre de nombreuses pistes de réflexion intéressantes et nous pousse à reconsidérer notre vision des personnes obèses. Elle nous démontre que le poids peut être un véritable handicap, mais aussi dans certains cas, une armure protectrice. Enfin, elle nous livre le message puissant que voici : pour guérir son corps, il faut d’abord guérir son âme, faire la paix avec ses démons intérieurs. Ce message peut sembler simpliste, mais il m’a touchée. J’ai ressenti beaucoup d’empathie et d’admiration pour l’auteure, une femme plus forte qu’elle ne le croit, dont la sensibilité transparaît entre ces pages. Je vous recommande chaleureusement ce témoignage, très intéressant à lire si les sujet de l’obésité, du rapport au corps ou du féminisme vous touchent. Roxane Gay nous livre un livre puissant mais jamais culpabilisant, qui invite à l’introspection en toute bienveillance. Après cette belle découverte, je serais curieuse de lire ses autres essais !

Hunger, par Roxane Gay, aux éditions Points (2020), 7 euros 40.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :