Addiction (Wild Crows #1)

Cette année, j’ai été choisie pour faire partie des partenaires de Blandine P. Martin, une auteure de romances publiées principalement en autoédition. Concrètement, je vais donc découvrir sa saga « Wild Crows », dont les tomes paraîtront tout au long de l’année, et aussi lire certains de ses romans plus anciens. J’étais impatiente de démarrer cette mission car je n’avais encore jamais lu les romances de l’auteure. C’est donc avec des attentes que j’ai démarré « Wild Crows » et malgré un démarrage un peu difficile pour moi, j’ai été convaincue par ce premier tome très prometteur! 

Merci à l’auteure Blandine P. Martin pour cette lecture.

L’histoire

Suite au décès de sa mère, Joe hérite d’un courrier lui dévoilant le nom de son père biologique, ainsi que l’endroit où il vit. Esseulée, et démunie face à son deuil, la jeune infirmière décide de tout plaquer pour partir en quête de ce père inconnu, un certain Jerry Welsh, propriétaire d’un bar et dirigeant d’un club de moto en Californie.

Surpris de découvrir l’existence de sa fille de 27 ans, Jerry accepte malgré tout de lui donner sa chance, et lui fait une place dans son monde à lui, mais aussi dans sa famille : celle de sang, comme celle de cœur. Joe découvre la véritable identité du club. Plus que des passionnés de motos, ces hommes forment un véritable gang ayant la main mise sur toutes sortes d’économies parallèles.

Novice dans ce milieu, Joe s’apprête à mettre les pieds dans un univers dont on ne ressort pas indemne.

Mon avis

Je lis beaucoup de romances, pourtant celle-ci ne ressemble en rien à celles dont j’ai l’habitude. Elle est en effet beaucoup plus sombre. Nous nous retrouvons ici plongés dans un univers de mafieux et de bikers, un univers trouble et gangréné par le crime organisé et les trafics en tout genre. Notre héroïne, Joe, s’y retrouve immergée bien malgré elle en partant à la rencontre de son père biologique. Nous découvrons donc ce milieu qui semble sordide à son rythme, avec ses yeux de novice et pas à pas. C’est un tour de force de l’auteure, car cela permet d’introduire l’histoire de manière progressive, tout en faisant grandir l’intérêt du lecteur pour ce monde décidément bien mystérieux. Je suis sortie de ma zone de confort avec cette lecture, qui m’a parfois fait penser à un suspense, tant la tension est omniprésente et les actions des personnages lourdes de conséquences. Bref, au niveau de l’originalité, c’est déjà un point très positif, qui nous sort du schéma classique et nous ouvre à une plus grande diversité au sein même de ce genre souvent répétitif, il faut le dire.

Je dois avouer que j’ai mis du temps à rentrer dans l’histoire. C’est tout un univers qui se construit sous la plume de Blandine P. Martin, un univers semblable à celui de la série Sons of Anarchy qui a inspiré l’auteure. Cet univers est complexe et comme pour Joe, il m’était totalement étranger, j’ai donc mis du temps à m’attacher aux personnages et à en comprendre les codes. J’avoue avoir eu du mal avec certaines traditions jugées très sexistes et dégradantes pour la femme (on en parle des sweeties, ces sortes de prostituées qui s’offrent gratuitement aux bikers?). Au niveau des bikers, il y a beaucoup de personnages qui surgissent en même temps, et j’ai mis du temps à m’y retrouver et à les différencier entre eux. Il faut aussi signaler que si ce roman est classé comme une romance, on n’y trouve aucune histoire d’amour. Celle-ci prend son temps à s’installer, et ce n’est pas plus mal. L’héroïne rencontre deux hommes bien différents, certes, mais ce triangle amoureux ne donne pas encore naissance à une histoire. Je pense que ce premier tome sert majoritairement à planter le décor de cette future saga et à présenter les personnages, il faut donc un peu s’accrocher au début, mais ça en vaut la peine. En effet, une fois familiarisée avec le gang des Wild Crows, je me suis totalement laissée entraîner dans l’histoire, qui devient de plus en plus addictive! Il faut aussi souligner que si l’auteure prend le temps de laisser l’histoire s’installer, c’est pour mieux nous fournir par la suite une intrigue riche qui ne laisse rien au hasard, et des personnages intelligemment construits.

Après ces débuts difficiles, je me suis sentie totalement embarquée dans cette histoire pétaradante, pleine d’action et de rebondissements. On ne s’ennuie pas un instant dans la seconde partie du roman, mention spéciale pour le cliffhanger final qui m’a laissé sur ma faim et me fait trépigner jusqu’au tome suivant! Notre héroïne, Joe, sait ce qu’elle veut et ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Elle est forte et en même temps pleine de générosité. J’ai beaucoup aimé ce personnage, loin d’être caricatural, qui se retrouve plongée malgré elle en aux troubles. Toute l’intrigue est construite sur ses liens naissants avec son père, Jerry, et avec la famille de celui-ci. La complicité qui se crée entre eux est aussi touchante qu’inattendue. Certains passages sont écrits de son point de vue à lui, et cela nous permet d’avoir un autre regard sur cette histoire, mais aussi de découvrir le quotidien mouvementé de ces bikers. J’avoue que certains passages plus « techniques » liés au trafic et autres combines m’ont un peu ennuyée, mais dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé suivre ces différents personnages. Derrière leurs activités douteuses, ces bikers sont des nounours au grand coeur, prêts à tout les uns pour les autres et capable de tous les sacrifices pour ceux qu’ils aiment. Blandine P. Martin met l’accent sur la famille, celle qu’on a et celle qu’on se crée, et je ne pensais pas être si touchée par les liens très forts qui existent dans cette grande communauté. Voilà encore un élément original qui détonne dans une romance, et qui nous promet une saga riche, hors des sentiers battus et passionnante à suivre! 

En résumé

Avec ce premier tome prometteur, Blandine P. Martin introduit une saga qui annonce de très belles heures de lecture. Cette romance est sans conteste différente des autres. Elle nous plonge dans l’univers trouble des bikers et du crime organisé. Le résultat, c’est une histoire beaucoup plus sombre et mouvementée que ce à quoi ce genre m’a habitué, avec de l’action omniprésente et un univers plein de tension qui fait parfois penser à un suspense! D’ailleurs, de romance, il n’est pas encore vraiment question dans ce premier tome de la saga « Wild Crows », qui sert d’introduction. L’auteure prend le temps de planter le décor et d’analyser finement la psychologie des personnages. Cela peut dérouter voire même ennuyer, mais c’est le signe d’un univers riche et complexe construit par l’auteure, qui ne laisse rien au hasard. J’ai beaucoup aimé cette romance hors des sentiers battus, où une jeune héroïne courageuse part à la rencontre d’un gang de motards afin de retrouver son père biologique, qui en est le chef. Cette histoire est contre toutes attentes une belle déclaration d’amour à la famille, du sang comme du coeur, et une invitation à voir au delà des apparences. Bref, la suite s’annonce très bien, et je ne peux plus attendre pour la découvrir après ce cliffhanger final haletant!

Wild Crows, tome 1 : Addiction, par Blandine P. Martin, autoédité, 2018, 5 euros en e-book et 14 euros pour le format papier, déjà disponible sur Amazon et très bientôt en librairie. 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :